Accueil Blog

Burkina : un mouvement demande le départ du maire de la capitale, soupçonné de corruption

Burkina : un mouvement demande le départ du maire de la capitale, soupçonné de corruption

Ouagadougou, 27 fév.2020(AIB)-Le Balai Citoyen (société civile) a  demandé mercredi,  le départ du maire de Ouagadougou Armand Béouindé, accusé de conflit d’intérêt dans l’acquisition de véhicules à hauteur de 4,6 milliards de FCFA.

«Il est temps d’arrêter les frais et de réduire les actions néfastes d’un maire affairiste (Armand Beouindé, ndlr) à la tête de notre commune», a déclaré mercredi, le mouvement ‘’Balai citoyen’’ dans une lettre adressé aux conseillers municipaux de la commune de Ouagadougou.

Le journal d’investigation ‘’Courier confidentiel’’ dans son numéro du 10 février 2020, a révélé que la mairie de Ouagadougou a engagé un contrat de crédit-bail de cinq ans pour l’acquisition de 77 véhicules à hauteur de 4 milliards 631 millions 158 mille 130 FCFA avec la société FIDELIS Finances Burkina.

Le 25 février, le journal a ajouté que l’épouse et les trois enfants de Armand Beouindé sont des actionnaires de Raynal Assurance, société qui s’occupe de l’assurance des 77 véhicules et qui détient 10% des actions de Fidelis Finances Burkina.

«Le Balai citoyen vous (les conseillers, ndlr) exhorte donc à faire le nécessaire pour convoquer une session du conseil municipal afin de statuer sur le sort d’un individu qui ne connait ni son rôle ni ses limites», poursuit la déclaration.

Le mouvement rappelle que le maire a tenté en 2018, d’augmenter le seuil d’approbation des marchés publics de 100 millions à 1 milliards de FCFA et la capacité de faire conclure des marchés de gré à gré de 50 millions à 500 millions de FCFA.

Le Balai citoyen a été l’un des acteurs de l’insurrection d’octobre 2014, ayant mis fin aux 27 ans de gestion du président Blaise Compaoré, alors qu’il voulait modifier la Constitution pour se représenter en 2015.

Agence d’information du Burkina

Lp/ata

Ministère des sports : Daouda Azoupiou dresse le bilan des activités 2019 de son département

SPORT-BUR-MSL-BILAN-PERSPECTIVES

Ministère des sports : Daouda Azoupiou dresse le bilan des activités 2019 de son département

Ouagadougou, 27 fév. 2020 (AIB) – Le ministre des sports et des loisirs Daouda Azoupiou a animé jeudi à Ouagadougou, une conférence de presse pour faire le bilan de ses activités de l’année 2019 écoulée et voir les perspectives pour améliorer les différentes performances.

Dans un contexte marqué par la précarité de la situation sécuritaire et le resserrement de la contrainte budgétaire pour un domaine qui exige  des financements importants, le département des sports et des loisirs dresse un bilan autour de neuf volets.

Parmi ceux-ci, la réalisation d’infrastructures de sports et loisirs. Pour le ministre Azoupiou, « l’action du département à permis  d’engranger de nombreux acquis dont la construction du stade régional de Tenkodogo  avec pose de gazon synthétique, la construction de cinq plateaux omnisports à Ouagadougou, à l’université Norbert Zongo de Koudougou, au lycée Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso, à Tenkodogo et à Ouahigouya.

Le ministre des sports a également ajouté que « plusieurs études architecturales et de faisabilité ont été conduites en 2019 dans le cadre de la réalisation des infrastructures de sports et de loisirs. Lesdites ont concernées entre autres la normalisation du stade du 4 aout et du stade Aboubacar Sangoulé Lamizana de Bobo-Dioulasso, la construction d’un vélodrome à Tenkodogo, la réalisation des terrains pour les clubs RCB et ASFB ».

