Centre oust

Sissili

Conseil municipal de Léo

Le budget primitif en hausse de 388.794.434 francs CFA

Léo, (AIB) – Le conseil municipal de Léo a tenu sa première session ordinaire de l’année, les 28 et 29 juillet 2020 dans la salle de réunion de la mairie. Le bilan de la gestion de l’année 2019 et de l’adoption du budget supplémentaire de l’année 2020 ont constitué les points d’orge des échanges.

Le conseil municipal de la commune urbaine de Léo a tenu sa première session ordinaire de l’année les 28 et 29 juillet 2020, crise de coronavirus oblige. Cette session s’est tenue sous la présidence du Maire de la commune Abdoul Manane Nebie. En toile de fond de cette session, le bilan de la gestion de l’année 2019 et de l’adoption du budget supplémentaire de l’année 2020. Selon l’Edyle de Léo, Abdoul Manane Nebie, le bilan au compte de l’année 2019 est satisfaisant en ce sens que le conseil municipal sur fonds propre et avec l’appui des partenaires et de l’État a réalisé beaucoup d’infrastructures socio économiques de base au profit des populations de la commune, dans le domaine du développement économique et de la planification, le conseil municipal de Léo s’est doté d’un Plan Communal de Développement (PCD) indispensable à la réalisation des actions de développement.

Ainsi, la construction d’un marché à bétail et des magasins de stockage de maïs d’un coût global de près de 500millions par le conseil municipal avec l’appui financier du  et la construction des boutiques de rue autour de l’autogare fruit du partenariat public-privés contribueront sans nul doute à relever le niveau économique de la commune.

L’appui au domaine de la santé s’est fait à travers l’exécution des fonds transférés. Plus précisément, des acquisitions de divers produits d’entretien, des produits pharmaceutiques, du carburant de divers fournitures et d’imprimés de santé ont été réalisés, des infrastructures sanitaires ont été également réhabilités. Le secteur de la santé a coûté 20.871.925 Francs soit un taux d’exécution de 93,49%.

Au niveau de l’enseignement primaire, la commune a pris en charge l’organisation matérielle et financière des examens, la restauration et le déplacement des candidats non résidents et les maîtres accompagnateurs au lieu d’examen. Des fournitures scolaires et de matériel spécifiques au profit des enseignant et des élèves, de vivres scolaires au profit des écoles, des CEB Léo I et Léo II et des écoles du préscolaire de la commune ainsi que des tables bancs et de bureaux pour les écoles ont été acquis grâce aux fonds transférés.

Au niveau de la formation professionnelle, la mairie en partenariat avec la direction provinciale de la jeunesse et le conseil provincial de la jeunesse a contribué à la formation de 50 jeunes en maçonnerie, la sélection des jeunes à former en métier structurant et métier d’apprentissage, la réalisation des activités des travaux à haute intensité de main d’œuvre. Toutefois la situation d’exécution dans le domaine de l’éducation et de formation professionnelle s’élève à 177.991.999 Francs soit un taux de plus de 93%.

S’agissant du domaine de la culture, des sports et des loisirs, la mairie a contribué à l’organisation des activités entrant dans le cadre de la promotion de la culture (Festival Retrouvailles à Léo, semaine régionale de la culture en prélude à la semaine nationale de la culture Bobo 2020, tenue de la 1re édition de la course cycliste féminin).

En ce qui concerne la protection civile, de l’assistance et des secours, il est à noter que la police municipale a effectué 80 missions de patrouille de sécurisation, 22 missions de tranquillité publique et 11 missions de salubrité publique. Aussi, la mairie a doté à la police nationale et à la gendarmerie nationale, deux (02) motos YBR. L’année 2019 a également connu la réinstallation du détachement militaire à Léo.

Aussi, l’intensification des actions de préventions en matière de la sécurité routière à travers le renforcement des opérations de surveillance des panneaux de signalisation sont elles à noter. Le maire de la commune a aussi émis des communiqués de lutte contre la divagation des animaux domestiques. En terme de répression, ce sont au total 130 chèvres, 169 ânes, 160 boeufs et 23 porcs qui ont été capturés et mis en fourrière. Deux ventes aux enchères ont été organisées et ont permis aux services des impôts d’encaisser près de 500.000 Francs. Au titre de la répression, un certain nombre de missions de contrôle a été organisé et les différentes contraventions, amendes forfaitaires de police ont permis de recouvrer une somme de 3.343.000 Francs.

Pour faciliter l’accès à l’eau potable, trois (03) forages ont été réalisés et six (06) autres réhabilités. Selon le maire de la commune urbaine de Léo, Abdoul Manane Nebie, les services de la mairie ont bien fonctionné dans son ensemble. Il a en outre indiqué que plus de 3.510 actes ont été produits par l’état Civil, la direction des affaires administrative a aussi délivré 10 permis de port d’armes, le service secretariat et le service courrier ont produit 2.781 actes, 25 délibérations ont été prises par le conseil municipal au cours des 4 sessions ordinaires.

Malgré les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre du programme d’activités de l’avis du maire, la commune a assuré convenablement son fonctionnement grâce à ses ressources propres et aux dotations globaux de fonctionnement. Toutes ses activités ont été réalisées conformément au plan annuel d’investissement, a-t-il renchérit. Autre point à l’ordre du jour, l’adoption du budget supplémentaire de gestion 2020 permettra de corriger le budget primitif qui va connaître une hausse de 388.797.434 Francs à en croire le bourgmestre de Léo. Onze (11) délibérations ont été également prises au cours de cette sessions.

C’est dans une synergie d’actions, une meilleure coordination des activités de Ldéveloppement de la commune que tous devront intervenir. C’est pourquoi les conseillers municipaux, les conseils villageois de développement, les agents de la mairie ainsi que les services techniques et les partenaires de développement devront ensemble, regarder dans la même direction en mutualisant leurs efforts afin de donner à la commune de Léo une place de choix en matière de développement au Burkina Faso a indiqué Abdoul Manane Nebie.

Olivier Alexandre NIGNAN                                                                                                                        AIB/Léo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here