BURKINA-LOROUM-ASSOCIATION-ECHANGE

Loroum : L’Association Monde rural identifie les besoins des populations

Titao, (AIB)- L’Association monde rural (AMR), a échangé, du 03 au 13 mai 2024 à Titao, avec les populations, afin d’identifier leurs besoins et formuler des projets dont la mise en œuvre contribuera à renforcer la résilience des populations durement impactées par la double crise humanitaire et sécuritaire.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet communautaire de relèvement et de stabilisation du Sahel (PCRSS), les animateurs de l’Association monde rural (AMR) en charge de la commune de Titao, ont organisé du 03 au 13 mai 2024, des assemblées générales avec les représentants des populations de la commune de Titao.

L’objectif de ces séances d’échanges est de recenser les préoccupations prioritaires des populations afin de formuler des projets qui prennent en compte leurs attentes.

Ces consultations communautaires ont permis aux représentants des conseils villageois, des organisations de la société civile, des jeunes et des femmes, des leaders coutumiers, des entreprises et professionnels et des personnes vivant avec un handicap, d’exprimer leurs besoins.

Après la phase d’identification des besoins, les participants aux assemblées générales ont été amenés à prioriser leurs préoccupations.

Ces besoins des communautés à la base ont ensuite fait l’objet d’une compilation qui a fait l’objet d’une restitution lors d’un atelier regroupant les représentants des populations et les autorités communales.

Pour le responsable de l’équipe de l’AMR, Sayouba Ouédraogo, cette stratégie chère au PCRSS a l’avantage de ne faire que des investissements qui correspondent aux besoins réels des bénéficiaires.  Les actions retenues, traduites sous forme de sous-projets seront inscrites dans le plan annuel d’investissement et le plan de travail et budget annuel des communes bénéficiaires du PCRSS.

Le séjour des animateurs du projet a permis à l’équipe du projet de sillonner tous les sept secteurs de la ville  de Titao et d’échanger avec les populations hôtes et les ressortissants des villages déplacés de la commune.

Les besoins essentiels portent entre autres, sur la réalisation d’infrastructures sanitaires,  éducatives et hydrauliques, la formation des jeunes et femmes aux  métiers et la dotation des producteurs en semences, intrants et machines agricoles.

« C’est la première fois que nous voyons des gens venir recenser tous nos problèmes. S’ils arrivent à les réaliser ce que nous avons suggéré, nous connaîtrons des  changements réels », a déclaré Minata Ganamé, ménagère au secteur 4.

Quant au 2e vice-président de la délégation spéciale de Titao, Oumarou Dialla, il y a lieu de remercier le projet.

« Nous saluons le PCRSS pour cette initiative salutaire pour le développement de la commune de Titao qui a tant souffert de l’insécurité », a-t-il indiqué.

En marge de ces consultations communautaires, l’équipe de l’AMR a organisé une journée communale de salubrité et des séances de sensibilisation sur la santé maternelle et infantile et la promotion des valeurs de tolérance et de paix.

« Nous sommes très satisfaits de l’adhésion des populations aux activités », a souligné le responsable de l’équipe de l’AMR.

Le PCRSS est un projet financé par la Banque mondiale et l’Etat burkinabè, en vue de contribuer au relèvement des populations affectées par la crise sécuritaire dans la zone du Liptako-Gourma. Il couvre les régions du Sahel,  du Centre-Nord et du Nord.

Agence d’Information du Burkina

ASO/hb/yo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!