Dans le volet  de mise en œuvre d’une politique cohérente  et de la relève sportive, au titre du développement et de la valorisation des talents sportifs, le ministre des sports et des loisirs note la tenue des compétitions de l’OSEP et de l’USSU-BF au niveau du post primaire, du secondaire et du supérieur.

En matière de création des conditions favorables l’émergence d’industries sportives, l’action majeure en 2019 y relative concerne la promulgation, en décembre  2019, de la loi portant orientation des sports et des loisirs qui promeut des mesures incitatives au profit des associations sportives et des entreprises œuvrant dans le domaine.

Dans le volet organisation d’activités et la tenue d’instances relatives aux sports et aux loisirs, il y a entre autres, la tenue d’une compétition sportive entre les missions diplomatiques accréditées au Burkina Faso appelées « coupe des Ambassades » et l’organisation d’une table ronde des bailleurs pour le financement   de la mise en œuvre du projet « Sport-Education-Santé ».

Par ailleurs, dans le volet participation du Burkina Faso aux compétitions internationales, de brillantes performances ont été enregistrées dans certaines disciplines selon le ministre des sports et des loisirs. Ce sont l’athlétisme, le football, le cyclisme et les sports de combats.

Perspectives 2020

En terme perspectives pour cette année en cours, le département des sports et des loisirs entend créer des industries de sports et de loisirs, le développement des infrastructures sportives et loisirs de qualité et accessible.

Le ministère des sports envisage également créer des mécanismes pour repérer des jeunes talents qui bénéficieront des facilités d’accès aux structures de formation et d’encadrement pour s’élever vers l’excellence.

La  principale action à mener dans ce sens en 2020 porte sur la dynamisation de la mise en œuvre du projet sur la relève sportive par l’ouverture des écoles dans les treize régions.

Enfin, des projets majeurs, selon le département des sports et des loirs, devront connaitre un début de mise en œuvre en 2020. Il y a, le projet « J’aime mon pays, je soutien les Etalons », celui « Sport-Education-Santé » porté par l’UNESCO et dont le Burkina assure le leadership avec la Côte d’Ivoire etc.
Agence d’information du Burkina (AIB)
as/

 

 

 

 

Nigeria: 24 bébés et des adolescentes enceintes libérées d’une « usine à bébés »

Nigeria: 24 bébés et des adolescentes enceintes libérées d’une « usine à bébés »

 

La police nigériane a libéré 24 bébés et quatre adolescentes enceintes d’une maternité illégale dans la ville pétrolière de Port-Harcourt dans le sud du Nigeria, a annoncé mardi un porte-parole de la police.

 

« Lors d’une opération d’infiltration menée mardi, nos hommes ont découvert une organisation s’adonnant à la traite d’enfants à Woji à Port-Harcourt où 24 bébés âgés entre un et deux ans et quatre adolescentes enceintes ont été secourus », a précisé à l’AFP Nnamdi Omoni.

 

Il a ajouté que les victimes « fragiles et mal nourries » ont été hospitalisées. Des enquêtes sont en cours pour retrouver les personnes qui ont dirigé cet établissement. 

 

Plusieurs autres « usines à bébés » du même type ont été découvertes ces dernières années par la police nigériane. Dans certains cas, les bébés pourraient faire l’objet de rituels de magie noire.

 

Les opérations de police visant à fermer ces « usines » sont relativement fréquentes au Nigeria, notamment dans le sud. Des jeunes filles piégées avec des promesses d’emplois se retouvent enceintes et forcées d’accoucher des enfants à « vendre ».

 

Les bébés garçons sont généralement vendus pour 500.000 nairas (1.400 USD, 1.250 euros) tandis que les filles sont « vendues » pour 300.000 nairas, a indiqué la police dans des cas précédents. 

 

Riche en pétrole, le Nigeria possède une des plus grandes économies d’Afrique, mais il est un des pays au monde qui compte le plus d’habitants vivant dans une pauvreté extrême.

 

L’Unesco a classé le trafic d’êtres humains en troisième place des crimes les plus fréquents commis au Nigeria, après la corruption et le trafic de drogue.

