Accueil Blog

Pour sa thèse de Doctorat en physique, Ramatou Konaté s’est intéressée aux cellules photovoltaïques bifaciales

Burkina-Soutenance-Thèse-Physique-Photovoltaïque

Pour sa thèse de Doctorat en physique, Ramatou Konaté s’est intéressée aux cellules photovoltaïques bifaciales

Ouagadougou, le 5 dec.2022(AIB)-Dr. Ramatou Konaté a défendu sa thèse de doctorat à l’Université Joseph Ki Zerbo, le samedi 3 décembre 2022. Elle a orienté ses recherches sur l’amélioration des performances des cellules photovoltaïques bifaciales, à l’issue duquel le jury a jugé ses travaux recevables et lui a décerné le grade de docteur en Physique, spécialité semi-conducteur énergie photovoltaïque avec la mention très honorable.

Comment peut-on optimiser l’énergie photovoltaïque sur des surfaces réduites ? C’est à cette question que s’est attelée à répondre Dr. Ramatou Konaté dans ses recherches.

Selon elle, la pression démographique avec une forte demande en énergie combinée à des surfaces cultivables et d’habitation de plus en plus réduite, commandent un changement de comportements dans la consommation énergétique.

Car, a-t-elle avancée, les énergies fossiles, qui sont la source d’énergie la plus utilisée dans le monde sont épuisable et non renouvelable.

Pour elle, le Burkina Faso dispose dans ce domaine, d’un grand atout qui est son soleil.

« Face à cette situation, les sources d’énergie renouvelables sont vues comme une alternative. Parmi les sources d’énergies renouvelables, l’énergie solaire constitue une aubaine pour les pays fortement ensoleillés notamment pour le Burkina, avec une durée d’ensoleillement qui va de 3000 à 3500 heures par an, l’une des plus élevées au monde », a confié Dr. Ramatou Konaté.

Selon elle, la production de l’énergie électrique à partir de l’énergie solaire est rendue possible grâce à un dispositif appelé cellules PV ou photopile.

Depuis son apparition, elle a fait l’objet de plusieurs études visant à améliorer son rendement de conversion, a-t-elle signifié.

« En effet, la cellule PV existe sous plusieurs formes parmi lesquelles la cellule PV mono faciale et la cellule PV bifaciale.

La cellule PV bifaciale permet de capter la lumière sur les deux faces par rapport à la cellule PV mono faciale. Elle génère donc une énergie supplémentaire due à la conversion des rayonnements solaires recueillis par la face arrière», a-t-elle noté.

Selon son maitre de thèse, Dr Bernard Zouma, les résultats auxquels est parvenu, son élève, sont très intéressants car ces travaux indiquent des tranches de zones qu’il faut utiliser pour avoir un rendement meilleur des photovoltaïques bifaciales.

« C’est une large gamme de données qui est fournie aux constructeurs, et à tous ceux qui s’intéressent aux domaines des photovoltaïques, notamment les fabricants, les techniciens et les commerçants, qui pourront les exploiter pour mieux construire ou exploiter les photovoltaïques », a-t-il assuré.

Le Président du jury, Pr. Jean Coulidiaty, a félicité l’impétrante pour avoir abordé un sujet qui est certes ancien mais auxquels, elle a apporté de l’innovation.

« Elle a évalué le comportement des photopiles par rapport à un certain nombre d’influences extérieures et ce qui m’a intéressé c’est par exemple l’influence de la température extérieure, du champ magnétique y compris terrestre », a-t-il confié.

Selon Pr. Coulidiaty, elle a aussi un certain nombre de perspectives qui font que son laboratoire ne va pas chômer. «Elle a été brillante et patiente dans l’élaboration de son travail», a-t-il conclu.

Le jury composé d’éminents professeurs du Burkina Faso et de la sous-région, a déclaré Ramatou Konaté, digne du grade de docteur en Physique, spécialité semi-conducteur énergie photovoltaïque, avec la mention très honorable.

Agence d’information du Burkina

Dnk/ata

Tuy : Quatre orpailleurs perdent la vie dans un éboulement à Dossi

 

Tuy : Quatre orpailleurs perdent la vie dans un éboulement à Dossi

Ouagadougou, 5 déc. 2022, (AIB)- Quatre orpailleurs âgés entre 18 et 24 ans ont perdu la vie dans un éboulement, le samedi 3 décembre 2022 à Dossi, dans la commune de Boni, province du Tuy.

L’éboulement est survenu le samedi autour de 5 heures du matin a appris l’AIB.

L’accident a fait 4 morts. 3 autres personnes ont survécu.

Trois corps sans vie ont, d’abord, été découvert sous les décombres après l’éboulement et le quatrième a été retrouvé plus tard dans la soirée, selon nos sources.

Selon certaines sources, le site où s’est produit le drame a été fermé en raison des risques d’effondrement mais depuis quelques temps, il avait été réouvert par des orpailleurs clandestins.

Agence d’information du Burkina (AIB)

Burkina : Le gouvernement s’inquiète de la surenchère verbale contre les journalistes 

 

Burkina : Le gouvernement s’inquiète de la surenchère verbale contre les journalistes

Ouagadougou, 5 déc.2022 (AIB)- Le gouvernement burkinabè s’est inquiété lundi, de la surenchère verbale et des menaces de mort, recensées régulièrement sur les réseaux sociaux contre des citoyens, des journalistes en particulier, pour leurs points de vue sur des sujets d’actualité.

«Le gouvernement s’inquiète de la surenchère verbale et des dérives de langage observées dans l’espace public allant de l’appel à la violence physique, au saccage des biens jusqu’au meurtre des personnes», a appris d’un communiqué parvenu à l’Agence d’information du Burkina.

Selon ce communiqué, les derniers cas en date se rapportent aux journalistes Lamine Traoré du Groupe Oméga Médias et Newton Ahmed Barry visés par de violents propos relayés sur les réseaux sociaux.

 

«Le gouvernement condamne fermement et sans ambiguïté de tels propos qui font le lit de l’intolérance et de la désunion», a-t-il précisé.

 

Il appelle par ailleurs les auteurs à se ressaisir et l’opinion publique à se démarquer de tels agissements qui compromettent la cohésion sociale et notre vivre-ensemble.

 

«Le gouvernement entend assumer pleinement ses responsabilités et rassure que toutes les dispositions utiles sont prises pour garantir la liberté de presse et d’opinion ainsi que la sécurité des biens et des personnes», a-t-il indiqué.

 

Il invite les populations à toujours privilégier un dialogue constructif et à faire confiance aux institutions de la Transition qui demeurent engagées pour le règlement de tout différend par voie de droit.

 

En rappel, ce communiqué du gouvernement fait suite à une menace de mort pour la deuxième fois au cours de l’année 2022 sur les réseaux sociaux contre le journaliste Newton Ahmed Barry qui a donné sa lecture sur la suspension de la diffusion de la Radio France internationale (RFI).

