Commission nationale des droits humains

Une antenne à Bobo pour couvrir le grand Ouest

La Commission nationale des droits humains (CNDH) a ouvert le 17 décembre 2021 à Bobo-Dioulasso une antenne régionale. Ce relai de la CNDH dans la ville de Sya couvre les régions des Hauts Bassins, des Cascades, du Sud-Ouest et de la Boucle du Mouhoun et vise à rapprocher l’institution des populations du grand Ouest.

L’antenne régionale de la Commission nationale des droits humains (CNDH) est située au secteur 5 de Bobo-Dioulasso, à proximité de la compagnie de transport Elitis. Elle comprend des bureaux et un centre de documentation. Cette antenne régionale  couvre les régions des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et du Sud-Ouest. L’antenne CNDH de Bobo a pour missions entre autres de recevoir et de traiter les plaintes relatives aux cas de violation des droits humains, de  participer à l’élaboration du plan d’actions de la commission et de mettre en œuvre les activités adoptées ou de contribuer à l’élaboration du rapport sur la situation des droits humains au Burkina Faso. Son ouverture officielle au public a eu lieu le vendredi 17 décembre 2021. A l’occasion le président de la CNDH, Kalifa Rodrigue Yemboado Namoano,  a précisé que l’ouverture des antennes régionales s’inscrit dans le cadre des textes portant création de la CNDH. Celle de Bobo, la toute première, permettra, à l’entendre, de rapprocher  la commission des populations tout en facilitant son accessibilité et sa saisine, et surtout en favorisant sa réactivité face aux cas de violation et d’atteintes aux droits humains, commises dans les localités couvertes et de faire en conséquence un meilleur suivi de la situation des droits humains.

 

La population invitée à fréquenter l’antenne régionale

La mise en place de cette antenne, a souligné M. Nanoamo, a bénéficie du soutien de l’Union européenne dans le cadre de son projet « appui aux forces de sécurité des pays membres du G5 sahel pour la lutte contre l’impunité et le renforcement de leurs liens avec les populations ». Ce projet est mis en œuvre par l’Institut danois des droits de l’homme (IDDH) au Burkina Faso. Le président de la CNDH a traduit sa reconnaissance à ses partenaires techniques et financiers et les a rassurés que l’antenne régionale travaillera à atteindre les objectifs à elle assignés. Pour cela, il a invité les populations à saisir les opportunités de services qu’offre l’antenne régionale dans les domaines de l’assistance juridique et judiciaire, de l’information et de la documentation sur les droits humains. Il a aussi appelé les autorités des régions couvertes à soutenir l’antenne de Bobo. Le représentant pays de IDDH, Evariste Ouédraogo, s’est dit pour sa part disponible à accompagner la CNDH à réaliser les initiatives contenues dans son programme d’activités. La gouverneure de la région des Cascades, Joséphine Apiou Kouara,  a au nom des localités couvertes par l’antenne, traduit sa reconnaissance à la CNDH car pour elle ces régions font toujours face à certains défis comme la persistance de certains préjugés préjudiciables à la promotion des droits humains, les violences sur les genres ou le terrorisme. Tout comme la gouverneure des Cascades, le 4ème adjoint au maire de Bobo, Alain Sanou, a promis d’épauler la Commission dans la mise en œuvre de son programme d’activités et a souhaité l’ouverture d’autres antennes dans les autres régions du Burkina afin de rapprocher la CNDH des populations. La commission nationale des droits de l’homme a pour attributions, entre autres,  l’information et la sensibilisation de l’opinion publique sur les droits humains, l’organisation de visites dans les lieux de privation de liberté, la réalisation d’enquêtes sur les cas de violation des droits humains.

                                                                          Adaman DRABO

Edwige Norrockom KAM

(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here