(afp)

 

 

LE MONDE EN BREF DU JEUDI 27 FEVRIER 2020

LE MONDE EN BREF DU JEUDI 27 FÉVRIER 2020

 

WASHINGTON – Le président Donald Trump a insisté sur le fait qu’une large propagation du nouveau coronavirus aux Etats-Unis n’était pas inévitable, alors que le virus se propage à travers le monde et que l’Arabie saoudite a suspendu l’entrée sur son territoire des pèlerins se rendant à la Mecque.

 

PARIS – Un traitement contre le paludisme, la chloroquine, a montré des signes d’efficacité contre le nouveau coronavirus, selon une étude préliminaire menée en Chine, mais plusieurs experts appellent à la prudence en l’absence d’études plus poussées et en raison de ses effets indésirables qui peuvent être graves.

 

DUBLIN – Conséquence de l’épidémie de nouveau coronavirus qui touche dorénavant l’Europe, le match du Tournoi des six nations entre l’Irlande et l’Italie, prévu le 7 mars à Dublin, a été reporté à une date inconnue.

 

NEW YORK – De Paris à New York en passant par Francfort, les places boursières ont en partie enrayé leur chute mercredi, sans toutefois parvenir à rebondir franchement après leur dégringolade du début de la semaine liée à la propagation du nouveau coronavirus.

 

VIENNE – Les Européens, la Chine et la Russie ont poursuivi mercredi à Vienne des discussions pour chercher avec Téhéran un terrain d’entente sur son programme nucléaire, lors de leur première rencontre depuis le lancement d’une procédure contre l’Iran, accusé de violer l’accord de 2015.

 

ISTANBUL – Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exclu mercredi de faire « le moindre pas en arrière » face au régime de Bachar al-Assad dans le nord-ouest de la Syrie, au moment où de nouvelles discussions commençaient avec l’allié russe de Damas.

 

NEW DELHI – Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a appelé mercredi au calme face à des violences intercommunautaires qui ont fait 27 morts à New Delhi, l’un des pires embrasements de la capitale indienne depuis des décennies.

 

ÎLE DE LESBOS (Grèce) – Des affrontements avec la police ont fait des dizaines de blessés mercredi sur les îles grecques de Lesbos et Chios, où les habitants protestaient pour le deuxième jour consécutif contre la construction de nouveaux camps pour les migrants.

 

CHARLESTON (Etats-Unis) – Crédité d’une meilleure performance au dernier débat démocrate, Joe Biden conservait mercredi ses chances de remporter l’élection primaire en Caroline du Sud, un défi qu’il s’est lui-même fixé après un début de campagne décevant.

 

ZAGREB – Espions de tous les pays, unissez-vous! 23 pays européens ont fondé mercredi à Zagreb le Collège européen du renseignement, pour renforcer la culture des services du continent avec en ligne de mire la lutte pour son autonomie stratégique.

 

LE CAIRE – L’ex-président égyptien, Hosni Moubarak, a été enterré mercredi après une cérémonie militaire et des hommages à celui qui a régné pendant 30 ans avant de quitter le pouvoir en 2011 sous la pression du Printemps arabe.

 

MADRID – Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a entamé mercredi avec les séparatistes de Catalogne un dialogue pour tenter de désamorcer une crise qui envenime depuis des années la politique en Espagne, et dont dépend son maintien au pouvoir.

 

TUNIS – Le gouvernement de Elyes Fakhfakh a obtenu sans surprise la confiance du Parlement tunisien, un cabinet formé après quatre mois d’intenses négociations et qui doit se pencher sur de lourds dossiers socio-économiques en suspens.

 

LA HAVANE – Confronté à une pénurie de carburant, Cuba a acheté une cargaison de pétrole, mais aussi le navire qui la transportait, son propriétaire refusant qu’il accoste sur l’île par peur des sanctions américaines, a annoncé mercredi le gouvernement.

 

PARIS – Le procès de l’ex-Premier ministre François Fillon et de son épouse Penelope pour des soupçons d’emplois fictifs a débuté mercredi à Paris par l’examen d’arides points de procédure soulevés par la défense, qui seront tranchés jeudi.

