Accueil Blog

Décès du roi du Gulmu: Le président Kaboré salue la mémoire d’un «souverain écouté et respecté»

Burkina Faso-Nécrologie-Réaction

Décès du roi du Gulmu: Le président Kaboré salue la mémoire d’un «souverain écouté et respecté»

Ouagadougou, 17 août 2019 (AIB) – Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, réagissant au décès (la veille) du roi du Gulmu, Sa majesté Kupiendieni, a salué samedi, la mémoire d’un «souverain écouté et respecté».

«C’est avec consternation que j’ai appris la disparition de sa Majesté Kupiendieli, 31e roi du Gulmu, décédé dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 août», a fait observer le président Kaboré dans son message repris sur le site de la présidence du Faso.

Pour le chef de l’Etat burkinabè, le pays vient de perdre «une des grandes valeurs de ses traditions, et le Gulmu, un souverain écouté et respecté».

Dans le même texte, Roch Marc Christian Kaboré ajoute qu’«homme de conviction, le Kupiendieli s’est toujours engagé pour la défense des valeurs cardinales d’unité, de paix et de vivre-ensemble dans notre Etat-Nation en construction».

Il (le président Kaboré) a conclu son écrit en adressant toutes ses condoléances les plus attristées à la famille éplorée et au royaume du Gulmu.

En plus de ses fonctions coutumières, le Roi du Gulmu faisait partie des cadres de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA).

Il était également consulté au même titre que les autres leaders coutumiers, notamment quand la situation socio-politique du Burkina Faso l’exigeait.

L’ex-député avait pris un recul avec la politique, après l’insurrection populaire d’octobre 2014, marquée par la chute du président Blaise Compaoré dont l’ADF/RDA était l’un des principaux soutiens.

Son décès intervient quelques jours après celui d’un autre influent chef coutumier burkinabè. En effet, le 30 juillet 2019, le Burkina Faso avait perdu le Dima Saonré de Boussouma (Centre-nord).

Agence d’information du Burkina

AK/no

Photo: Présidence du Faso

Burkina : Le Roi du Gulmu s’est éteint

Fada N’Gourma, 17 août 2019(AIB)-Le Roi du Gulmu(Est), sa Majesté Kupiendieli est décédé dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 août 2019, au bout de 17ans de règne.

Le 31 juillet dernier, le Burkina Faso avait déjà perdu un autre Roi traditionnel,  le Dima Saonré de Boussouma(Centre-nord).
Agence d’information du Burkina

js/ata

Photo: Aimable crédit de Raoul Balima.

Burkina : Le Roi du Gulmu s’est éteint

Burkina : Le Roi du Gulmu s’est éteint

Fada N’Gourma, 17 août 2019 (AIB) – Le Roi du Gulmu (Est), sa Majesté Kupiendieli est décédé dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 août 2019, au bout de 17ans de règne.

En plus de ses fonctions coutumières, le Roi du Gulmu faisait partie des cadres de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA).

Il était également consulté au même titre que les autres leaders coutumiers, notamment quand la situation socio-politique du Burkina Faso, l’exigeait.

L’ex député avait pris un recul avec la politique, après l’insurrection populaire d’octobre 2014, marquée par la chute du président Blaise Compaoré dont l’ADF/RDA était l’un des principaux soutiens.

Le 31 juillet 2019, le Burkina Faso avait déjà perdu un autre Roi traditionnel,  le Dima Saonré de Boussouma(Centre-nord).
Agence d’information du Burkina

JS/ata/ak

Photo: Aimable crédit de Raoul Balima.

LE MONDE EN BREF DU SAMEDI 17 AOUT

LE MONDE EN BREF DU SAMEDI 17 AOUT

 

SRINAGAR (Inde) –  Des heurts ont opposé vendredi des centaines de manifestants à la police dans la partie du Cachemire contrôlée par l’Inde.

 

JERUSALEM – La seule élue américaine d’origine palestinienne Rashida Tlaib a renoncé vendredi à rendre visite à sa grand-mère en Cisjordanie occupée à cause des « conditions oppressives » imposées par Israël.

 

SEOUL – Le tir effectué vendredi par la Corée du Nord, qui était l’essai d’une « nouvelle arme », a été supervisé par le dirigeant Kim Jong Un, a annoncé samedi l’agence de presse officielle KCNA.

 

WASHINGTON – Les Etats-Unis ont annoncé vendredi avoir émis un mandat pour saisir un pétrolier iranien arraisonné à Gibraltar, le Grace 1, accusé de servir à un trafic « illicite » vers la Syrie, au lendemain d’une décision de justice du territoire britannique de laisser repartir ce tanker immobilisé début juillet.

 

QUETTA (Pakistan) – Le frère du chef des talibans afghans a été tué, tout comme trois autres personnes, vendredi dans l’explosion d’une bombe dans une mosquée du Baloutchistan, une province instable du sud-ouest du Pakistan, a-t-on appris de sources concordantes.

 

WASHINGTON – La Maison Blanche a signalé vendredi des progrès en vue de préparer un accord de paix avec les talibans en Afghanistan, affirmant que les discussions entre Donald Trump et ses principaux conseillers et ministres s’étaient « très bien » passées.

 

ALGER – Les Algériens ont manifesté à nouveau massivement dans les rues du centre de la capitale, quadrillé par la police, pour un 26e vendredi consécutif d’un mouvement de protestation qui s’apprête à clore son 6e mois sans avancée vers une solution à la crise.

 

NEW YORK – Les résultats de l’autopsie de Jeffrey Epstein, accusé d’avoir organisé un vaste réseau d’exploitation sexuelle de jeunes filles et retrouvé mort dans sa cellule de prison samedi dernier, ont confirmé qu’il s’était suicidé par pendaison, ont indiqué vendredi plusieurs médias américains, citant le rapport du médecin légiste new-yorkais.

 

BEYROUTH – Quinze civils, dont six enfants, ont été tués vendredi dans des raids aériens du régime et de son allié russe, notamment sur un camp de déplacés, dans le nord-ouest de la Syrie, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

 

BUKAVU (RD Congo) – Deux personnes ont été testées positives au virus Ebola dans la province du Sud-Kivu, en République démocratique du Congo, et l’une d’entre elles est décédée, a annoncé vendredi le gouvernorat de cette province. Il s’agit de la troisième province touchée par l’épidémie, faisant craindre une propagation à grande échelle.

 

KULUSUK (Danemark) – Les autorités groenlandaises ont rappelé vendredi que leur île, riche en ressources naturelles, n’était pas à vendre après des révélations dans la presse américaine selon lesquelles Donald Trump s’était montré intéressé par l’achat de l’immense territoire autonome danois.

 

OSLO – Philip Manshaus, un Norvégien accusé d’avoir ouvert le feu samedi dernier dans une mosquée de la banlieue résidentielle d’Oslo, sans faire de blessés graves, et du meurtre de sa demi-sœur, a reconnu les faits, a annoncé vendredi la police norvégienne.

 

ROME – Le commandant du navire de l’ONG espagnole Proactiva Open Arms, ancré à quelques centaines de mètres du port de Lampedusa avec 134 migrants à bord, a décrit vendredi une situation « explosive » parmi les migrants interdits de débarquer.

