Burkina : Un important dispositif sécuritaire sera déployé pour la sécurisation des fêtes de fin d’année à Ouagadougou

 Ouagadougou, (AIB) – Le gouvernement a réaffirmé vendredi qu’un important dispositif sécuritaire, composé des éléments de la force intérieure et de la défense nationale, sera déployé pour assurer la quiétude des populations dans la ville de Ouagadougou et les autres localités du pays pendant les fêtes de fin d’année.

Selon le ministre délégué chargé de la Sécurité, Mahamadou Sana, seront mobilisés, entre autres, les éléments de la gendarmerie, de la police nationale et des Eaux et Forêts pour assurer la sécurité pendant les fêtes de fin d’année.

Sana a précisé que cet important dispositif, composé de la force intérieure et de défense, vise à sécuriser les personnes et leurs biens.

Le ministre délégué chargé de la Sécurité, qui était vendredi à Ouagadougou devant les journalistes, a appelé à observer scrupuleusement les consignes édictées par les autorités.

Il s’agit, entre autres, de la prudence sur la route, du respect strict des zones interdites à la circulation, de la limitation de la vitesse par les engins à deux ou quatre roues et de faire preuve de courtoisie envers les agents de sécurité.

Mahamadou Nana a exhorté les populations à dénoncer tout individu suspect ou toute personne en possession d’un objet suspect pendant ces moments de festivités.

En cas d’attaque terroriste, il a appelé les citoyens à se soustraire et à s’éloigner du lieu pour se mettre à l’abri en attendant l’arrivée des Forces de Défense et de Sécurité (FDS).

Selon lui, le centre de coordination a été activé depuis le 15 décembre 2023, dans le cadre de la sécurisation des fêtes de fin d’année.

Des opérations de contrôle des documents, des patrouilles dans les zones dites criminogènes et des fouilles d’objets seront menées dans la ville de Ouagadougou par les forces de l’ordre.

Le ministre délégué chargé de la Sécurité a également indiqué que des agents seront postés dans les ronds-points et carrefours dans le cadre de la circulation routière.

M. Sana a expliqué que le même dispositif sera observé dans les autres localités du pays, ce qui permettra, selon lui, de renforcer la sécurité des citoyens burkinabè.

Le responsable du centre de coordination des forces, le lieutenant-colonel Léonid Diabri, a salué la résilience des populations civiles dans le combat contre l’insécurité dans le pays.

« Nous sommes en fin d’année et elle est ponctuée par des fêtes. Nous souhaiterions que toutes les populations puissent fêter dans la paix, d’où la nécessité pour nous d’activer ce que nous appelons la coordination des forces dans toutes les grandes villes du Burkina », a-t-il soutenu.

Pour l’occasion, le lieutenant-colonel Diabri a fait savoir que le gouvernement souhaiterait mettre en place une brigade de médias pour la sécurisation du territoire national. Il a invité les populations à dénoncer toute personne suspecte ou en possession d’un objet suspect aux numéros suivants : 16, 17, 18, 80 00 11 45 ou le 1010.

Agence d’information du Burkina

NO/ata

Photos : DCRP MATDS

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!