 

LE CAP – Le ministre sud-africain des Finances, Tito Mboweni, a présenté mercredi devant le Parlement un projet de budget de rigueur pour la prochaine année fiscale, surtout pour les agents de l’Etat, dans une économie au bord du précipice financier.

 

BOGOTA – La Haute commissaire de l’ONU pour les droits humains a alerté mercredi sur les homicides et autres abus présumés commis par des militaires et des policiers en Colombie, depuis l’accord de paix de 2016 avec l’ex-guérilla Farc.

 

KARLSRUHE (Allemagne) – La Cour constitutionnelle allemande a censuré mercredi une loi interdisant l’assistance au suicide par des médecins ou associations, une décision cruciale dans un pays où catholiques et protestants restent influents.

 

MADRID – Après avoir dû renoncer à sa carrière aux Etats-Unis, Placido Domingo se trouve fragilisé par le scandale jusque dans son Espagne natale, qui a pour la première fois annulé mercredi sa participation à un spectacle, après qu’il a reconnu sa « responsabilité » dans une affaire de harcèlement sexuel.

 

LOS ANGELES (Etats-Unis) – Le Colorado va devenir le 22e Etat américain à officiellement abolir la peine de mort: les députés locaux ont adopté mercredi par 38 voix contre 27 une loi qui supprime cette disposition à partir du 1er juillet 2020.

 

MOSCOU – S’entre-dévorer pour survivre : les cas de cannibalisme recensés parmi les ours polaires de l’Arctique russe sont en hausse, selon des chercheurs expliquant partiellement le phénomène par le manque de nourriture dans une région bouleversée par l’activité humaine.

(afp)

 

Les tensions autour de l’IUTS dominent la Une des quotidiens burkinabè

Burkina Faso-Presse-Revue

Les tensions autour de l’IUTS dominent la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 27 fév. (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce jeudi commentent largement l’actualité nationale marquée par les tensions nées de l’application de l’Impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS) sur les primes et indemnités des agents du public.

Le quotidiens privé Le Pays met en exergue: «Applications de l’IUTS aux agents publics : Les syndicats en grève générale du 16 au 20 mars 2020», mentionnant au passage que dans cette situation, «le MPP, Mouvement du peuple pour le progrès, parti au pouvoir) encourage le gouvernement».

Le journal rappelle que lors du Conseil des ministres du 19 février dernier, le porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou, annonçait que l’IUTS sera appliqué dès le mois de février 2020 sur les primes et les indemnités des travailleurs du public.

Et de préciser que cette annonce a été effective puisque «quelques jours après, les travailleurs du public ont véritablement constaté cela sur leur bulletin de paye».

Selon Le Pays, hier mercredi, à l’issue d’une Assemblée générale (AG) tenue à la Bourse de Travail de Ouagadougou, «la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) et d’autres syndicats ont appelé les travailleurs du public à mener des actions dans le sens de contraindre le gouvernement à revenir sur sa décision».

Quant à Sidwaya, le quotidien national, il fait remarquer qu’il y aura «une grève générale si…», avant de citer le ministre en charge de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou qui dit que «le gouvernement est ouvert au dialogue».

Pour sa part, L’Observateur Paalga, le plus ancien des quotidiens privés du Burkina Faso, mentionne à sa Une: «La riposte graduelle des syndicats».

«Dès ce matin, les travailleurs sont invités à poursuivre les débrayages et les boycotts sectoriels en attendant, en cas d’échec, une éventuelle marche-meeting le 7 mars et une grève générale du 16 au 20 mars 2020», écrit le confrère.

Aujourd’hui au Faso (privé) met à sa Une, les propos du secrétaire général de la CGT-B, Bassolma Bazié qui, à l’issue de l’AG d’hier mercredi, a affirmé que «nous allons opérer des frappes stratégiques et chirurgicales dans tous les ministères».