 

LIBREVILLE – Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a assisté vendredi à une cérémonie commémorative à Libreville, sans faire de discours mais où il a été filmé par des médias internationaux pour la première fois depuis son AVC il y a dix mois.

 

ELAZAR (Territoires palestiniens) – Deux jeunes Israéliens ont été blessés vendredi dans une attaque à la voiture bélier à l’entrée d’une colonie juive en Cisjordanie occupée, dont l’auteur a été tué en représailles par les forces de l’ordre.

 

YAOUNDE – Neuf marins chinois et huit ukrainiens ont été kidnappés jeudi dans l’attaque de deux navires marchands par des pirates dans les eaux territoriales du Cameroun, ont annoncé vendredi à l’AFP des responsables de ce pays et le Bureau Maritime International (BMI) basé à Kuala Lumpur.

 

HARARE – La police anti-émeutes zimbabwéenne a violemment dispersé à coup de gaz lacrymogène des sympathisants de l’opposition descendus vendredi dans les rues de la capitale contre la dégradation de la situation économique malgré une interdiction de manifester.

 

BUKAVU (RD Congo) – Trente-deux personnes sont portées disparues dans le naufrage d’une pirogue motorisée dans la nuit de jeudi à vendredi sur le lac Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo.

 

LOS ANGELES – L’acteur américain Peter Fonda, fils de la légende d’Hollywood Henry Fonda et petit frère de Jane Fonda rendu célèbre par son rôle de motard dans le film culte « Easy Rider » (1969), qu’il avait co-écrits, est mort vendredi à son domicile de Los Angeles à l’âge de 79 ans.

 

SYDNEY – Un couple d’Australiens a été blessé par un varan en tentant de défendre leur chien attaqué par la créature. « Les patients ont eu de la chance de ne pas être plus grièvement blessés car les varans peuvent être très agressifs », a expliqué une porte-parole des services ambulanciers. Le chien, en revanche, est mort, selon la chaîne publique ABC.

(AFP)

 

 

Burkina: Le Larlé Naaba Tigré  appelle les transporteurs routiers à la cohésion

Exif_JPEG_420

Burkina-Société-Transport

Burkina: Le Larlé Naaba Tigré  appelle les transporteurs routiers à la cohésion

Ouagadougou, 15 août 2019 (AIB) – Le Larlé Naaba Tigré, porte-parole du Mogho Naaba, un des influents chefs coutumiers du Burkina Faso, a appelé jeudi, l’Union nationale des transporteurs autonomes du Faso (UNATRAF) à la cohésion, afin que ses activités contribuent à la paix et à la stabilité du pays.

«Je suis présent ce matin pour soutenir les 19 syndicats et leur prodiguer de modestes conseils pour la cohésion, afin que leurs activités contribuent à la paix et à la stabilité de notre pays», a indiqué le Larlé Naaba Tigré.

Le porte-parole du Mogho Naaba qui s’exprimait  jeudi à Ouagadougou, au cours  d’une cérémonie d’installation du bureau provincial du Kadiogo, faisait allusion aux tractations qui existaient au sein du syndicat des transporteurs routiers.

Des chauffeurs routiers avaient lancé, en avril dernier, un mouvement d’humeur pour exiger le départ du président de l’Organisation des transporteurs routiers du Burkina (OTRAF), Issoufou Maiga.

La Fédération nationale des transporteurs (FENAT) avait dénoncé ladite grève, car selon elle, «aucun des 18 syndicats, associations et groupements de transporteurs n’est concerné par ces mouvements».

«Toute organisation humaine qui se veut à la quête d’un leadership, connait forcement des problèmes», a expliqué le Larlé Naaba.

De son avis, il faut travailler à la réconciliation et à l’union des chauffeurs routiers pour le développement du Burkina Faso.

Le porte- parole du Mogho Naaba a, par ailleurs, précisé que les transporteurs constituent un maillon «fort » et «essentiel» pour le bien–être du pays.

Pour le nouveau président de l’UNATRAF, Illyasse Kouanda, il n’existe aucun problème entre les transporteurs routiers malgré les  différentes tractations au sein de l’Union.

A en croire M. Kouanda, les anciens collaborateurs seront associés   aux différentes activités de l’UNATRAF pour son bon fonctionnement.

Notons que l’Union nationale des transporteurs autonomes du Faso (UNATRAF) a été mise en place le 7 septembre 2015 à Bobo-Dioulasso avec à sa tête Harouna Ganamé.

 

Agence d’information du Burkina

ADI/no/ak

 

Religion et société au menu des journaux burkinabè

Burkina Faso-Presse-Revue

Religion et société au menu des journaux burkinabè

Ouagadougou, 16 août 2019 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce vendredi traitent l’actualité marquée par des faits sociaux, avec un accent particulier sur la fête de l’Assomption célébrée la veille.

«Fête de l’Assomption: Des prières pour la paix au Burkina», titre le quotidien national Sidwaya qui relate que les fidèles chrétiens ont célébré, hier jeudi, au sanctuaire Notre Dame de Yagma, à la sortie Nord de Ouagadougou, la fête de l’Assomption.

Selon le journal, cette année, la fête chrétienne, qui marque l’élévation de la Vierge Marie au ciel, a été placée sous le thème : «La miséricorde de Dieu s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craigne».

Parlant de cette célébration, Le Pays affiche : «Fêtes de l’Assomption : Les fidèles catholiques solidaires des déplacés internes».

Le même quotidien privé évoque dans sa rubrique ‘’Dialogue intérieur’’, le 75e anniversaire du débarquement en Provence, en soulignant: «Un devoir de mémoire qui s’impose».

Dans son ‘’Regard sur l’actualité’’, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, aborde le sujet sous le titre : «Tirailleurs sénégalais : le prix du sang payé en monnaie de singe».

En conclusion, le commentateur de L’Observateur Paalga fait observer qu’«on voit donc plus qu’une commémoration et des opérations d’un force (Barkhane) aux résultats mitigés pour apaiser les cœurs».

Sidwaya consacre sa manchette au fait social relatif au mariage de personnes nées de la même mère le même jour, laissant lire à sa une : «Mariage des jumeaux : Pas un pas sans l’autre».

Quant à L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso, 2e ville du Burkina Faso, il met en exergue un traditionnaliste dans la région de l’ouest burkinabè, titrant : «Kankalaba dans la Léraba : Kakié Traoré, guérisseur-féticheur…».

 

Agence d’information du Burkina

LE MONDE EN BREF DU VENDREDI 16 AOUT

LE MONDE EN BREF DU VENDREDI 16 AOUT

 

HONG KONG – La Chine, qui a massé des troupes à la frontière de Hong Kong, a menacé jeudi de ne pas rester « les bras croisés » si la contestation prodémocratie devait dégénérer dans la région semi-autonome, suscitant « l’inquiétude » de Donald Trump au sujet des risques de répression violente.

 

Le secrétaire hongkongais aux Finances, Paul Chan, a annoncé jeudi une série de mesures, dont des exemptions fiscales pour les petites entreprises, des aides plus généreuses pour les étudiants ainsi que pour les ménages aux bas revenus.

 

Ces gestes budgétaires en faveur du pouvoir d’achat semblent destinés à gagner la sympathie d’une partie des Hongkongais excédés par la paralysie de la ville-Etat.