Agence d’information du Burkina

HO/ata

La diplomate américaine Corina Sanders se félicite d’échanges fructueux et ouverts avec le Premier ministre Kyelem

La diplomate américaine Corina Sanders se félicite d’échanges fructueux et ouverts avec le Premier ministre Kyelem

Ouagadougou, 5 déc. 2022 (AIB)-La chargée d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis au Burkina Faso, Corina Sanders, a affirmé lundi, avoir eu des échanges fructueux et ouverts avec le Premier ministre Apollinaire Kyelem sur la question sécuritaire et le renforcement de la démocratie.

 

«Je suis ravie de vous annoncer que nous avons eu des échanges ouverts et fructueux avec le Premier ministre de la Transition burkinabè, Me Apollinaire Kyelem de Tambèla », a déclaré, la chargée d’affaire de l’ambassade des Etats-Unis au Burkina, Corina Sanders.

 

Mme Sanders à sa sortie d’audience ce lundi à Ouagadougou, avec le chef du gouvernement, a souligné que les discussions ont porté sur la vie commune des deux Nations, notamment la crise sécuritaire et le renforcement de la démocratie.

 

«Je suis reconnaissante pour l’opportunité qui m’a été donnée aujourd’hui de rencontrer le Premier ministre de la Transition, Me Apollinaire Kyelem de Tambèla», a-t-elle soutenu.

 

Corina Sanders a également fait savoir que cette rencontre, première du genre, a permis d’échanger avec le Premier ministre Tambèla, depuis sa prise de fonction le 21 octobre dernier.

Agence d’information du Burkina

NO/ata

Des organisations de la société civile (OSC) se concertent

Burkina-OSC-Concertation

Des organisations de la société civile (OSC) se concertent

Ouahigouya, le mercredi 30 nov.2022(AIB)-Une trentaine d’organisation de la société civile (associations de développement, faîtières d’associations, mouvement et organisation de jeunes et de femmes, organisations professionnelles) se sont retrouvées, le mercredi 30 Novembre 2022 à Ouahigouya, pour passer en revue la situation sécuritaire.

Une trentaine d’organisation de la société civile (associations de développement, faîtières d’associations, mouvement et organisation de jeunes et de femmes, organisations professionnelles) se sont retrouvées, le mercredi 30 Novembre 2022 à Ouahigouya, pour passer en revue la situation sécuritaire et les actions de résilience menées dans la province du Loroum.

Selon la présidente de l’Association pour la Promotion des femmes alphabétisées (APFAL), Hadja Amsetou Nacanabo, « C’est une initiative louable qui est à saluer. Cela fait presqu’un an qu’à cause de la situation sécuritaire, les associations ne se sont pas rencontrées. Cette rencontre nous a alors permis de nous rapprocher davantage pour défendre la cause des populations locales ».

L’occasion a permis aux organisations de la société civile du Loroum, d’échanger sur la situation sécuritaire qui prévaut dans la province.

Les conditions de séjour des personnes déplacés internes et les relations qui prévalent entre elles, et les populations restées sur place à Titao et celles déplacées à Ouahigouya.

Pour Illassa Ouédraogo, Coordonnateur provincial des OSC du Loroum, il n’y a pas de problèmes particuliers entre les populations de Titao et celles déplacées à Ouahigouya. Il reconnaît toutefois qu’il existe quelques médisances qui peuvent entamer le vivre ensemble.

 » Les deux composantes sont complémentaires car sans les représentants de Titao à Ouahigouya, beaucoup d’initiatives de ravitaillement n’auraient pas lieu. » a indiqué M. Ouédraogo.

Pour lui, le comité travaille à sensibiliser les acteurs afin de renforcer les liens entre cette même communauté séparée par les contraintes sécuritaires.

Au cours des échanges, les participants ont affirmé avoir pris la mesure de la situation qui prévaut et se sont engagés à plus de synergie d’actions susceptible de renforcer la résilience des populations locales.

Cette activité a été facilitée par l’Ecole de la paix de Titao, une initiative portée par l’Atelier Théâtre du Loroum, le Laboratoire Citoyennetés et l’Ong GRET dans le cadre de la composante 3 du projet 3 Frontières.

Agence d’information du Burkina

ASO/dnk

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le budget primitif de la commune de Gourcy adopté à 468.236.927 FCFA

Burkina-Délégation-Spéciale-Session-Budget

 

Le budget primitif de la commune de Gourcy adopté à 468.236.927 FCFA

Gourcy, le 1er dec.2022 (AIB)- La délégation sspéciale de la commune de Gourcy chef-lieu de la province de Zondoma dans la région du Nord a adopté, le 1er décembre 2022, le budget primitif équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 468.236.927 FCFA, au cours de sa deuxième session ordinaire de l’année 2022.

 

Installé le 22 juin 2022 suite à la dissolution des conseils municipaux, la délégation spéciale de la commune de Gourcy a tenu sa deuxième session ordinaire le jeudi 1er décembre 2022, dans la salle de réunion de la mairie. Le vote du budget primitif 2023 et l’adoption de délibérations étaient les points saillants inscrits à l’ordre du jour de cette session placée sous la présidence de Bosso Kaba Toé Téré. Au terme des discussions menées sous l’éclairage des représentants des services techniques déconcentrés, les vingt membres de la délégation spéciale ont adopté à l’unanimité le budget primitif équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 468 millions, 236 mille, 927 francs CFA. Par la suite, des délibérations portant sur le recrutement de nouveaux agents, l’augmentation de la taxe sur les droits de marché qui passe de 25 à 50 francs et l’instauration d’une pénalité de retard sur les frais de location des boutiques ont été adoptées. Les membres de la délégation spéciale ont aussi porté un regard sur certains sujets préoccupants comme l’occupation du domaine public, la délimitation des structures éducatives et sanitaires, l’accueil des usagers dans les services municipaux. En marge de cette session, des communications sur les activités du comité de jumelage Olonne sur Mer-Gourcy et la stratégie de gestion décentralisée et de gouvernance locale des ressources forestières ont été présentées aux participants.

Agence d’information du Burkina

AK/dnk

 

 

Ioba : Le haut-commissaire invite les populations à manifester la fibre patriotique

Burkina-Montée-Couleurs

Ioba : Le haut-commissaire invite les populations à manifester la fibre patriotique

Dano, le 5 dec.2022(AIB)-Le haut-commissaire de la province du Ioba, dans la région du Sud-ouest, Bernadette Adenyo/ Sermé a invité lundi, chaque citoyen à manifester la fibre patriotique qui caractérise le burkinabè, dans le cadre de lutte contre la corruption.

de

Le haut-commissaire de la province du Ioba, Bernadette Adenyo/Sermé, a présidé la traditionnelle montée des couleurs le lundi 5 decembre 2022, à Dano. Elle a profité de cet instant solennel pour s’adresser aux membres des corps constitués de la province. Mme Adenyo a également informé les participants de la tenue de la semaine nationale de la lutte contre la corruption qui débute ce lundi 05 décembre 2022.

 

A cet effet, elle a invité chaque citoyen à davantage manifester la fibre patriotique. Pour elle, cela doit se faire partout et dans nos actions de tous les jours au sein de nos services comme en dehors de nos services.