C’est à juste titre que Le Quotidien, autre journal privé, affiche: «Des frappes chirurgicales et ciblées dès ce matin».

Agence d’information du Burkina

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 26 FEVRIER 2020

 

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 26 février 2020

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 26 février 2020 Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 26 février 2020, en séance ordinaire, de 09 H 15 mn à 13 H 50 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

 

  1. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE SEPT (07) RAPPORTS.

 

I.1.1. Pour le compte du ministère des Affaires étrangères et de la coopération :

– un décret portant ouverture d’une Ambassade du Burkina Faso à Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis.

 

L’ouverture de l’Ambassade du Burkina Faso à Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis, permet de renforcer les liens de coopération avec ce pays et d’assurer une meilleure protection de la diaspora burkinabè.

 

I.1.2. Pour le compte du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

– un rapport relatif à l’organisation d’une table-ronde pour le financement du deuxième Recensement général de l’agriculture (RGA II).

 

Le Recensement général de l’agriculture est une opération statistique destinée à collecter, traiter et diffuser des informations quantitatives sur la structure de l’agriculture, couvrant l’ensemble de notre pays. Il s’inscrit dans le cadre d’une approche intégrée de développement des statistiques de l’alimentation et de l’agriculture du Burkina Faso.

 

Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier de prendre les disposions idoines pour une organisation réussie de la table-ronde pour le financement du RGA II.

 

I.1.3. Pour le compte du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation :

 

– un rapport relatif à deux décrets portant respectivement création d’emplois et nomination d’enseignants-chercheurs dans l’emploi de Maître de conférences à l’Université de Dédougou.

 

L’adoption de ce rapport permet la création de trois (03) emplois de Maître de conférences et d’un (01) emploi de Maître-assistant à l’Université de Dédougou.

– un rapport relatif à deux (02) décrets portant respectivement création d’un emploi à l’Université Norbert ZONGO et nomination d’un enseignant-chercheur dans l’emploi de Maître de conférences à l’Université Norbert ZONGO.

 

L’adoption de ce rapport permet la création d’un emploi et la nomination d’un enseignant-chercheur dans l’emploi de Maître de conférences à l’Université Norbert ZONGO.

 

– un rapport relatif à deux (02) décrets portant respectivement création d’emplois et nomination d’un enseignant-chercheur dans l’emploi de Professeur titulaire à l’Université Norbert ZONGO.

 

L’adoption de ces décrets permet la création d’un (01) emploi de professeur titulaire et de sept (07) emplois de Maître-assistant et la nomination d’un enseignant-chercheur dans l’emploi de Professeur titulaire à l’Université Norbert ZONGO.

 

I.1.4. Pour le compte du ministère de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles :

 

– un décret portant création du Secrétariat permanent de la Journée nationale du paysan (SP/JNP).

L’adoption de ce décret permet la mise en place du Secrétariat permanent de la JNP, en vue d’améliorer l’organisation et le suivi des décisions issues des Journées nationales des paysans.

 

I.1.5. Pour le compte du ministère des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière :

– un décret portant gestion du fret en provenance et à destination du Burkina Faso.

 

L’adoption de ce décret permet la mise en place d’un mécanisme règlementaire efficient de la gestion du fret généré par le commerce extérieur. Ce mécanisme apporte des innovations majeures parmi lesquelles :

 

– l’institution de façon précise du bon de chargement qui est un document désormais obligatoire donnant droit à l’enlèvement du fret et permettant d’assurer le respect des quotas de répartition tels que inclus dans les accords bilatéraux et multilatéraux signés entre le Burkina Faso et les autres pays ;

 

– la délivrance sans frais par le Conseil burkinabè des chargeurs (CBC) de bon de chargement ;

 

– l’obligation de la déclaration de fret au CBC ;

– la reprise par le CBC de la gestion commerciale du fret notamment

 

l’enregistrement des camions, l’affrètement des camions, le suivi des chargements et l’assistance aux acteurs du transport du fret en l’absence de tout contrat de fret.