 

ROME – Six pays de l’UE sont prêts à accueillir une partie des quelque 147 migrants embarqués sur le navire humanitaire de l’ONG espagnole Proactiva Open Arms, toujours bloqué jeudi soir devant l’île italienne de Lampedusa, même si l’autorité de Matteo Salvini, tenant d’une ligne dure envers les migrants, est contestée à Rome.

 

L’accord ne concerne cependant pas les 356 migrants secourus par l’Ocean Viking, le navire de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), qui navigue au ralenti à mi-chemin entre Malte et Lampedusa, interdit de s’approcher des eaux territoriales de l’une comme de l’autre.

 

NEW DELHI – Le Premier ministre indien Narendra Modi a défendu jeudi sa décision controversée de révoquer l’autonomie constitutionnelle de la partie du Cachemire contrôlée par l’Inde, déclarant à l’occasion du Jour de l’indépendance avoir fait oeuvre de « pionnier ».

 

NEW YORK – Le Conseil de sécurité de l’ONU tiendra vendredi matin une réunion à huis clos pour évoquer la situation au Cachemire, a-t-on appris jeudi auprès de diplomates.

 

ADEN – Une délégation militaire saoudo-émiratie est arrivée jeudi à Aden pour tenter de désamorcer la situation extrêmement tendue dans la grande ville portuaire du Yémen, où des milliers de manifestants se sont rassemblés pour réclamer l’indépendance du sud du pays.

 

SEOUL – La Corée du Nord a tiré vendredi deux « projectiles non identifiés » qui se sont abattus en mer, a annoncé l’état-major interarmes de la Corée du Sud, un lancement qui est le sixième du genre en trois semaines.

 

KHARTOUM – Les chefs du mouvement de contestation au Soudan ont désigné jeudi un ancien haut fonctionnaire de l’ONU, Abdallah Hamdok, pour devenir Premier ministre du futur gouvernement de transition. Le Conseil souverain, future autorité chapeautant la transition, doit annoncer mardi s’il le confirme à ce poste.

 

CARACAS – Le gouvernement vénézuélien s’est dit disposé à reprendre le dialogue avec l’opposition mais en en modifiant le mécanisme, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie vénézuélienne Jorge Arreaza, après que les pourparlers ont été suspendus début août par le président socialiste Nicolas Maduro.

 

JERUSALEM – Les autorités israéliennes ont interdit jeudi à deux élues américaines d’entrer en Israël et dans les Territoires palestiniens occupés en raison de leur soutien à la campagne de boycott de l’Etat hébreu et à la suite d’une demande du président Donald Trump.

 

GIBRALTAR – Gibraltar a autorisé un pétrolier iranien arraisonné début juillet à partir malgré une demande de dernière minute des Etats-Unis de prolonger l’immobilisation du navire, soupçonné d’avoir voulu livrer sa cargaison à la Syrie.

 

SAN FRANCISCO – Les usagers d’Instagram vont bientôt pouvoir signaler en quelques clics des publications qu’ils estiment être de la désinformation. Ce nouvel outil permettra de signaler une publication puis de choisir « désinformation » (false information) et ainsi attirer l’attention de fact-checkers indépendants pour qu’ils puissent la vérifier, a expliqué une porte-parole de Facebook, qui contrôle le réseau social.

 

SAN SALVADOR – La justice du Salvador jugeait à nouveau à partir de jeudi pour homicide Evelyn Hernandez, une jeune femme qui a perdu son bébé, dans ce pays où la législation anti-IVG est l’une des plus strictes du monde.

 

Pour ce deuxième procès, le ministère public salvadorien a changé de chef d’inculpation: Evelyn Hernandez n’est plus accusée d’homicide aggravé avec préméditation mais d’homicide aggravé par négligence. Elle encourt 30 à 50 ans de prison, selon la défense.

 

OSLO – La Norvège, principal bailleur de fonds pour la protection de la forêt amazonienne, a annoncé jeudi le blocage de 30 millions d’euros de subventions destinées au Brésil, accusé de ne « plus souhaiter arrêter la déforestation ».

 

WASHINGTON – Le mois de juillet 2019 a été le plus chaud jamais mesuré dans le monde, a indiqué jeudi l’Agence océanique et atmosphérique américaine NOAA, confirmant des observations émises par l’Union européenne il y a quelques jours.

 

ATHENES – Près de 400 pompiers et des avions bombardiers d’eau de l’Union européenne étaient déployés jeudi en Grèce pour venir à bout d’un incendie qui ravageait pour le troisième jour consécutif une réserve naturelle sur l’île d’Eubée, à une centaine de kilomètres au nord-est d’Athènes, les autorités déplorant « une énorme catastrophe écologique ».

 

WASHINGTON – Les flocons blancs présents sur les pistes ne sont pas toujours ce que vous croyez. De minuscules particules de plastique, transportées par le vent puis déversées par la neige, ont été détectées dans l’Arctique et les Alpes, selon une étude qui réclame des recherches urgentes pour évaluer les risques sanitaires de cette découverte.

(AFP)

 

Le Tour international du Faso fera une incursion au Togo cette année

CYCLISME-BUR-AFR-SPORT-MSL-UCI-FBC-TOUR

Le Tour international du Faso fera une incursion au Togo cette année

Ouagadougou, 14 Août 2019 (AIB) – La 32e édition du Tour international du Faso qui démarre le 25 octobre prochain, fera une incursion à Dapaong (Togo), a annoncé mercredi à Ouagadougou, le Comité national d’organisation (CNO) de la compétition, lors d’une conférence de presse.

C’est l’innovation majeure cette année dans ce 32e tour international du Faso, l’incursion de la caravane à Dapaong au Nord du Togo. En 2018 c’est à Bolgatenga au Ghana, que le tour avait traversé.

Le président du CNO, Yesnémanégré Sawadogo, également président de la fédération burkinabè de cyclisme, a également annoncé que la course contre la montre figurera dans la compétition comme l’année dernière.

« Mais cette année elle sera en direct en début d’épreuve avec pour avantage d’annoncer les couleurs dans la ville de Ouagadougou avant de s’ébranler vers l’intérieur du pays, mais aussi d’offrir une visibilité supplémentaire aux sponsors », a expliqué le président Sawadogo.

C’est le « Contre la montre par équipe » dans la ville de Ouagadougou qui sera la première étape et c’est à cette occasion que la présentation des équipes se fera au lieu de la veille de la compétition.

Le président du CNO a rassuré que les équipes des 4 coins de l’Afrique seront présentes, de même que celles d’Europe, d’Océanie et une équipe asiatique, notamment la Chine.

Les Lions de l’Atlas du Maroc, quintuples vainqueurs de l’épreuve, annoncent leur retour, eux qui n’avaient pas pu venir défendre leur maillot jaune (remporté en 2017) en 2018.

Le comité d’organisation appelle « aux populations des villes traversées, pour une fois de plus célébrer le centenaire de notre chère patrie, nous souhaitons une mobilisation sans précédent pour accueillir la caravane afin de rendre la fête belle et cette édition exceptionnelle »

Le comité d’organisation a promis donner les dernières informations, notamment sur les équipes participantes, la forme des Etalons cyclistes et le budget, lors d’une autre conférence de presse à mi-octobre.

La compétition se déroulera en 10 étapes avec une distance totale de course de 1205 km. C’est le Burkinabè Mathias Sorgho qui a remporté la 31e édition en 2018.

