Burkina- Presse-Revue

Burkina : Politique et  démission du secrétaire général  de la CGT-B à la couverture des quotidiens

Ouagadougou, 25 janv. 2021 (AIB) – Les quotidiens burkinabè  du lundi abordent  la question de  la politique monétaire commune   dans l’espace de  la Communauté économiques des Etats  de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et la démission  de la fonction public  du secrétaire général  de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B), Bassolma Bazié.

«Espace CEDEAO : la monnaie commune renvoyée à 2025», affiche le quotidien public Sidwaya selon qui le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré  a participé par vidéoconférence à la 58e session ordinaire des chefs  d’Etat et de gouvernements de la CEDEAO, le samedi 23 janvier 2021.

Et de mentionner qu’au cours de session, plusieurs préoccupations inhérentes à l’espace communautaire ont été au menu des échanges.

De son côté, Le Pays évoque le premier congrès  du Mouvement démocrate (MODEM), en reprenant à sa Une, les propos du président dudit parti, Nathanaël Ouédraogo qui estime qu’«un homme politique sans mandat du peuple, est comme un arbre sans fruits».

Ce quotidien privé précise que les propos ont été tenus à l’occasion du congrès ayant eu lieu samedi dernier sous le thème «Ensemencement d’une véritable démocratie et stratégie endogènes pour la conquête des municipalités».

Abordant la démission du Secrétaire exécutif de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B), Le Pays laisse lire en première page: «Fonction publique : Bassolma Bazié  démissionne».

Selon le confrère,  c’est  par  une lettre datée du 18 janvier 2021 que le leader syndical Bassolma Bazié a adressé sa démission au ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale (MFTPS).

Sidwaya annonce l’événement en mettant en exergue un extrait de la déclaration du démissionnaire qui pense qu’«un salaire ne doit en aucun cas être un moyen de chantage».

Pendant ce temps, L’Observateur Paalga intitule «Démission de la Fonction publique: Bassolma rend la craie».

Le même journal s’est intéressé à  l’affaire Thomas Sankara  en publiant une interview de l’un des avocats de la famille, Me Prosper Farama qui déclare ceci : «Je n’ai rien contre la réconciliation, mais les dossiers doivent être jugés».

Au chapitre des affaires en justice, Le Pays fait  cas d’une lettre ouverte à madame la procureure militaire dans laquelle le journal en détention, Adama Ouédraogo dit Damiss s’interroge : «Au nom de qui le parquet militaire agit-il ? ».

En sport, Sidwaya donne le score (0-0) du match Burkina # Cameroun joué la veille, dans le cadre du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2020).

Pour le journal l’exploit n’a pas eu lieu car  les résultats du match ne permettent  pas aux étalons de se qualifier pour la suite de la compétition.

Agence d’information du Burkina

EY/ak

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!