Le Conseil a également instruit le ministre en charge du dossier de prendre toutes les dispositions devant permettre la mise en œuvre effective du présent décret.

 

  1. COMMUNICATIONS ORALES

 

– II.1. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération a fait au Conseil le bilan de la participation de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso à la 6ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel tenue le 25 février 2020 à Nouakchott en République de Mauritanie.

 

A l’occasion de cette conférence, le Président du Faso a présenté le bilan de la mise en œuvre de la Feuille de route de la présidence burkinabè du G5 Sahel et de son plan d’actions. Il a également au cours de cette session, cédé la présidence de l’organisation au Président mauritanien Son Excellence Monsieur Mohamed Ould El-Ghazouani.

 

Les Chefs d’Etat des pays membres du G5 Sahel ont, à l’issue des travaux, félicité Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Burkina Faso, président en exercice sortant, pour ses efforts et les résultats obtenus durant son mandat.

 

Au cours de son séjour, le Président du Faso a reçu une délégation de la diaspora burkinabè et a accordé des audiences à d’imminentes personnalités.

 

II.2. Le ministre des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière a informé le Conseil de l’état de mise en œuvre des engagements pris avec les acteurs du secteur des transports du Burkina Faso.

 

Le Conseil félicite les acteurs pour la mise en place d’une faitière unique des transporteurs. Il se réjouit de la reprise du processus pratique devant aboutir à l’ouverture effective de l’aire de repos de Zorgho et de la reprise des discussions sur la convention collective dans le secteur des transports.

 

II.3. Le ministre des Sports et des loisirs a fait au Conseil une communication relative à la mise aux normes des stades du 4-août de Ouagadougou et Aboubacar Sangoulé LAMIZANA de Bobo-Dioulasso.

 

La réhabilitation des installations et des infrastructures de ces deux stades permet de les mettre aux normes internationales afin de recevoir les matchs éliminatoires africains de la coupe du monde, Qatar 2022 et les autres compétitions internationales.

 

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

  1. AU TITRE DE LA PRESIDENCE DU FASO

 

Pour le compte du Haut conseil du dialogue social :

 

– Monsieur Komikiyoaba NALKESSE, Mle 91 973 M, Conseiller en économie et développement, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Membre titulaire ;

– Monsieur Marcel OUEDRAOGO, Mle 217 041 T, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Membre suppléant.

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA COHESION SOCIALE

 

– Monsieur Sibiri COULIBALY, Officier, Colonel-major, est nommé Directeur des plans et des opérations ;

 

– Monsieur Boubakar KEITA, Officier, Commandant, est nommé Directeur de la prévention et de la règlementation.

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SECURITE

 

– Monsieur Cebastien SAWADOGO, Mle 227 567 N, Commissaire principal de police, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur provincial de la police nationale du Ganzourgou.

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE

 

– Monsieur Ousséni OUEDRAOGO, Mle 113 375 X, Inspecteur de sécurité pénitentiaire, catégorie 1, grade 63, 1er échelon, est nommé Directeur général adjoint de l’administration pénitentiaire.

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’INTEGRATION AFRICAINE ET DES BURKINABE DE L’EXTERIEUR

 

– Monsieur Zoully Désiré SAWADOGO, Mle 216 586 Z, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur du Bureau national de la Commission économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

 

– Monsieur Inoussa OUIMINGA, Mle 54 655 R, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Directeur général de la Coopération.

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA PROTECTION SOCIALE

 

– Madame Pingdwendé Syntiche GUEBRE /OUEDRAOGO, Mle 225 934 A, Inspecteur du travail, 1ère classe, 4ème échelon, est nommée Directrice régionale du travail et de la protection sociale des Cascades.