Les 10 étapes du Tour

  • Course contre la montre par équipes (30km)
  • Nagréongo – Tenkodogo (150,5 km)
  • Tenkodogo – Dapaong (145 km)
  • Bittou – Koupéla (101,8 km)
  • Boussé – Ouahigouya (135,5 km)
  • Ouagadougou – Koudougou (118,3 km)
  • Dédougou – Bobo-Dioulasso (182,5 km avec circuit)
  • Bobo-Dioulasso – Sindou (137,5 km)
  • Bobo-Dioulasso – Diébougou (133,3 km)
  • Kombissiri – Ouagadougou (100,6 km avec circuit)

Agence d’information du Burkina (AIB)
as/

 

 

Burkina: trois policiers tués dans une attaque

Burkina: trois policiers tués dans une attaque

Ouagadougou, 15 août 2019(AIB)-Trois policiers burkinabè ont été tués et un autre blessé grièvement, jeudi matin, dans le nord du pays, dans une attaque contre une patrouille.

La patrouille de police se rendait au camp de refugiés de Mentao (Soum, Nord).

Un assaillant a été “neutralisé” aucours de la riposte, ajoute la police nationale dans un communiqué.

Le Burkina Faso essuie regulièrement depuis 2015, des attaques terroristes dans plusieurs de ses provinces contre les Forces de défense et de sécurité et les civils.

En début d’année, le président Roch Kaboré a décrété l’Etat d’urgence dans six provinces et l’Armée a lancé quelques mois plus tard, deux opérations anti-terroristes.

Agence d’information du Burkina

Justice, sécurité et sport dans la presse en ligne burkinabè

Burkina Faso-Presse-Revue

Justice, sécurité et sport dans la presse en ligne burkinabè

Ouagadougou, 15 août 2019 (AIB) – Les journaux en ligne burkinabè visités par l’AIB ce jeudi (jour férié, chômé et payé au Burkina Faso en raison de la fête de l’Assomption), traitent des sujets liés à la sécurité et au sport, sans oublier la justice.  

Wakatséra.com évoque le procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015, en mettant en exergue les propos de Me Alexandre Sandwidi, l’un des avocats de la défense qui estime qu’il s’agit d’un «bon dossier pour le HCRUN (Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, Ndlr)».

Selon le journal en ligne, l’avocat de la défense, Me Alexandre Sandwidi, hier mercredi, au 2e jour de sa plaidoirie, a fait remarquer que «personne ne sortira de ce procès avec le sentiment qu’il a appris quelque chose».

De son côté, Lefaso.net relate que parlant d’actes rentrant dans le cadre de la complicité à la sûreté de l’Etat, Me Sandwidi a fait savoir que ses clients n’ont pas pris part aux réunions préparatoires du coup d’Etat, donc ils ne peuvent pas être poursuivis.

Sous un autre chapitre, le même site d’information renseigne que l’armée burkinabè déplore des morts dans ses rangs des suites d’une attaque terroriste.

«Des soldats ont été tués et d’autres blessés dans la nuit de mardi à mercredi par un engin explosif improvisé », précise Lefaso.net avant d’ajouter que «l’explosion aurait eu lieu au passage d’un convoi sur l’axe Toéni-Loroni, dans la province du Sourou».

A ce propos, Wakatséra.com affiche : «Burkina: un engin explosif fait des morts dans le Sourou».

En sport, Burkina24.com dévoile le calendrier 2019-2020 du championnat national de football (Fasofoot), précisant que le retour dans les stades est prévu pour demain vendredi 16 août.

Quant à Fasozine.com, il aborde le meeting international d’athlétisme de la ville de Ouagadougou (MIAVO), tenu le vendredi 9 août 2019 au stade du 4-août, soulignant que la compétition a connu la participation de quatre pays voisins et une cinquantaine d’athlètes.

Le confrère indique que le «Burkina s’en sort bien avec 6 médailles d’or sur 9 possibles».

Agence d’information du Burkina

Le CUA de Zorgho dialogue avec les responsables des services transférés

Le CUA de Zorgho dialogue avec les responsables des services transférés

Zorgho, (AIB)- Dans le cadre du programme Présimètre, le Cadre unitaire d’actions (CUA) de Zorgho a organisé un cadre d’échanges le 31 juillet 2019 sur les services transférés de l’éducation, de la santé et de l’eau/ assainissement à la mairie de Zorgho. Objectif : instaurer une culture de transparence dans la gestion de ces services et asseoir une confiance des populations vis-à-vis desdits services.

Ce cadre d’échanges a regroupé 34 représentants des Comités villageois de développement (CVD), les directeurs provinciaux en charge des enseignements primaire et secondaire, le président provincial des associations des parents d’élèves du primaire, deux infirmiers chefs de postes et deux présidents de comités de gestion (COGES) de la santé sous la modération de monsieur Toukoumnogo Kaboré, maire de la commune de Zorgho.

À l’ouverture de la rencontre, le maire a remercié le CUA pour cette initiative et remercié les directeurs des services transférés et l’ensemble des participants pour leur présence. À l’en croire cela donne l’occasion à la population de savoir comment les services transférés aux communes sont gérés.

Ousmane Kaboré, président du CUA a rappelé que le CUA est un outil de contrôle citoyen créé par le Groupe d’étude et de recherche sur la démocratie et le développement économique et social au Burkina Faso (GERDDES-BF) et piloté par quatre responsables de différentes structures de la société civile évoluant au Ganzourgou.

Il a alors invité les participants à une attention soutenue aux communications et à poser des questions pour mieux comprendre la gestion des services transférés aux communes.

L’un après l’autre,  Mahamoudou Bikienga, directeur provincial de l’Education préscolaire, primaire et non formelle du Ganzourgou,  Bédaré Ouédraogo, directeur provincial de l’Enseignement post-primaire et secondaire du Ganzourgou,  Dramane Konkolé, directeur provincial en charge de l’Eau et  Babou Yaro, coordonnateur des unités de soin au district sanitaire de Zorgho ont présenté chacun son service, les domaines transférés aux communes, les difficultés rencontrées et les solutions.

Dans tous ces services, les responsables ont salué les efforts de la mairie pour les doter en matériels conformément aux exigences des ressources transférés.

Cependant des difficultés demeurent. Il s’agit par exemple pour le préscolaire et le primaire de l’insuffisance des établissements et du matériel didactique, le nombre encore élevé de classes sous paillotes dans la province (78 cette année), l’insuffisance de forages, la vétusté du matériel roulant….

Pour le post-primaire et le secondaire, les difficultés sont entre autres l’inexistence d’un bâtiment adapté à la direction provinciale, les multiples grèves, l’insuffisance des professeurs, l’insuffisance des salles de classe et de mobiliers…

Dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, Dramane Koncolé  a relevé le manque de personnel comme principale difficulté à laquelle s’ajoute l’incapacité de certains entrepreneurs à exécuter les marchés. Quant au secteur de la santé, Babou Yaro, a relevé comme difficultés l’insuffisance de personnel soignant, les ruptures de médicaments dus à la gratuité des soins et l’irrégularité des rencontres des COGES.