La première responsable de la province du Ioba a souhaité que « nous puissions manifester toutes les valeurs qui caractérisent le burkinabé notamment l’intégrité et le respect de l’autorité ».

Elle a indiqué que les responsables aussi doivent donner le bon exemple à la population.

Dans le cadre de cette semaine nationale de lutte contre la corruption, une conférence publique sera animée, le mercredi 07 décembre prochain par l’écrivain Ansomwin Ignace Hien.

Bernadette Adenyo /Sermé a remercié et féliciter les membres des corps constitués pour leur mobilisation et leur engagement à l’œuvre de construction de la patrie, le Burkina Faso.

Elle a aussi formulé les vœux de bonne fin d’année 2022 à tous ses collaborateurs, dans la santé et la quiétude pour chaque burkinabé.

SZ/ dnk

L’entreprise Agroserv Industrie SA présente sa certification ISO 9001 version 2015 à ses partenaires

Sanbyemba Ouédraogo a exhorté Agroserv Industrie SA à maintenir le flambeau.

L’entreprise Agroserv Industrie SA présente sa certification ISO 9001 version 2015 à ses partenaires

Ouagadougou, (AIB)- Agroserv Industrie SA a présenté le vendredi 02 décembre 2022, à ses clients et partenaires, sa certification ISO 9001, version 2015, une première au Burkina Faso pour une entreprise agro-alimentaire évoluant dans la transformation du maïs.

Après 14 ans d’existence, Agroserv Industrie SA a décroché en février 2022, un précieux label, à même de confirmer la qualité de ses produits et de ses services. En effet, elle est la première industrie agro-alimentaire burkinabè évoluant dans la transformation du maïs, à se voir décerner la certification ISO 9001, version 2015. Fier de cette grande avancée, le PDG Siaka Sanon et ses collaborateurs, ont présenté dans la soirée du vendredi 2 décembre 2022, le trophée aux partenaires, clients et amis.

«Une entreprise qui est certifiée ISO 9001, version 2015, signifie que cette entreprise a mis en place tous les dispositifs pour pouvoir produire en permanence, des produits conformes aux besoins et aux attentes de ses clients», a expliqué le Directeur de la Planification, de l’Approvisionnement  et des Projets spéciaux de Agroserv Industrie SA, Michel Barro.

Michel Barro rassure les consommateurs que les produits sont issus de process bien maitrisés.

Selon M. Barro, cette distinction prouve également que les services qui accompagnent les produits, sont suffisamment maitrisés et qu’il existe une certaine fluidité au niveau organisationnel.

Pour le PDG Siaka Sanon, la qualité et le nom de AGROSERV INDUSTRIE SA forment désormais un seul mot, car d’après lui, «cette certification à la norme ISO 9001 version 2015 est le résultat d’un rêve qui a nécessité beaucoup de sacrifices, de rigueurs et de don de soi».

De son avis, il était important de faire une halte pour dire merci pour la confiance placée à AGROSERV INDUSTRIE SA et assurer aux partenaires et clients que tout sera fait pour continuer à mériter cette estime.

Siaka Sanon : «cette certification est le résultat d’un rêve qui a nécessité beaucoup de sacrifices, de rigueurs et de don de soi».

AGROSERV INDUSTRIE SA a été accompagnée dans le processus de certification par la Société générale de surveillance (SGS).

Son représentant Sanbyemba Ouédraogo a félicité le PDG d’Agroserv Industrie SA et son personnel pour l’engagement qui a abouti à la certification.

«Au nom de SGS, je demande à tous les clients de faire confiance à Agroserv Industrie SA parce que réellement c’est la preuve qu’elle a un système qui fonctionne et qui peut répondre de façon efficace aux besoins de ses clients et de toutes les parties intéressées», a-t-il affirmé.

Toutefois, M. Ouédraogo a exhorté l’entreprise à maintenir le flambeau car la certification est un processus d’amélioration continue.

Le PDG d’Agroserv Industrie SA a assuré qu’Agroserv Industrie SA ne compte pas dormir sur ses lauriers.

Clients, partenaires et amis ont félicité Agroserv Industrie SA pour le pas de géant accompli.

En plus de l’usine actuelle de Kossodo à Ouagadougou, l’entreprise lancera très prochainement la construction d’une nouvelle usine ultramoderne à Bobo-Dioulasso pour un coût estimé à plus de dix milliards de FCFA.

Agroserv Industrie SA va ainsi passer d’une transformation primaire et journalière de 80 tonnes de maïs à une transformation secondaire et journalière de 200 tonnes de maïs, en semoules, farine de précuits, gritz, etc.

Le PDG Agroserv Industrie SA, Siaka Sanon a remercié les partenaires techniques et financiers qui accompagnent ce projet qui, à terme, créera de nombreux emplois directs et indirects.

Agence d’information du Burkina

ata/ak

 

 

 

 

 

 

 

La dégradation des sols au Burkina compromet l’avenir des générations actuelles et futures (BUNASOLS)

Burkina-Sols-Dégradation

La dégradation des sols au Burkina compromet l’avenir des générations actuelles et futures (BUNASOLS)

Ouagadougou, 5 dec.2022 (AIB)-Le Directeur général du Bureau national des sols (BUNASOLS), Dr Mamoudou Traoré, a affirmé lundi, que les sols sont de plus en plus menacés par la dégradation, toute chose qui compromet, un meilleur avenir pour les générations actuelles et futures.

«Les sols sont de plus en plus menacés de nos jours par divers facteurs liés à l’intervention de l’homme et aux changements climatiques», a déclaré lundi le Directeur général du Bureau national des sols (BUNASOLS), Dr Mamoudou Traoré.

M. Traoré s’exprimait lors de la commémoration de la journée mondiale des sols (JMS), placée sous le thème «les sols, à l’origine des aliments».

D’après lui, la dégradation des sols se traduit par la réduction ou l’élimination des fonctions des sols et de leurs aptitudes à soutenir des services écosystémiques qui sont essentiels au bien-être des populations.

«Si le sol est une composante essentielle du système naturel et un facteur vital pour le bien-être humain, il convient de constater avec moi qu’il est une ressource non renouvelable ou du moins qui ne se renouvelle pas à l’échelle d’une vie humaine. Pourtant il suffit d’une fraction de seconde pour perdre cette ressource vitale dans un endroit donné», a renchéri le représentant du Représentant Résident de la FAO au Burkina Faso, Ibrahim Ouédraogo.

Il a assuré que son institution ne ménagera aucun effort pour soutenir la célébration continue de la JMS au Burkina Faso.

En février 2018, le DG de la FAO José Graziano Da Silva, en visite au Burkina Faso, a affirmé que la dégradation touchait un 1/3 des sols soit 9 millions d’hectares productives avec une progression annuelle estimée à 360 mille hectares.

Le DG de BUNASOLS a ajouté que la commémoration de la JMS permettra de débattre des questions sur la gestion durable des sols afin d’assurer un avenir meilleur pour les générations actuelles et futures.

Le ministre en charge de l’Agriculture Dénis Ouédraogo a indiqué que  environ deux millions de personnes ont été touchées par l’insécurité alimentaire en 2021 au Burkina Faso.