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

 

– Monsieur Midibahaye Emmanuel HEMA, Mle 245 801 D, Maître-assistant en Biologie et écologie animales, est nommé Maître de conférences en Biologie et écologie animales à l’Université de Dédougou (UFR/SAT), pour compter du 17 juillet 2019 ;

 

– Monsieur Kiessoun KONATE, Mle 245 802 K, Maître-assistant en Biochimie (substances naturelles), est nommé Maître de conférences en Biochimie à l’Université de Dédougou (UFR/SAT), pour compter du 17 juillet 2019 ;

 

– Monsieur Aboubakar SAKO, Mle 245 803 Y, Maître-assistant en Géosciences et environnement, est nommé Maître de conférences en Géosciences et environnement à l’Université de Dédougou (UFR/SAT), pour compter du 17 juillet 2019.

 

– Monsieur Kandayinga Landry Guy Gabriel YAMEOGO, Mle 92 856 C, Maître-assistant en sciences du langage, est nommé Maître de conférences en sciences du langage à l’Unité de formation et de recherche en Lettres et sciences humaines (UFR/LSH) de l’Université Norbert ZONGO, pour compter du 18 juillet 2018 ;

 

– Monsieur Zomomenibé Maxime SOME, Mle 104 529 U, Maître de conférences en linguistique, est nommé Professeur titulaire en linguistique à l’Unité de formation et de recherche en Lettres et sciences humaines (UFR/LSH), pour compter du 17 juillet 2019.

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DE L’ECONOMIE NUMERIQUE ET DES POSTES

 

– Monsieur Sibiri Michel KABRE, Mle 12 03, Administrateur des postes et services financiers, catégorie 10, 18ème échelon, est nommé Chargé de missions en remplacement de Madame Alimatou BICABA/LAMIZANA ;

 

– Monsieur Bamory OUATTARA, Mle 33 316 E, Administrateur des services financiers, grade 2, 7ème échelon, est nommé Directeur général de La Poste Burkina.

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DES AMENAGEMENTS HYDRO-AGRICOLES

 

– Monsieur Windinda Abel BAGRE, Ingénieur agronome, est nommé Chargé de missions ;

 

– Monsieur Paripouguini LOMPO, Economiste, est nommé Chargé de missions ;

– Monsieur Rimyallodo Paul TIEMTORE, Mle 26 929 N, Ingénieur d’agriculture, grade 2, 10ème échelon, est nommé Conseiller technique ;

 

– Monsieur Donkora KAMBOU, Mle 83 980 E, Docteur en sciences agronomiques et ingénierie biologique/spécialité irrigation, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur général des aménagements hydro-agricoles et du développement de l’irrigation ;

 

– Monsieur Saïdou OUEDRAOGO, Mle 245 752 F, Enseignant-chercheur en sciences de gestion, catégorie P, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur général de l’Autorité de la mise en valeur de la Vallée du Sourou (AMVS) ;

 

– Monsieur Parfait NANEMA, Mle 57 443 L, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Directeur de la récupération et de la conservation des terres agricoles ;

 

– Monsieur Diakalia SON, Mle 207 956 C, Ingénieur de développement rural, option agronomie, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur de la protection des végétaux et du conditionnement ;

 

– Madame Françoise NAON/ZOUNGRANA, Mle 33 770 U, Ingénieur agronome, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Directrice de la vulgarisation et de la recherche/développement ;

 

– Monsieur Prosper ZEMBA, Mle 116 887 G, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur du développement des productions agricoles ;

– Monsieur Beningnindé Denis OUEDRAOGO, Mle 248 193 G, Conservateur d’archives, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur des archives et de la documentation ;

 

– Monsieur Gueswindé Amos CONGO, Mle 207 393 U, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Chargé d’études ;

 

– Monsieur Amos KIENOU, Mle 37 37 125 W, Statisticien économiste, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Chef de Département des études, de la prospective et des politiques du secteur rural au Secrétariat permanent de la coordination des politiques sectorielles agricoles (SP/CPSA) ;

 

– Monsieur Dométierké John Herman HIEN, Mle 91 388 E, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles de la Boucle du Mouhoun ;

 

– Monsieur Adama BORO, Mle 57 450 V, Ingénieur agronome, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles du Centre-Ouest ;

 