Les participants se sont réjouis de la tenue de cette rencontre car elle leur a permis d’avoir beaucoup d’informations sur les services transférés. Ils se sont dits satisfaits des réponses apportées à leurs questions. Tout en remerciant le GERDDES et les membres du CUA, ils ont souhaité la multiplication des rencontres pareilles.

Agence d’information du Burkina

Moïse SAMANDOULGOU

 

Zorgho : Un véhicule s’affaisse mortellement sur un élève

Zorgho : Un véhicule s’affaisse mortellement sur un élève

Zorgho, 14 août 2019(AIB)-Un élève de 19 ans  a perdu la vie mardi soir, sous un véhicule en réparation, lorsque le cric a cédé, a constaté sur place un correspondant de l’AIB.

En provenance de Cinkansé (frontière avec le Togo) pour Ouagadougou, un véhicule de marque Mercedes dont l’usage a été modifié et lourdement chargé, a eu le pneu arrière droit crevé.

Le véhicule transportait 360 bidons de 20 litres d’huile chacun et 80 sacs de sucre de 50 kg chacun.

Immobilisé en face de la mairie de Zorgho, le chauffeur aurait fait appel à un mécanicien pour le dépanner.

Après avoir soulevé le véhicule à l’aide d’un cric, le petit frère du chauffeur s’est mis sous le véhicule pour donner un coup de main au mécanicien. C’est alors que le cric a lâché et le véhicule s’est affaissé sur sa poitrine, lui ôtant la vie.

La victime Yaméogo Ousséni, âgé de 19 ans était élève en classe de 3ème au Lycée municipal de Koupéla.

Profitant de ses vacances, il suivait le véhicule de son frère pour glaner quelques sous et préparer sa rentrée.

Les constatations d’usages ont été faites par la police de la ville de Zorgho en présence d’un agent de santé.

Le corps a été par la suite enlevé et inhumé par les parents de la victime.

Le chauffeur du véhicule sous le choc, a été pris en charge au CMA de Zorgho.

Quant au mécanicien qui était venu de Koupéla, de source sécuritaire, il est porté disparu.  Le procureur du Faso, près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou aurait été informé et une enquête est ouverte pour situer les responsabilités.

Agence d’information du Burkina

ms/ata/ak

Burkina/Route Sanaba-Solenzo : Trois heures de calvaire à vivre

Burkina-Transport-Infrastructures

Burkina/Route Sanaba-Solenzo : Trois heures de calvaire à vivre

Solenzo 14 août 2019 (AIB) – En partance pour Solenzo (province des Banwa), un correspondant de l’AIB  a été témoin, mardi soir, du mauvais état de l’axe Sanaba-Solenzo, long de 42,4 kilomètres, situé dans la région de la Boucle du Mouhoun.  

L’unique car  Transport toujours Etalon (TTE) qui relie Ouagadougou à Solenzo, s’est embourbé ce mardi vers 18 heures, sur l’axe Sanaba-Solenzo dans une grande flaque d’eau a constaté un correspondant de l’AIB qui faisait partie des passagers. C’était après Nouna (dans la Kossi) où le bitume se limite.

Une situation qui a obligé les voyageurs à descendre les pieds dans l’eau pour marcher quelques kilomètres, afin de permettre au car de transport de traverser cette zone marquée par de grandes flaques d’eau.

«C’est toujours comme cela cette voie», lance une dame habituée de l’axe Sanaba-Solenzo.

Après avoir dépassé cette zone favorable à l’embourbement qui n’est pas la seule de l’axe qui permet de relier Dédougou (Capitale de la région de la Boucle du Mouhoun) à Solenzo, chef-lieu de la province des Banwa,  le chauffeur interpelle ses passagers.

«Montez vite, nous allons partir. Nous avons intérêt à arriver à Daboura (situé à une quinzaine de kilomètres de Solenzo) avant la tombée de la nuit», affirme-t-il.

De nouveau dans le car qui n’a aucune commodité (climatisation, télévision, radio), nous subissons de nouveau le mauvais état de la voie.

Le car balance, dandine à droite et à gauche, donne l’impression de vouloir se renverser.

 

Il semble subir les assauts répétés de la voie crevassée, rugueuse qui refuse de se laisser dompter.

Comme si les dandinements qui les obligent à donner quelques coups de têtes et de coudes aux parois du car ne suffisaient pas, les passagers doivent également supporter les morceaux de branches des arbres situés le long de la voie, qui tentent de s’introduire futilement à travers les vitres délavées pour les caresser le visage et les joues.

Dans cette ambiance inconfortable, une femme crie «Si c’est l’endroit de la dernière fois-là, ce n’est pas mieux, on va descendre».

J’apprends qu’il s’agit d’une zone difficile où le car s’est plusieurs fois embourbé. Cependant, ce jour, avec dextérité et à pas de tortue, le chauffeur arrive à sortir son car avec ses passagers du bourbier.

Assis à l’extrême droite du car, il n’y a pas la possibilité de redresser les jambes et mon voisin, un étudiant, m’explique que nous avons même de la chance ce soir car il n’a pas plu ces derniers jours.

Etudiant en 2ème année de Lettres modernes, à l’université Norbert Zongo de Koudougou, Flavien Konaté est en route pour les vacances dans sa localité Solenzo.

«S’il avait suffisamment plu, ce serait impossible d’emprunter la voie», note-t-il et m’annonce que «nous arriverons à Solenzo vers 21 heures». Il ne manque pas de me faire savoir qu’«en saison sèche, l’heure d’arrivée c’est vers 17 heures».

C’est effectivement à l’heure prévu par mon voisin que nous arrivons à la gare de Solenzo. C’est un ouf de soulagement pour tous.

A ma demande, le convoyeur m’annonce qu’ils reprennent la route de Ouagadougou ce mercredi matin et comme message, je lui souhaite «bonne chance».

Selon le ministère en charge des infrastructures, contacté par l’AIB au téléphone, le bitumage la voie Nouna-Sanaba-Solenzo n’est pas encore programmé, mais ne devrait plus tarder puisqu’un bailleur de fond serait intéressé par le projet.

La même source précise que c’est plutôt le bitumage de la route Koundougou-Solenzo qui va bientôt démarré car tout étant pratiquement fin prêt.

Il ressort que le conseil des ministres en sa séance du 19 Juin dernier a autorisé la construction et le bitumage de la route Koundougou-Solenzo (75 kilomètres) pour un montant de plus de 11 milliards de FCFA, avec un délai d’exécution de 15 mois.

Agence d’information du Burkina

WIS/ak

 

Société, gouvernance et justice au menu des quotidiens burkinabè

Burkina Faso-Presse-Revue

Société, gouvernance et justice au menu des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 14 août 2019 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce mercredi traitent de l’actualité nationale marquée par le procès du putsch manqué, des questions de gouvernance et de société.

Le journal privé Le Pays revient sur le décès, lundi dernier, de l’artiste musicien ivoirien DJ Arafat, soulignant que «des fans burkinabè (sont) encore sous le choc».

Selon le journal, «au-delà de la consternation, (il y a) des leçons à tirer » de cette mort brutale et accidentelle du chanteur décédé à l’âge de 33 ans.

Dans la même lancée, L’Observateur Paalga, autre journal privé, dans son ‘’Regard sur l’actualité’’, arbore ceci : «Dj Arafat : Vivre et mourir à 100 à l’heure».