Le ministre a souhaité des propositions de solutions pratiques pour améliorer de manière proactive la santé des sols et assurer une croissance durable du secteur agricole au Burkina Faso.

«La volonté politique de donner suffisamment à manger, en qualité et durablement aux populations du Burkina Faso est clairement affichée par les autorités nationales. Cette volonté est exprimée par le Chef de l’Etat, son Excellence Ibrahim Traoré  et déclinée dans le Plan Stratégique de la Transition», a rappelé le ministre Ouédraogo.

Agence d’information du Burkina

ZST-POM/ata

Photos: ministère de l’Agriculture

 

 

 

Kossi : Des élèves déplacés internes reçoivent des dons

Burkina-PDI-Elèves-Vivres-Don

Kossi : Des élèves déplacés internes reçoivent des dons

Nouna, (AIB)- Le Président de la Délégation Spéciale de Nouna, Souleymane Tiono, a présidé ce samedi 3 décembre 2022 à Nouna, la cérémonie de remise de dons en espèces et en nature, aux élèves des communes où les écoles sont fermées, par le Cadre de coordination des associations de la province de la Kossi résident à Ouagadougou.

Le Burkina Faso connait depuis 2016 une crise sécuritaire sans précédent entrainant le déplacement massif des populations et une crise humanitaire non des moindres.

Les chiffres font état de 24 000 personnes déplacées internes dont 14 000 pour la commune de Nouna.

Les filles et fils de la province regroupés au sein de la coordination des associations, ont apporté du réconfort et assistance aux élèves du secondaire présents à Nouna, Djibasso, et Madouba en cette période difficile.

Compte tenu de la situation sécuritaire, l’école est fonctionnelle seulement dans ces trois localités.

Selon président de la Délégation Spéciale de Nouna, Souleymane Tiono, représentant le Haut-commissaire seule la commune de Nouna a accueilli les autres circonscriptions d’éducation de Base de la province.

Le Coordonnateur du comité de coordination des associations de la Province de la Kossi, Dominique Traore, a situé le contexte dans lequel la coordination a pu réunir la somme de 5 328 812 F CFA, des lots de vêtements, de chaussures et d’ustensiles de cuisine.

Ce montant a permis d’acquérir douze tonnes de riz au profit de 1 500 élèves.

Quant aux ustensiles et vêtements collectés, ils sont remis aux élèves déplacés internes de Nouna, en attendant une prochaine fois pour les autres sites de Bomborokuy et Djibasso.

Nafissatou Waré, élève déplacée interne de Solenzo, a, au nom des bénéficiaires, salué les donateurs et souligné la détresse dans laquelle les élèves vivent.

« Le geste à notre endroit nous soulage beaucoup et est la preuve que les élèves délacés internes ne sont pas seuls face aux difficultés quotidiennes », a-t-elle indiqué.

Elle a ajouté que « nous tendons encore l’oreille à l’écoute d’autres initiatives bienfaisantes ».

La cérémonie de remise de dons a pris fin par le chant de l’hymne de la paix interprété par l’artiste Sali la star.

Agence d’information du Burkina

AC/hb/ata

Ioba : 72h pour impulser le développement endogène de la commune de Guéguéré 

Burkina- Développement

Ioba : 72h pour impulser le développement endogène de la commune de Guéguéré 

Dano, 5 déc. 2022 (AIB)- L’association pour le développement intégré de Batièlè (ADIBAT) a organisé la première édition des journées de Batièlè du vendredi  25 au  dimanche 27 novembre 2022, dans la commune de Guéguéré afin d’impulser son développement endogène.

La 1ère édition des journées de Batièlè dans la province du Ioba, région du Sud-Ouest  a  été placée sous le   patronage du haut-commissaire de la province du Ioba, Bernadette Adenyo  née Sermé.   Elle a été également parrainée par l’ancien député à l’Assemblée nationale, Tougninè Anselme Somé.

Pour le président de l’Association pour le développement intégré de Batièlè (ADIBAT), Coubabaon Clément Somé, les journées de Batièlè constituent un tremplin pour l’association de contribuer à la création d’un cadre annuel d’échanges économiques et culturels au profit des populations du village.

  1. Somé a expliqué que la création des journées de Batièlè fait suite à la proposition d’un ensemble d’acteurs pour remplacer la journée de Batiè qui était à sa 20 ème édition, afin d’élargir les dimensions culturelles et économiques, en lieu et place d’une journée de manifestations. «  Les localités environnantes dans la commune de Guéguéré sont également concernées » a-t-il souligné.

De son avis, la journée constitué une opportunité de commercialisation des produits de l’agriculture, de l’élevage et de l’artisanat dans le souci d’impulser un développement endogène durable.

« La foire des produits locaux est organisée à cet effet durant les 72 heures. Les journées de Batièlè offrent l’occasion aux producteurs d’échanger entre eux et les services techniques pour un partage d’expériences et  de bonnes pratiques et faire la promotion de méthodes innovantes », a-t-il indiqué.

D’après lui, les journées de Batièlè permettent également l’expression et la promotion du sport et de la culture, à travers des compétitions tout en soulignant qu’un tournoi de football inter villages et lycées et une nuit du conteur ont été organisés à la présente édition.

  1. Somé a signalé que des thématiques telles que l’implication parentale dans le processus de scolarisation, la cohésion sociale et la sécurité routière ont été développées au cours de l’assemblée générale des filles et fils du village de Batièlè.

Le président de la délégation spéciale communale de Guéguéré, président des journées de Batièlè, Jacob Baziémo a invité les participants à valoriser l’esprit de fraternité pour le bonheur des populations.

Le parrain pour sa part, Tougninè Anselme Somé a fait remarquer qu’après la langue (parlée) et l’habitat, la production est le 3ème pan de la culture.  Il a  en outre souligné que  la production est  le garant de la survie d’un pays.

Le secrétaire général de la province du Ioba, André Lankoandé représentant la haut-commissaire, a remercié le comité d’organisation de ces journées.

Pour lui, les activités prévues au cours de la présente édition sont des sources de fraternisation.

A l’entendre, au-delà des aspects économiques et culturels, ces journées demeurent aussi un prétexte pour renforcer la cohésion sociale dans la localité.

« Au sortir de ces 72 heures de Batièlè tous les acteurs doivent être des artisans de paix pour le bien-être de nos populations », a conclu André Lankoandé.

Agence d’information du Burkina

SZ/no/hb/ata

Balé : Les communautés Peulh, Bobo, Bwaba et Dafing célèbrent la cohésion sociale

Burkina- Promotion-Cohésion

Balé : Les communautés Peulh, Bobo, Bwaba et Dafing célèbrent la cohésion sociale

Boromo,  3 déc.  2022 (AIB)-Les communautés Bwaba, Bobo, Peulh et Dafing ont célébré samedi, la cohésion sociale dans le cadre des activités socioculturelles de la coordination provinciale des femmes et de l’Association des éleveurs des Balé.

