Burkina-Tradition-Commémoration

15 Mai, une journée d’équité de l’Etat vis-à-vis de toutes les religions, de l’avis du ministre Emile Zerbo

Ouagadougou, 15 mai 2024 (AIB) – La célébration, ce mardi, d’une journée dédiée aux traditions et aux coutumes est pour le ministre Emile Zerbo une question de justice de l’Etat envers toutes les confessions religieuses pratiquées au Burkina Faso.

«L’institution du 15-Mai, rappelle l’équitable considération que l’État se doit d’avoir vis-à-vis de toutes les confessions religieuses existantes sur le territoire national», a expliqué le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, Emile Zerbo, sur la page facebook de son ministère.

«En effet, poursuit ce ministre magistrat de profession, beaucoup de nos compatriotes trouvent dans ces traditions, les réponses à leurs interrogations identitaires et spirituelles. Pour l’édification d’une Nation de tolérance et de paix, j’invite la population à faire sienne la journée du 15-Mai dédiée à la perpétuité de l’art, la culture et la spiritualité burkinabè».

Depuis le renversement de l’ordre burkinabè par les agresseurs colonialistes français, c’est la première fois que le pays s’arrête pour parler officiellement de ses traditions et coutumes jusqu’alors occultés ou moqués.

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!