De son côté, le journal Le Quotidien affiche les propos du promoteur culturel burkinabè, Salfo Soré alias Jah Press, par ailleurs, commissaire général des Kundé, qui déclare : «DJ Arafat est une icône qui a su bouleverser le monde du showbiz par sa manière d’être».

Sidwaya, le quotidien national, pour sa part, consacre sa manchette à un phénomène de la société burkinabè, notamment la sorcellerie.

Le journal présente à sa Une, l’image du dos d’une victime maltraitée, avec ce titre : «Accusations de sorcellerie au Centre-Est : le supplice des +mangeuses d’âmes+».

Le même quotidien public évoque la rencontre, hier mardi, entre le Premier ministre (PM), Christophe Dabiré et les dépositaires de l’autorité de l’Etat, à savoir, les gouverneurs de régions et les hauts commissaires de provinces.

A ce sujet, Sidwaya titre: «Gestion des conflits communautaires: Gouverneurs et Hauts commissaires au premier plan», tandis que Le Pays mentionne: «Lutte contre les violences terroristes et communautaires: le Premier ministre met à contribution les chefs de circonscriptions».

Les journaux reviennent également sur  le procès du putsch manqué, précisément, sur les plaidoiries des avocats de Faïçal Nanema, l’un des accusés.

Ainsi, Sidwaya reprend les propos de Me Zaliatou Aouba qui laisse entendre que son client «Faïçal Nanéma est innocent».

L’Observateur Paalga ne dit pas autre chose, lorsqu’il met en exergue les affirmations de l’avocate qui estime que «Faïçal Nanéma n’est pas un criminel impénitent».

Pendant ce temps, Le Pays relate que lors de son intervention, hier mardi, Me Alexandre Sandwidi, l’un des avocats de la défense, a remis en cause «la légalité du régime de la transition», provoquant une suspension de l’audience.

Agence d’information du Burkina

LE MONDE EN BREF DU MERCREDI 14 AOUT

LE MONDE EN BREF DU MERCREDI 14 AOUT

 

HONG KONG – L’aéroport de Hong Kong retrouvait mercredi matin une activité normale au lendemain d’une deuxième journée de chaos et d’affrontements entre policiers et manifestants pro-démocratie, alors que Pékin accentue ses menaces d’intervention.

 

WASHINGTON – Donald Trump a relâché mardi la pression contre Pékin en retardant l’imposition de droits de douane punitifs sur une série de produits de grande consommation, un geste aussi adressé au consommateur américain avant les achats de fin d’année.

 

NEW YORK – Placido Domingo à son tour rattrapé par le mouvement #MeToo: le célébrissime chanteur d’opéra faisait face mardi à une série d’accusations de harcèlement sexuel, qui ont poussé l’opéra de Los Angeles à annoncer une enquête et deux grandes salles américaines à annuler des représentations.

 

ROME – Le Sénat italien a repoussé au 20 août une solution à la crise politique déclenchée par le chef de la Ligue (extrême droite) Matteo Salvini, lui infligeant un camouflet en rejetant mardi tout projet de motion de censure contre le gouvernement de Giuseppe Conte.

 

MONACA (Etats-Unis) – Donald Trump a menacé mardi de quitter l’Organisation mondiale du commerce (OMC), qu’il critique vertement parce qu’elle accorderait, selon lui, un traitement de faveur à la Chine au détriment des Etats-Unis.

 

BUENOS AIRES – Les marchés sont restés très nerveux mardi face à la situation politique en Argentine, où le spectre du défaut de paiement, comme en 2001, a refait surface avec la déroute électorale du président libéral Mauricio Macri, signe du rejet par la population de la politique d’austérité actuellement menée.

 

WASHINGTON – Les premières sanctions ont été prises à la prison de Manhattan après les « graves irrégularités » dénoncées dans le sillage de la mort en détention samedi du financier Jeffrey Epstein: le directeur a été muté à titre temporaire et deux employés suspendus.

 

GOMA (RD Congo) – Les autorités sanitaires congolaises ont annoncé mardi la guérison de deux malades d’Ebola après onze jours de traitement à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, une nouvelle preuve de l’efficacité de deux molécules récemment mises en avant par une étude américaine.

 

NEW DELHI – Le gouvernement indien a annoncé mardi une levée « progressive » des restrictions imposées au Cachemire, où il a coupé le téléphone et internet il y a plus d’une semaine pour éviter un éventuel soulèvement après sa décision de révoquer le statut d’autonmie de la région himalayenne.

 

SEREMBAN (Malaisie) – Le corps de Nora Quoirin, la jeune Franco-Irlandaise disparue en Malaisie, a été découvert mardi, dénudé, au fond d’un ravin dans la jungle, après dix jours d’intenses recherches ayant mobilisé des centaines de personnes.

 

ALGER – Des centaines d’étudiants ont manifesté mardi, pour la 25e semaine d’affilée à Alger, malgré les vacances universitaires et au milieu d’un fort déploiement policier, réclamant inlassablement changement de régime et démocratie.

 

MOSCOU – Le Kremlin, confronté depuis un mois au plus fort mouvement de contestation du pouvoir en Russie de ces dernières années, a réfuté mardi toute « crise politique » et défendu la fermeté de la police, accusée de violences sur les manifestants.

 

SYDNEY (Australie) – Un homme a poignardé une femme et tenté de blesser plusieurs autres personnes avant d’être maîtrisé par des passants mardi dans le quartier d’affaires de Sydney, ont rapporté des témoins à l’AFP. Cet homme de 21 ans est soupçonné d’avoir peu auparavant tué une jeune femme et était connu pour des antécédents psychiatriques, pas pour des liens avec une organisation terroriste, a précisé la police.

 

BICHKEK – L’ex-président kirghize Almazbek Atambaïev, arrêté la semaine dernière après une opération des forces spéciales marquée par des violences, a été accusé mardi d’avoir fomenté un coup d’Etat dans ce pays d’Asie centrale déjà secoué par deux révolutions en 2005 et 2010.

 

ATHENES – Le Premier ministre grec a écourté ses vacances mardi pour suivre l’évolution d’un violent incendie sur l’île d’Eubée, qui a entraîné l’évacuation de plus de 500 villageois et, attisé par des vents violents, continuait de ravager une forêt de pins classée Natura 2000, a-t-on appris auprès des autorités.

 

SYDNEY (Australie) – Le gouvernement australien, sous le feu de critiques pour son climatoscepticisme, a annoncé mardi une enveloppe d’un demi-milliard de dollars australiens (300 millions d’euros) pour aider les pays du Pacifique à faire face au réchauffement climatique peu avant un sommet régional.

 

NEW YORK – Pour mieux faire face à la concurrence croissante des plateformes comme Netflix et bientôt Disney+, les groupes Viacom et CBS ont finalement décidé de fusionner pour créer un géant des médias emmené par les chaînes CBS, MTV, Comedy Central et les studios Paramount.

 

SAN FRANCISCO (Etats-Unis) – Facebook a payé des centaines de sous-traitants pour transcrire des extraits sonores de conversations de certains usagers, révèle mardi l’agence Bloomberg, bien que le premier réseau social au monde ait longtemps nié agir de la sorte pour mieux calibrer ses publicités ou pages d’information.