Les activités de promotion de la cohésion sociale, dans la province des Balé par les communautés Bwaba, Bobo, Peulh et Dafing ont été placées sous le patronage du haut commissaire, Ibrahim Boly et le parrainage de fils et filles de ladite province.

Selon les organisateurs, ces activités socioculturelles se sont déroulées toute la journée du samedi 3 décembre 2022, dans la province des Balé, region de la Boucle du Mouhoun à l’espace maquis Padia de Boromo.

Ils ont également expliqué que cet espace culturel a servi de cadre de promotion de la cohésion sociale, au vivre en ensemble, à travers la valorisation des valeurs culturelles séculaires entre les peuples.

D’après toujours eux, en plus des prestations artistiques, un match amical de football a opposé la communauté Bobo-Bwaba à la communauté peulh Dafing.

Les initiateurs de la rencontre ont fait savoir que la journée a été une occasion de mobilisation des dons en nature et en espèce par les autorités, en faveur des personnes déplacées internes.

« N’oublions pas les valeurs culturelles de nos pères qui inspirent le vivre-ensemble», a -t-il soutenu.

Le haut commissaire de la province, Ibrahim Boly a félicité l’initiative des organisateurs qui consiste à promouvoir la cohésion sociale.

M.Boly s’est aussi réjoui de l’adhésion des communautés se sont investies dans la réussite de l’activité dans sa province.

“Notre société a mal parce que nous avons perdu certaines de nos valeurs culturelles. Sans paix il n’y pas de religion, de champs, on ne peut garder nos animaux”, a -t-il confié.

Agence d’information du Burkina

OM/no/hb/ata

Cascade /Finale de la coupe du gouverneur : La SN SOSUCO remporte le trophée

Burkina-Sport-Finale

Cascade /Finale de la coupe du gouverneur : La SN SOSUCO remporte le trophée

Banfora, 1er déc. 2022 (AIB)- La finale de la coupe du Gouverneur, inter-services, s’est disputée jeudi, sur le terrain de la police municipale de Banfora. La finale qui a opposé l’équipe de la SN-SOSUCO à celle de la Direction régionale des transports et de la mobilité urbaine a été remportée  par 2 buts à 0,  en faveur de la formative sportive de la nationale du sucre.

Débutée le 15 septembre 2022, la finale de la 11e édition de la coupe du gouverneur inter service a connu son épilogue, le 1er décembre dernier  à Banfora dans une grande ferveur.

L’équipe de la direction régionale des transports et de la mobilité urbaine des cascades et associé a dominé le match et a raté plusieurs occasions. Finalement c’est à la deuxième période que Daouda Soulama  a ouvert  le score et permet à l’équipe de la SN-SOSUCO de mener  par 1 but à 0. Pas pour longtemps, dix munîtes plus tard, Abdoulaye Diaby a marqué le deuxième but.

Au coup du sifflet final,  le score est resté 2 buts à 0 et c’est la SN SOSUCO qui remporte le gain et bénéficie d’un jeu de maillot, 1 ballon, une somme de 50.000 F CFA et un trophée.

Son dauphin, l’équipe de la direction régionale des transports et de la mobilité urbaine et associé qui n’a pas démérité a bénéficié d’un jeu de maillot, 1 ballon et 40.000 francs CFA.  L’équipe de la direction régionale des sports et des loisirs et associé est classée 3est reparti avec 30.000 F CFA.  Le  4e prix est revenu à l’équipe de la Direction régionale de l’enseignement préscolaire, primaire et non formel des cascades et associé, qui repart avec 20.000 F CFA.

Au total 32 services  repartis en 16 équipes étaient inscrites à cette 11e édition.

A la fin de la partie, Jean Charles Yenapono Somé, gourverneur de la région des cascades et promoteur de cette édition, a salué l’esprit du fair-play ayant animé le tournoi. M. Somé a remercié les équipes participantes et félicité les deux équipes finalistes. Il a exprimé sa joie pour la mobilisation de la population et Il a aussi manifesté sa reconnaissance et sa gratitude à l’endroit  des partenaires de cette édition 2022.

Quant au Directeur régional des sports et des loisirs des cascades, Moussa Kondé président du comité d’organisation, a encouragé les équipes participantes et  salué la mobilisation de la population à cette dernière édition.

ll a également encouragé le promoteur pour ce tournoi de football qui constitue un facteur de rassemblement.

Agence d’information du Burkina

JPY/no/bh/ata

Velléités de déstabilisation et suspension de RFI à la Une des quotidiens burkinabè

Burkina-Presse-Revue

Velléités de déstabilisation et suspension de RFI à la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 05 déc. 2022 (AIB)-Les journaux de ce lundi s’intéressent à la suspension de radio France Internationale, au démenti du gouvernement sur la rumeur de tentative de coup d’Etat sans oublier la  visite de l’assemblée législative de transition (ALT) chez le Mogho Naba.

« Cohésion sociale, retour de la paix : L’ALT sollicite l’accompagnement du Mogho Naba et des protestants » affiche à sa Une le quotidien privé burkinabè Aujourd’hui au Faso.

Le quotidien public Sidwaya informe que le président de L’Assemblée législative de Transition (ALT), Ousmane Bougouma, accompagné des membres du bureau de l’institution a effectué le vendredi dernier, une visite de courtoisie au Mogho Naba Baongo et à la Fédération des églises et missions évangélistes (FEME).

Le journal privé Le Pays pour sa part ajoute qu’Ousmane Bougouma a procédé à la présentation des  membres de L’ALT  à sa majesté Mogho Naba et au pasteur Henri Yé président de la FEME et a par la même occasion, demandé des bénédictions pour la bonne conduite de la mission qui leur est assignée.

Sous un autre regard, le quotidien public Sidwaya titre à sa Une « Rumeur de tentative de coup d’Etat : Le président a parlé de velléités de déstabilisation, porte-parole du gouvernement ».

Le journal indique qu’a l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la première session de formation des hommes de médias et des organisations de la société civile sur les fondamentaux de la police de proximité, Jean Emmanuel Ouédraogo s’est prononcé sur la rumeur selon laquelle le président de la Transition, le capitaine Ibrahim Traoré,  lors d’une rencontre le 1er décembre 2022  avec les acteurs de la société civile, aurait fait mention d’une tentative de coup d’Etat contre le MPSR II.

Selon le porte-parole cité par le journal, le président de la Transition face aux OSC, a parlé de velléités de déstabilisation dont il a conscience de l’existence, qui sont suivies, et  qui sont différents de tentative de coup d’Etat.

Pour le doyen des quotidiens L’Observateur Paalga, citant aussi, le porte-parole du gouvernement, le président de la Transition n’a pas caché ses regrets qu’une matière, aussi sensible et grave soit manipulée avec autant de légèreté dans ce contexte d’insécurité que nous traversons.

Selon L’Observateur Paalga, Jean Emmanuel Ouédraogo a confié que dans ce contexte, les journalistes ont un rôle extrêmement important à jouer avec le maximum de professionnalisme.

Sous un autre angle, L’Observateur Paalga affiche à sa manchette « Programmes RFI au Burkina : Le gouvernement suspend, la radio réagit ».

