Burkina-Gouvernement-Agriculture-Elevage-Production-Saisonnière

Burkina : Le ministre Ismaël Sombié préconise l’utilisation des drones pour alerter toute anomalie de la campagne agricole

Ouagadougou, 27 juil. 2023 (AIB)-Le ministre en charge de l’Agriculture, le commandant Ismaël Sombié a indiqué jeudi, à Ouagadougou, que son département a préconisé l’utilisation des drones pour alerter toute anomalie au cours de la campagne agricole 2023 en vue d’une réaction rapide des services techniques.

« Nous avons instruits le dispositif d’alerte précoce pour la remontée rapide de toute anomalie en vue d’une réaction rapide de nos services techniques à travers les moyens modernes comme les drones dont nous disposons » pour l’atteinte d’une meilleure production agricole 2023, a déclaré le ministre de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques, le commandant Ismaël Sombié.

Ismaël Sombié s’exprimait ce jeudi 27 juillet 2023, au cours d’une conférence de presse, à Ouagadougou, pour présenter les actions de la campagne agricole 2022-2023.

« Pour accompagner nos producteurs, 2074 ha de nouveaux aménagements ont été réalisés et mis à leur disposition pour la présente campagne », a-t-il relevé.

Il a également dit que son département à travers son programme traditionnel de subvention a mis à la disposition des producteurs 25 000 tonnes d’engrais minéraux et organiques et 7 000 tonnes de semences agricoles et fourragères ainsi que des équipements motorisés.

« Parmi ces soutiens, 1250 tonnes d’engrais et 350 tonnes de semences ont été consacrées aux PDI suivant le plan d’autonomisation prévu », a-t-il expliqué.

M. Sombié a aussi fait cas du labour de 15 000 hectares de terres supplémentaires, l’apport de 6 000 tonnes d’engrais et de 250 tonnes de semences pour soutenir la production des Forces de défense et de sécurité (FDS), les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) et certaines personnes déplacées internes (PDI) dans le cadre de l’initiative présentielle.

Notons que l’Initiative présidentielle pour la production agricole, va mobiliser plus de 1 000 militaires, plus de 2 000 volontaires pour la défense de la patrie (VDP) et plus de 4 000 personnes déplacées internes (PDI) et probablement des détenus, afin de produire 190 mille tonnes de céréales et de légumes sur plus de 11 mille hectares pour le compte de la campagne agricole 2023-2024.

« Nous avons engagé la promotion des achats institutionnels avec une prévision d’achat par l’Etat dans une logique d’agriculture contractuelle d’une quantité d’au moins 48 265 tonnes de céréales auprès des organisations de producteurs », a-t-il poursuivi. Cela, selon lui, afin de constituer une locomotive pour booster la production.

« Ces soutiens apportés par l’Etat qui s’ajouteront aux appuis des acteurs non étatiques, avec l’engagement des producteurs que j’ai observé sur le terrain et en comptant sur une bonne pluviométrie, devront nous permettre d’atteindre nos objectifs de production de 2023 tels que définis en mai dernier au cours du lancement de la campagne », a-t-il soutenu.

En rappel, il est prévu de produire 5 millions 308 mille tonnes de céréales, 1 million 815 mille tonnes de cultures de rente et 1 million 75 mille tonnes des autres cultures vivrières.

Agence d’information du Burkina

HO/lm/wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!