 

WASHINGTON – Ken Cuccinelli, le directeur par intérim des services américains de l’immigration, a détourné mardi le célèbre poème « Le Nouveau Colosse », inscrit sur la statue de la Liberté, pour défendre la politique migratoire du gouvernement Trump, critiquée pour son manque d’humanisme.

(AFP)

 

 

Insécurité au Burkina: Le PAM veut apporter sa réponse à travers l’agriculture

Burkina-Développement

Insécurité au Burkina: Le PAM veut apporter sa réponse à travers l’agriculture

Ouagadougou, 13 août 2019 (AIB) – Le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David M. Beasley, a affirmé mardi, l’engagement de sa structure à soutenir le Burkina Faso qui traverse une situation difficile, à améliorer la vie des populations.

«Nous sommes engagés à travailler avec le Burkina Faso pour  pouvoir apporter notre plus à la  vie de la population», a indiqué M. Beasley à sa sortie d’audience avec le président, Roch Marc Christian Kaboré.

Le directeur exécutif du PAM a  relevé que la jeunesse burkinabè a besoin d’espoir et «l’une des réponses est de faire en sorte que l’agriculture puisse aller de l’avant  pour que les gens puissent manger à leur faim».

L’hôte de Kossyam  a expliqué que  sans espoir,  les jeunes  peuvent  se faire enrôler par les terroristes.

«S’il n’y a pas de sécurité alimentaire, il y aura toujours des vulnérabilités et les gens seront exposés à des dangers  qui viennent de l’extérieur», a-t-il  souligné.

Il a aussi rassuré  que l’appui de sa structure prend en compte toute la population y compris  les personnes déplacées suite aux attaques terroristes.

David M.Beasley entend en outre  discuter  avec le gouvernement burkinabè sur plusieurs domaines de développement en vue d’apporter  des réponses générales pour les populations.

«Nous sommes ici pour faire la plaidoirie pour que  le   monde puisse comprendre qu’on a besoin  de soutien non seulement pour le Burkina Faso, mais aussi pour toute la population  de la région du Sahel», a-t-il conclu.

Agence d’information du Burkina

ALS/ak

 

 

 

 

 

 

 

 

Gestions des crises communautaires au Burkina: le PM Dabiré rencontre les gouverneurs et hauts commissaires

Burkina-Conflits-Prévention-Rencontre

Gestions des crises communautaires au Burkina: le PM Dabiré rencontre les gouverneurs et hauts commissaires

Ouagadougou, 13 août 2019 (AIB) – Le Premier ministre (PM) Joseph Marie Christophe Dabiré a rencontré mardi à Ouagadougou, les gouverneurs des régions et les hauts commissaires de provinces, pour échanger sur la prévention et la gestion des conflits et crises communautaires, a constaté des journalistes de l’AIB.

Pour le chef du gouvernement burkinabè, il s’agit au cours de cette rencontre d’échanges avec les premiers responsables régionaux et provinciaux de dresser une situation d’ensemble de la gestion et la prévention des conflits et crises communautaires dans les circonscriptions administratives au Burkina Faso.

De plus, d’autres défis de types nouveaux, selon le Premier ministre, viennent s’ajouter à savoir, la lutte contre le terrorisme, l’exacerbation de la fronde sociale, la montée de l’incivisme et de l’intolérance.

Pour ce faire, «j’invite les chefs de circonscription à davantage d’efforts dans la conduite de leurs missions de veille et d’anticipation à travers la sensibilisation des populations, la coordination des actions de sécurisation du territoire, la promotion de stratégies de communication et de dialogue avec l’ensemble des acteurs locaux», a –t-il indiqué.

Il a, par ailleurs, rassuré les gouverneurs et les hauts commissaires de l’entière disponibilité du gouvernement à les accompagner, dans l’accomplissement de leur mission de dépositaires de l’autorité de l’Etat.

Le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Siméon Sawadogo a, quant à lui, soutenu que l’implication des chefs de circonscription administratives est indispensable et déterminante, au regard de leur proximité avec les populations en matière de prévention et de gestion des conflits.

Pour M. Sawadogo, cette rencontre donnera sans doute aux chefs de circonscription administratives davantage d’orientations dans la coordination administrative des actions de lutte contre l’insécurité mais aussi et surtout dans la prévention et la gestion des conflits.

Le Burkina Faso est en proie aux attaques terroristes récurrentes et à une explosion des conflits communautaires, occasionnant de nombreuses pertes en vie humaine, d’énormes dégâts matériels et d’importantes vagues de déplacés internes.

Agence d’information du Burkina

HB-LMT/rs/ak

 

Culture et nécrologie, en couverture des journaux burkinabè

Burkina Faso-Presse-Revue

Culture et nécrologie, en couverture des journaux burkinabè

Ouagadougou, 13 août 2019 (AIB – Les quotidiens burkinabè de ce mardi commentent abondamment le décès de l’artiste ivoirien DJ Arafat, sans oublier l’actualité nationale marquée par des faits culturels dont l’élection de Miss Burkina 2019 et l’intronisation d’un nouveau roi dans le royaume de Boussouma.

«Chefferie coutumière : Naaba Sigri, nouveau Dima de Boussouma», titre le quotidien d’Etat Sidwaya qui renseigne que le nouveau roi, de son nom à l’état civil, Donald Karim Ouédraogo, intronisé, le samedi 10 août 2019, est le fils aîné du défunt Dima de Boussouma, Naaba Sonré.

Selon le journal, il s’agit du 32e roi de Boussouma qui a trois noms de règne (Naaba Sigri, Naaba Wobgho et Naaba Ligdi), ayant sous sa tutelle 12 cantons.

De son côté, Le Pays, quotidien privé, affiche : «Naaba Sigri intronisé 32e Dima», là où L’Observateur Paalga (privé) mentionne : «Royaume de Boussouma : Naaba Sonré est mort, vive Naaba Sigri».

Quant à Aujourd’hui au Faso, il fait observer que Naaba Sigri, 45 ans, est un roi consensuel, homme sage, pondéré et «beaucoup estiment qu’il pourra être un médiateur pour rasséréner les relations dans la famille royale».

Le même journal évoque la mort de l’artiste ivoirien DJ Arafat, titrant : «Le commandant Zabra entre dans le panthéon bigarré des héros».

Pendant ce temps, Sidwaya fait un «retour sur le parcours d’un +génie+», soulignant que de son vrai nom Ange Didier Huon, DJ Arafat qui était âgé de 33 ans, est «une figure emblématique du coupé-décalé».

Il précise que l’artiste musicien est décédé des suites d’un accident de moto dans la nuit de dimanche à lundi.

A ce sujet, Le Pays met en exergue : «Showbiz ivoirien : Le roi du coupé-décalé, DJ Arafat est décédé», avant de relater que la moto du chanteur a «percuté une voiture conduite par la journaliste de radio Côte d’Ivoire».

Sous un registre culturel, cette fois beaucoup plus gai, Le Pays informe que l’étudiante Danielle Flora Ouédraogo a été couronnée Miss-Burkina 2019, vendredi dernier, à l’issue d’une «soirée riche en couleur».

Evoquant le même évènement, les quotidiens privés L’Observateur Paalga, Le Quotidien et Aujourd’hui au Faso affichent en chœur: «Election Miss Burkina 2019 : Danielle Flora Ouédraogo couronnée».