Le doyen des quotidiens informe que suite à un communiqué du gouvernement, la diffusion des programmes de radio France internationale a été suspendue sur toute l’étendue du territoire burkinabè.

Le journal rapporte que ce média a relayé un message d’intimidation des populations attribué à un chef terroriste. Une action qui contribue selon le gouvernement à une manœuvre désespérée des groupes terroristes pour déstabiliser les millions de burkinabè mobilisés pour la défense de la patrie.

Le journal privé Le Pays pour sa part, confie que le 3 novembre dernier, le gouvernement avait déjà exprimé son indignation face à l’attitude tendancieuse des journalistes de ce média et leur propension à jeter un discrédit sur la lutte dans laquelle le peuple burkinabè est engagé pour plus de liberté et de dignité.

Le même journal informe que la société des journalistes de RFI condamne la suspension de leur media, et regrette l’annonce basée sur la lecture erronée du travail de leurs journalistes.

Le journal informe que la société rappelle que les priorités de RFI ont toujours été la pluralité des points de vue et des personnes à qui elle donne la parole, de même qu’un travail de terrain fidèle, scrupuleux, et un attachement sans faille à la liberté de s’informer.

Agence d’information du Burkina

BS/wis

Commune de Léo: Le plan stratégique communal 2022-2030 lancé 

Centre -Ouest

Sissili

Commune de Léo      Le plan stratégique communal 2022-2030 lancé

Léo, AIB-Le Haut-commissaire de la province de la Sissili, Tewendé Isaac Sia, a officiellement lancé le plan stratégique de la commune dudit 2022-2030 en matière d’eau, hygiène et assainissement.

Les compétences et les ressources de l’État dans le domaine de l’approvisionnement en eau potable et assainissement (Aepa) sont transférées aux communes qui en sont les maîtres d’ouvrage et assurent désormais la planification, la programmation, mobilisation des ressources, la gestion financière, la réalisation et la gestion des ouvrages.

C’est dans cette dynamique que la commune urbaine de Léo avec l’appui de L’ONG Irc s’est dotée d’un plan stratégique communal des services publics d’eau potable et assainissement horizon 2030.

Le lancement officiel de la mise en œuvre de ce plan stratégique Eau et assainissement horizon 2030 de la commune de Léo a eu lieu ce vendredi 25 novembre 2022 dans la salle de réunion de la mairie dudit.

Le plan stratégique communal des services publics d’eau et assainissement horizon 2030 a été présenté par le secrétaire général de la mairie, Saidou Ouédraogo.

Il s’articule autour de quatre grands axes. Il s’agit: du renforcement de la gouvernance des services d’approvisionnement en eau potable, hygiène et assainissement; de l’accès à des services inclusifs d’approvisionnement en eau potable; de l’accès universel à des services adéquats d’hygiène et d’assainissement des eaux usées et excrétas ; et de la gestion durable des services par la professionnalisation des acteurs et la participation citoyenne.

Selon M. Ouédraogo, le taux d’accès à des ouvrages homologués dans la commune de Léo est de 80% contre un taux d’accès au service d’eau potable géré en toute sécurité de 1,4%.

Le plan fait ressortir également que 24,8% de la population de la commune a accès à des ouvrages d’assainissement homologués et 0% d’accès au service d’assainissement géré en toute sécurité.

Par ailleurs le taux de défécation à l’air libre dans la commune est de 6,9%. Mr Ouédraogo a cependant indiqué que 14.870.053.000 de francs sont nécessaires à la mise en œuvre de ce plan à travers les quatre (04) axes stratégiques.

A l’occasion, le président de la délégation spéciale de Léo, Kassoum Koalaga, a rendu un vibrant hommage à l’ONG IRC et ses partenaires ainsi que les structures techniques de l’État pour leur accompagnement.

Le Haut-commissaire de la province de la Sissili, Tewendé Isaac Sia, a salué le leadership des autorités communales, l’ONG IRC et ses partenaires qui ont travaillé d’arrache-pied pour l’aboutissement de ce processus. Selon lui ce plan est en adéquation avec les orientations et les besoins exprimés de l’État.

Sa mise en œuvre va contribuer à améliorer la gouvernance locale en matière d’eau, hygiène et assainissement a-t-il évoqué. Aussi permettra-t-il à la commune de conduire de manière efficace les actions dans le domaine de l’eau potable, d’hygiène et d’assainissement a-t-il mentionné. Il a alors invité toutes les bonnes volontés, les filles, fils, partenaires techniques et financiers, la diaspora à s’investir pour une mise en œuvre réussie de ce plan. Il a enfin rassuré la commune et l’ONG IRC de son entière disponibilité à accompagner la mise en œuvre des actions du plan.

Agence d’information du Burkina

OAN /kr

Village de Djondougou Wahgnion gold opération et le quartier Samavogo enterrent la hache de guerre

Léraba

Sindou

Village de Djondougou

Wahgnion gold opération et le quartier Samavogo enterrent la hache de guerre

 

Sindou 03 décembre 2022 (AIB)-Le haut-commissaire de la province, Mahamadi Congo, a remis, le samedi 03 décembre 2022, le protocole d’accord pour la sortie de crises dans le cadre des activités de la société minière Wahgnion gold opération SA (WGO) dans le quartier Samavogo.

 

C’est dans l’objectif de consolider la paix durable et de la cohésion sociale entre le service minier (WGO) et les habitants du quartier Samavogo du village Djondougou, un département de Niankorodpugou, commune rurale de la province de la Léraba située à 30km de Sindou, chef-lieu de la province, que la première autorité de la province accompagné d’une délégation a procédé à la remise du protocole d’accord à chaque partie après signatures.

C’est le 5 octobre 2022 que la population de Samavogo a fait part au haut-commissaire d’un certain nombres de préoccupations par rapport à son relogement prévu par le WGO.

Sous l’égide de ce dernier, le processus de résolution a ainsi été enclenché depuis le 14 novembre avec le comité consultatif communautaire (CCC) composé des autorités provinciales, communales de Niankorodpugou, les forces de défense et de sécurité, les directeurs des services techniques concernés, le représentant du ministère en charges des mines, le représentant des organisations de défense des droits humains, les personnes ressources de Niankorodpugou, les représentants de la société minière WGO ainsi que les représentants des composants sociales de djondougou et de Samavogo.

Alors que les rencontres se succédaient en vue de solutionner, les habitants de ce quartier s’en sont pris, le 22 novembre dernier à 15 logements en cours de construction et les ont complètement détruits. ‘’Ce fût une Désolation totale pour moi’’, dit le haut-commissaire.

Trois jours d’échanges et de discussions ; le 19 octobre et le 22 et 29 novembre 2022 ont permis d’aboutir à des solutions consensuelles inscrites dans le protocole d’accord.

Pour le chef du village de Djondougou, il continuera les sensibilisations avec la jeunesse afin de garantir la paix durable recherchée dans ce conflit. Aussi, il a présenté ces sincères excuses à l’endroit du haut-commissaire ainsi qu’à ses compagnons. Quant à Mahamadi Congo, il se dit confiant d’être entendu car la plupart des préoccupations portées à sa connaissance ont trouvé satisfaction.

