Enseignements post-primaire et secondaire

Kélétigui Soulama, nouveau directeur provincial du Mouhoun

Le secrétaire général de la province du Mouhoun, Boureima Ouédraogo, a installé Kélétigui Soulama dans ses fonctions de directeur provincial des enseignements post-primaire et secondaire du Mouhoun, le mardi 11 octobre 2022 à Dédougou. Il remplace à ce poste Jean Marie Vianney Ki.

 

Kélétigui Soulama, inspecteur de l’enseignement secondaire, est désormais le directeur provincial des enseignements post-primaire et secondaire du Mouhoun. Nommé en conseil des ministres du mercredi 14 septembre dernier, il a été installé ce mardi 11 octobre 2022 à Dédougou par le secrétaire général de la province, Boureima Ouédraogo.

M. Soulama remplace à ce poste Jean Marie Vianney Ki qui l’occupait depuis 2019. Sitôt installé, le nouveau directeur provincial a souhaité l’accompagnement de tous ses collaborateurs pour réussir la mission à lui confier. Tout en reconnaissant le travail abattu par son prédécesseur, Kélétigui Soulama lui a avoué qu’il n’hésitera pas à lui faire recours à chaque fois que de besoin, pour des conseils avisés.

Dans cette province menacée par l’insécurité, M. Soulama a souhaité que la paix revienne pour que tous les enfants burkinabè puissent bénéficier des bienfaits de l’éducation. Quant au directeur sortant, Jean Marie Vianney Ki, il a invité son successeur à créer un climat de confiance et d’écoute entre lui et ses collaborateurs. Il a aussi appelé les agents de la direction à accompagner le nouveau directeur pour relever les défis. En termes de bilan, M. Ki a dit sa satisfaction des acquis engrangés dans la province sous son leadership et avec la détermination de tous les acteurs.

Il a cité notamment, le traitement à temps des dossiers des travailleurs sur le terrain, la mutation de plusieurs collèges d’enseignement général (CEG) en lycées et l’ouverture en cours de cinq CEG dans les communes de Bondoukuy, Ouarkoye et Safané. Déplorant certains mouvements sociaux qui ont handicapé la vie scolaire, il a invité chaque acteur à mettre au centre de ses préoccupations l’éducation de l’enfant burkinabè.

Le secrétaire général de la province, Boureima Ouédraogo, a traduit sa reconnaissance au directeur sortant pour son sacrifice qui a permis d’obtenir des résultats satisfaisants. Au directeur entrant, il a dit attendre de lui, une franche collaboration. Regrettant l’insécurité qui a entrainé la fermeture de plusieurs établissements, il a émis le vœu que la paix s’installe pour le bonheur de tous.

Adama SEDGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here