Burkina-Presse- Revue

Covid-19 et terrorisme en couverture des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 3 fév. 2021 (AIB) – Les quotidien burkinabè  de ce mercredi font écho de la lutte contre la maladie à coronavirus, sans oublier la question du terrorisme.

«Sites de dépistage du COVID-19 : 12 tentatives de fraudes décelées à l’aéroport de Ouagadougou»,  affiche à sa  Une, le journal privé, Le Pays.

Selon le quotidien privé, le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, accompagnée d’une délégation ainsi que de son homologue des Transports, Vincent Dabilgou, a visité hier mardi, des sites de dépistages du Covid-19 au Burkina Faso.

Le confrère souligne que M. Ouédraogo a, lors de sa randonnée, constaté 12 cas de tentatives de fraudes à l’aéroport international de Ouagadougou,  après avoir été également au centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo et au centre médical urbain du secteur 52.

De son côté, le quotidien d’Etat Sidwaya note à sa manchette : «Tests de COVID-19 : 13  résultats frauduleux détectés».

A l’en croire, à la date du mardi 2 février 2021, 13 résultats frauduleux ont été détectés dans les sites de dépistages  de la maladie à coronavirus  dans le pays.

D’après le journal public, le procureur du Faso, Harouna Yoda, a été saisi de l’affaire  et décidera  du sort des fautifs.

«Lutte contre le coronavirus : Un plan de riposte en gestation», relève Sidwaya à sa machette.

Pour lui,  le Burkina  veut élaborer un nouveau plan de riposte contre la maladie à coronavirus  et  c’est ce qui justifie la tenue d’une rencontre,  hier à Ouagadougou, du comité national de gestion de la pandémie pour évaluer le précèdent plan de riposte.

Le journal public fait savoir que les échanges relèvent que  l’actuel plan est  basé sur l’hypothèse selon laquelle la maladie devrait prendre fin en décembre 2020.

 

Quant au quotidien privé Le Quotidien, il  titre à sa Une : «Visite des sites de dépistages de la COVI-19 de Ouaga : Le ministre de la Santé invite les voyageurs à éviter la fraude».

Sous  un autre registre, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, L’Observateur Paalga, titre : «Lutte contre le terrorisme : Alerte au Golfe de Guinée».

A lire le journal, le diplomate et haut fonctionnaire français, Bernard Emié,  a évoqué hier mardi, un projet d’extension d’Al-Quaïda au Sahel en direction du littoral ouest-africain,  particulièrement la Côte d’Ivoire et le Benin.

Selon le quotidien privé, M. Emié soutien que la menace est bien réelle dans le Golfe de Guinée.

Dans la même veine, le journal public Sidwaya  écrit à sa manchette : «Retour au bercail des déplacés internes du Nord : Au moins, je suis sûr de mourir chez moi ».

Le journal de tous les Burkinabè, constate, à  travers un «grand » reportage qu’au Nord du pays, des Personnes déplacées internes(PDI) contraintes à l’exil du fait des attaques terroristes, rejoignent leurs localités d’origines.

Il (journal) renchérit   que  des familles dans la province du Soum (région du Sahel), tentent de  reconduire leur vie «brisée», mais que cela n’est pas sans peine.

Agence d’information du Burkina

NO/ata/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!