Agence d’information du Burkina

Mk/kr

 

Gestion de la Transition et suspension de RFI à la Une des quotidiens burkinabè

Burkina-Presse-Revue

Gestion de la Transition et suspension de RFI à la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 5 déc. 2022 (AIB)- Les journaux burkinabè de ce lundi s’intéressent à la suspension de la Radio France internationale (RFI), au démenti du porte-parole du gouvernement sur la rumeur de tentative d’un coup d’Etat, sans oublier la  visite d’une délégation de l’Assemblée législative de transition (ALT) chez le Mogho Naba.

« Cohésion sociale, retour de la paix : L’ALT sollicite l’accompagnement du Mogho Naba et des protestants », affiche à sa Une le quotidien privé burkinabè Aujourd’hui au Faso.

Le quotidien d’Etat Sidwaya poursuit que le président de l’Assemblée législative de Transition (ALT), Ousmane Bougouma, accompagné des membres du bureau de l’institution a effectué, une visite de courtoisie au Mogho Naba Baongo et à la Fédération des églises et missions évangélistes (FEME).

Le journal privé Le Pays, pour sa part, ajoute qu’Ousmane Bougouma a procédé à la présentation des  membres de l’ALT  à sa majesté le Mogho Naba et au pasteur Henri Yé, président de la FEME et a, par la même occasion, demandé des bénédictions pour la bonne conduite de la mission qui est leur est assignée.

Sous un autre registre, le quotidien d’Etat Sidwaya titre à sa Une : « Rumeur de tentative de coup d’Etat : Le président a parlé de velléités de déstabilisation, porte-parole du gouvernement »

Le journal indique qu’a l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la première session de formation des hommes de médias et des organisations de la société civile sur les fondamentaux de la police de proximité, Jean Emmanuel Ouédraogo s’est prononcé sur la rumeur selon laquelle le président de la Transition, le capitaine Ibrahim Traoré,  lors d’une rencontre le 1er décembre 2022  avec les acteurs de la société civile aurait fait mention d’une tentative de coup d’Etat contre le MPSRII.

Le journal public rapporte que selon le porte-parole du gouvernement, le président de la Transition face-face avec les OSC a parlé de velléités de déstabilisation dont il a conscience de l’existence, qui sont suivies, et  qui sont différents de tentative de coup d’Etat.

Le doyen des quotidiens privés burkinabé L’Observateur Paalga renchérit que pour le porte-parole du gouvernement, le président de a Transition n’a pas caché ses regrets qu’« une matière, aussi sensible et grave soit manipulée avec autant de légèreté dans ce contexte d’insécurité que nous traversons ».

Selon L’Observateur Paalga, Jean Emmanuel Ouédraogo a confié que dans ce contexte, les journalistes ont un rôle extrêmement important à jouer avec le maximum de professionnalisme.

Sous un autre angle, L’Observateur Paalga affiche à sa manchette : « Programmes RFI au Burkina : Le gouvernement suspend, la radio réagit»

Le doyen des quotidiens privés informe que suite à un communiqué du gouvernement, les diffusions des programmes de la radio France internationale ont été suspendues sur toute l’étendue du territoire burkinabè.

Le journal poursuit que selon le gouvernement, ce média,  suite au relais d’un message d’intimidation des populations attribué à un chef terroriste, contribue à une manœuvre désespérée des groupes terroristes en vue de déstabiliser les millions de burkinabè mobilisés pour la défense de la patrie, ramant  à contre-courant des actions en cours pour la restauration de l’intégrité de notre territoire.

Le journal privé Le Pays pour sa part confie que le 3 novembre dernier, le gouvernement avait déjà exprimé son indignation face à l’attitude tendancieuse des journalistes de ce médias et leur propension  à jeter un discrédit sur la lutte dans laquelle le peuple burkinabè est engagé pour plus de liberté et de dignité.

Le même journal  informe que société des journalistes de RFI condamne la suspension de leur media, et regrette l’annonce basé sur la lecture erronée du travail de leurs journalistes tout en rappelant que les priorités de RFI ont toujours été la pluralités des points de vue et des personnes à qui elle donne la parole, de même qu’un travail de terrain fidèle, scrupuleux, et un attachement sans faille à la liberté de s’informer.

Agence d’Information du Burkina

BS/ak        

Cohésion sociale: Une journée de loisirs commémorée à Sindou

Burkina-Cohésion-Célébration

Cohésion sociale: Une journée de loisirs commémorée à Sindou

Sindou, 4 déc. 2022 (AIB)- Le directeur provincial des sports et des loisirs de la Léraba, Aboubacar Dao a organisé, le samedi 3 décembre 2022, la journée provinciale des loisirs.

Dans l’optique de promouvoir la cohésion sociale et le vivre ensemble, le Directeur provincial des sports et loisirs (DPSL) organise chaque année une journée provinciale de loisirs pour la population de la Léraba.

L’édition de cette année placée sous l’égide du haut-commissaire de la Léraba, Mahamadi Congo, a connu la participation de l’ensemble des directeurs ou chefs de service provincial ainsi que la population dans son ensemble.

La matinée de cette journée a été marquée par des compétitions des jeux de société tel que les cartes, le dame, le pétanque, le ludo, le scrabble et bien d’autres.

Dans l’après-midi, la finale du tournoi provincial a opposé la commune rurale de Dounia à la commune urbaine de Sindou où Douna qui a remporté la coupe avec un score d’un but à zéro.

La journée a pris fin avec la remise des prix aux trois premiers gagnants dans chaque discipline.

A l’occasion, le DPSL, Aboubacar Dao a fait cas des difficultés financières liées à l’organisation pratique de cette journée. Ainsi, il a lancé un appel aux autorités et aux bonnes volontés pour faire de cette initiative le fer de lance de l’instauration de la cohésion sociale dans la Léraba.

Agence d’information du Burkina

MK/ata/ak

La CICR apporte son soutien humanitaire au Burkina

La CICR apporte son soutien humanitaire au Burkina

Ouagadougou, 05 nov. 2022(AIB)-Le Comité international de la Croix-Rouge vient en aide à tous les Burkinabè où qu’ils se trouvent et qui ont besoin d’assistance et de soutien en raison des conséquences humanitaires, a déclaré lundi son vice-président Gilles Charbonnier, à l’issue d’une audience avec le Premier ministre Apollinaire Kyelem.

«Notre organisation vient en aide à tous les Burkinabè où qu’ils se trouvent, qui ont besoin d’assistance et de soutien en raison de conséquences humanitaires» a indiqué le vice-président du Comité international de la croix rouge, Gilles Carbonnier, a à l’issue d’une audience avec le Premier ministre Apollinaire Kyelem.

Il dit avoir assuré au Premier ministre, de la volonté du CICR de rester engagée au Burkina Faso en faveur des populations les plus touchées notamment par les violences armées et les conflits, enfin de les apporter assistance et protection.