Pour sa part, Sidwaya souligne que «Flora Ouédraogo, (est) couronnée +reine de la beauté+» au Burkina Faso.

Agence d’information du Burkina

LE MONDE EN BREF DU MARDI 13 AOUT

LE MONDE EN BREF DU MARDI 13 AOUT

 

BUENOS AIRES – Le peso et la Bourse ont plongé lundi en Argentine, au lendemain du revers du président libéral sortant Mauricio Macri aux élections primaires considérées comme une répétition générale de la présidentielle d’octobre, où il briguera un nouveau mandat à la tête d’un pays englué dans la récession.

 

HONG KONG – Le trafic a repris mardi à l’aéroport de Hong Kong, où tous les vols avaient été annulés la veille après que des milliers de manifestants pro-démocratie eurent envahi le hall des arrivées, mais les protestataires ont appelé à revenir sur les lieux dans l’après-midi.

 

NEW YORK – Le ministre américain de la Justice a promis lundi de poursuivre l’enquête pour traquer d’éventuels complices des agressions sexuelles dont est accusé Jeffrey Epstein, après avoir reconnu de « graves irrégularités » dans la prison où a été retrouvé mort samedi le financier américain.

 

WASHINGTON – Lamantins, baleines à bosse, loups gris… De nombreuses espèces menacées sur le territoire américain ont bénéficié depuis les années 1970 d’une loi que le gouvernement du président Donald Trump a substantiellement assoupli au profit des entreprises, dénoncent ses opposants.

 

ROME – Les chefs des groupes parlementaires réunis lundi ne sont pas parvenus à s’entendre sur une date pour l’examen d’une motion de censure pour faire tomber le gouvernement de Giuseppe Conte: toute décision sur le sort du gouvernement italien a été repoussée à mardi au Sénat, convoqué au grand complet, avec d’un côté la Ligue de Matteo Salvini qui veut des élections et de l’autre le Mouvement 5 étoiles (M5S) et le Parti démocrate (PD) qui temporisent.

 

WASHINGTON – Les migrants bénéficiant de prestations sociales, comme des soins subventionnés ou une allocation logement, risquent de se voir désormais refuser la nationalité américaine, selon des nouvelles règles annoncées lundi par le gouvernement de Donald Trump, fidèle à son credo d’immigration « au mérite ».

 

OSLO – Yeux au beurre noir, visage tuméfié mais souriant, l’auteur d’une fusillade dans une mosquée des environs d’Oslo, également suspecté du meurtre de sa demi-soeur, a été placé en détention provisoire lundi et devrait répondre d' »acte terroriste » et d' »homicide ».

 

ADEN (Yémen) – Après les violences de la semaine dernière, la fête musulmane d’al-Adha semble avoir calmé les esprits dans le sud du Yémen, le chef séparatiste Aidarous al-Zoubaidi s’étant dit prêt à respecter un cessez-le-feu et à participer à une réunion de paix en Arabie saoudite.

 

CARACAS – L’Assemblée constituante du Venezuela, proche du président socialiste Nicolas Maduro, a annoncé lundi qu’elle envisageait de convoquer des élections législatives anticipées afin de renouveler le Parlement, seule institution contrôlée par l’opposition.

 

LISBONNE – Le gouvernement portugais a décidé lundi de réquisitionner des camionneurs dès le premier jour d’une grève illimitée des transporteurs de carburant, qui réclament des hausses salariales, afin de ravitailler les aéroports et de la région touristique du sud du pays.

 

MOSCOU – Quatre jours après l’explosion à caractère nucléaire ayant fait au moins cinq morts sur une base du Grand Nord, les autorités russes ont reconnu lundi que l’accident était lié aux tests de « nouveaux armements », promettant de les mener « jusqu’au bout ».

 

WASHINGTON – L’espoir d’un traitement du virus Ebola se dessine, deux médicaments ayant augmenté significativement le taux de survie de patients dans le cadre d’un essai clinique en République démocratique du Congo, ont annoncé lundi les autorités sanitaires américaines, qui ont co-financé l’étude.

 

NEW YORK – La Bourse de New York a terminé en nette baisse lundi, fragilisée par les inquiétudes croissantes sur l’économie mondiale alors que la Chine fait désormais face à la guerre commerciale avec les Etats-Unis et à des tensions à Hong Kong.

 

RYAD – Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a annoncé lundi un bénéfice en baisse de 12% au premier semestre, lors d’un exercice de communication rarissime pour cette entreprise d’Etat extrêmement secrète qui vise une introduction en Bourse.

 

MADRID – L’incendie ayant touché 1.500 hectares depuis samedi sur l’île espagnole de Grande Canarie était considéré lundi soir comme « circonscrit », mais d’importants moyens de lutte étaient maintenus, ont annoncé les autorités.

 

MONTREAL (Canada) – Les deux jeunes Canadiens traqués pendant plus de deux semaines pour un triple meurtre se sont probablement suicidés par arme à feu, a annoncé lundi la police à la suite des autopsies des corps retrouvés la semaine dernière dans le nord de la province du Manitoba.

 

ABIDJAN (Côte d’Ivoire) – Le chanteur ivoirien DJ Arafat, star du « coupé-décalé » et l’un des artistes les plus populaires de Côte d’Ivoire, est mort lundi à 33 ans des suites d’un accident de moto survenu dans la nuit, suscitant une grande émotion dans son pays.

 

PARIS – Une mésaventure qui reste en travers de la gorge… littéralement: un homme qui n’avait pas retiré sa prothèse dentaire avant une anesthésie l’a avalée et elle est restée coincée huit jours dans son gosier avant que les médecins s’en rendent compte.

 

PARIS – Il se prépare à mixer depuis la Station spatiale internationale: l’astronaute italien Luca Parmitano se transformera mardi en DJ de l’espace, le temps d’un court set destiné à une nuit électro organisée sur un bateau de croisière à Ibiza (Baléares).

(afp)

 

Côte d’Ivoire / Décès à Abidjan de l’artiste chanteur Dj Arafat, des suites d’un accident de moto

Abidjan, 12 août (AIP) – L’artiste du coupé décalé, Dj Arafat, est décédé ce lundi, des suites d’un accident de circulation, dans une clinique de la place, a appris l’AIP de sources sécuritaires.

Dj Arafat communément appelé le “Daïshikan” a été victime d’un grave accident de la circulation dimanche aux environs de 23 h, l’impliquant avec une journaliste de Radio-Côte d’Ivoire qui s’est produit devant la pharmacie 7è Tranche.

L’artiste chanteur DJ Arafat était sur une moto de marque BMW et la journaliste de Radio CI, Djedou Denise De Laphafiet à bord d’un véhicule de marque Focus, de couleur grise immatriculé, sortie brusquement devant DJ Arafat qui était en tête de file de motos.

Le “Yorobo” évacué à la Polyclinique des ll Plateaux et la dame à la Clinique Danga de Cocody, par les services des sapeurs-pompiers de l’Indenié, précise notre source.

DJ Arafat, de son vrai nom Ange Didier Huon, né le 26 janvier 1986 à Yopougon, est un chanteur, compositeur, producteur et arrangeur musical ivoirien. Il est considéré par beaucoup comme l’un des plus grands chanteurs d’Afrique et un ambassadeur du coupé-décalé.

(AIP)

tg/kkf/kam

DERNIERS PUBLICATIONS