«Nous soutenons les centres de santé primaire et les hôpitaux en fournitures de médicaments et puis un soutien qui permet de faciliter, de garantir un accès aux soins de santé », a-t-il ajouté.

Le vice-président a poursuivi que son organisme intervient dans  l’approvisionnement en eau potable  et la création de points d’eau pour faciliter les activités agricoles et pastorales.

M. Carbonnier a également évoqué le droit international humanitaire, en particulier de la convention de Genève, qui selon lui constitue le socle essentiel qui doit être préservé et être respecté au profit des femmes, enfants et des installations civiles.

Le Comité international de la croix rouge (CICR), 61 ans de coopération avec le Burkina, est une organisation humanitaire impartiale, neutre et  indépendante qui a pour mandat exclusif de protéger des vies et la dignité des victimes de conflit et de violences internes et leur fournir assistance.

Agence d’information du Burkina

HO/ata

 

ACTUALITÉS: LE MONDE EN BREF DU LUNDI 5 NOVEMBRE 2022

ACTUALITÉS

LE MONDE EN BREF DU LUNDI 5 NOVEMBRE 2022

 

TEHERAN – L’Iran a annoncé l’abolition de la police des moeurs à l’origine de l’arrestation de la jeune Mahsa Amini, dont la mort en détention a provoqué une vague de contestation qui perdure depuis plus de deux mois et demi.

 

WASHINGTON – Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a prévenu dimanche que les Etats-Unis s’opposeraient à l’établissement de nouvelles colonies par le prochain gouvernement israélien en Cisjordanie occupée, au moment où Benjamin Netanyahu s’apprête à retrouver le pouvoir grâce à une coalition avec l’extrême droite.

 

VIENNE – Les pays producteurs d’or noir de l’Opep+ ont laissé inchangés dimanche leurs quotas de production dans un climat très incertain, à la veille de l’entrée en vigueur de nouvelles sanctions visant la Russie.

 

BRUXELLES – L’UE doit prendre des mesures de « rééquilibrage » pour aplanir les « distorsions » de concurrence causées par les subventions américaines massives du grand plan climat de Joe Biden, qui prévoit 370 milliards de dollars d’investissements en faveur de la lutte contre le changement climatique, a estimé dimanche la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

 

KIEV – Plus de 500 localités ukrainiennes se trouvaient dimanche toujours sans électricité, à la suite de frappes russes ces dernières semaines qui ont largement endommagé le réseau électrique national, a indiqué un représentant du ministère de l’Intérieur.

 

NAIROBI – Les rebelles de la région du Tigré ont affirmé procéder au « désengagement » de leurs combattants, conformément à un accord de paix signé début novembre avec le gouvernement fédéral éthiopien, et avoir retiré 65% de leurs combattants des lignes de front.

 

ABUJA – Les dirigeants d’Afrique de l’Ouest ont décidé dimanche à Abuja la création d’une force régionale vouée à intervenir non seulement contre le jihadisme mais aussi en cas de coup d’Etat, comme la région en a connu plusieurs depuis deux ans, a indiqué un haut responsable.

 

MANAMA – Le président Isaac Herzog s’est rendu dimanche en visite à Bahreïn, pour la première visite d’un chef d’Etat israélien dans ce petit royaume arabe du Golfe depuis la normalisation des relations en 2020.

 

BAMAKO – Le chef de la junte au pouvoir au Mali a abrogé le décret nommant un colonel Premier ministre par intérim, ouvrant la voie au retour à la tête du gouvernement de Choguel Kokalla Maïga, civil et vétéran de la politique nommé Premier ministre en juin 2021, ont annoncé les autorités dimanche soir.

 

WASHINGTON – La classe politique américaine a vivement condamné dimanche un appel la veille de l’ancien président Donald Trump à abandonner la Constitution américaine pour revenir sur le résultat de l’élection présidentielle de 2020 remportée par Joe Biden.

 

KANO (Nigeria) – Treize personnes étaient retenues en otages dimanche par des hommes armés ayant attaqué la mosquée dans laquelle ils étaient réunis pour prier dans l’Etat de Katsina, dans le nord-ouest du Nigeria, selon la police.

 

BEYROUTH – Un manifestant et un policier ont été tués dimanche dans le sud de la Syrie après que les forces de sécurité ont ouvert le feu sur des manifestants qui protestaient contre la dégradation de leurs conditions de vie, selon une ONG.

 

STOCKHOLM – La vente d’armes et de services destinés au secteur militaire a augmenté en 2021, toutefois affectée par des problèmes d’approvisionnement liés à la pandémie et la guerre en Ukraine qui devrait à la fois amplifier ces difficultés et stimuler la demande, selon un nouveau rapport publié lundi.

 

KINSHASA – Des marches ont été organisées dimanche par l’Eglise catholique aux quatre coins de la République démocratique du Congo pour protester contre les violences dans l’est du pays, où la rébellion du M23 campe sur ses positions, cinq jours après un massacre de civils dont l’accuse Kinshasa.

 

RABAT – Entre 1.200 et 3.000 Marocains ont manifesté dimanche à Rabat contre « la vie chère et la répression » politique, à l’appel d’organisations de gauche, sur fond d’accélération de l’inflation et de montée de la grogne sociale.

 

TEHERAN – Quatre Iraniens ont été exécutés en Iran après leur condamnation à mort pour « coopération » avec Israël, ennemi juré de la République islamique, a annoncé dimanche la justice.

 

LUMAJANG (Indonésie) – Le volcan Semeru en Indonésie est entré en éruption dimanche, crachant un colossal nuage de cendres qui a fait fuir les habitants des villages situés sur son flanc, un an jour pour jour après une autre éruption qui avait fait des dizaines de morts.

 

JOHANNESBURG – Quatorze personnes sont mortes dans la soudaine crue d’un cours d’eau à Johannesburg, frappée samedi par de violents orages, et les secours doivent se poursuivre pour retrouver plusieurs disparus, a-t-on appris dimanche soir auprès des services d’urgence de la ville.

 

DOHA – Le président de la Fifa, Gianni Infantino, et le directeur général de l’Organisation internationale du travail, Gilbert F. Houngbo, ont échangé sur leur « coopération future » en marge du Mondial-2022 dimanche, après les vives critiques portant sur l’attribution du tournoi à l’émirat.

 

DOHA – Le tenant est tenace ! La France défiera l’Angleterre en quarts de finale du Mondial-2022, après un match maîtrisé contre la Pologne (3-1) grâce à Olivier Giroud et un somptueux doublé de Kylian Mbappé, dimanche à Doha.

 

PEKIN – Trois cosmonautes chinois sont revenus sur terre dimanche après six mois passés à bord de la station spatiale Tiangong, a annoncé l’agence spatiale chinoise citée par les médias, qualifiant de « succès total » leur mission.

 

MARSEILLE (France) – Dominique Lapierre, écrivain français passionné par l’Inde et qui a vendu quelque 50 millions d’exemplaires avec son « frère de plume » américain Larry Collins est décédé à 91 ans sur la Côte d’Azur, a annoncé sa veuve dimanche à la presse locale.

 

afp/jnd/chv

Dernières publications