– Madame Weta Estelle ZOUNGRANA/KOITA, Mle 264 393 G, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 2ème échelon, est nommée Directrice régionale de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles du Centre-Sud ;

– Monsieur Abdoul Karim OUEDRAOGO, Mle 25 143 V, Conseiller d’agriculture, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles du Nord ;

 

– Madame Claudine BANISSI/NANEMA, Mle 25 599 F, Ingénieur en protection des végétaux, 1ère classe, 6ème échelon, est nommée Directrice régionale de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles du Plateau-Central ;

– Monsieur Sansan Jules Benoit DA, Mle 254 859 P, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur régional de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles du Sud-Ouest ;

 

– Monsieur Sayouba OUEDRAOGO, Mle 104 730 Y, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles du Gourma ;

 

– Monsieur Alexis Constatin TOE, Mle 91 363 M, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles du Nayala ;

 

– Monsieur Aboudou BARRO, Mle 287 449 H, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Agriculture des aménagements hydro-agricoles du Noumbiel ;

 

– Monsieur Benoît Alexandre COMBARY, Mle 312 407 X, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Agriculture des aménagements hydro-agricoles de l’Oubritenga ;

 

– Monsieur Kalifa Wend-Doléa ZIDA, Mle 214 367 K, Ingénieur pédologue, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles du Passoré ;

 

– Monsieur Sané TOPAN, Mle 224 239 Y, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles de la Sissili ;

 

– Monsieur Honoré ONADJA, Mle 263 281 U, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles de la Tapoa ;

 

– Monsieur Amadou LENGANI, Mle 293 604 T, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles du Ziro ;

 

– Monsieur Benjamin ZEMBA, Mle 207 427 H, Ingénieur d’agriculture, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles du Zoundwéogo.

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT

 

– Monsieur Habdoulaye KOUDAKIDIGA, Mle 32 201 H, Ingénieur du génie rural, 1ère classe, 16ème échelon, est nommé Directeur général des infrastructures hydrauliques.

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’URBANISME ET DE L’HABITAT

 

– Monsieur Hippolyte de Ilboudo DIALA, Mle 74 240 Y, Ingénieur topographe, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;

– Monsieur Gouwendé Thierry YAMEOGO, Mle 215 175 G, Ingénieur en génie civil, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Chargé d’études.

 

  1. AU TITRE DU MINISTERE DE LA CULTURE, DES ARTS ET DU TOURISME

 

– Monsieur Jean Yves BAYALA, Mle 41 570 T, Professeur de musique, 1ère classe, 14ème échelon, est nommé Directeur de l’Institut national de formation artistique et culturelle (INAFAC) ;

 

– Monsieur Boureima BAZIE, Mle 257 110 T, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur des affaires administratives et financières de l’Office national du tourisme burkinabè (ONTB) ;

– Monsieur Sampampika dit Stéphane BOUA, Mle 116 906 F, Technicien supérieur de musée, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de la Culture, des arts et du tourisme du Bazèga.

 

III.2. NOMINATIONS DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

  1. MINISTERE DES MINES ET DES CARRIERES

 

Le Conseil a adopté un décret portant renouvellement du mandat de Monsieur Alidou KOBRE, Mle 23 19 325 H, Juriste d’affaires, Conseiller en développement du secteur privé, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat au Conseil d’administration de l’Agence nationale d’encadrement des exploitations minières artisanales et semi-mécanisées (ANEEMAS), pour une dernière période de trois (03) ans.

 

  1. MINISTERE DE L’URBANISME ET DE L’HABITAT

 

Le Conseil a adopté un décret portant renouvellement du mandat de Madame Wendeyam Martine KOUDA/PABEYAM, Mle 56 729 N, Inspecteur des impôts, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement au Conseil d’administration du Centre de gestion des cités (CEGECI) pour une dernière période de trois (03) ans.

 

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement,

Porte-parole du gouvernement,

 

Rémis Fulgance DANDJINOU

Officier de l’ordre national

Présidence du G5 Sahel : Le Burkina a exécuté son portefeuille à plus de 85%

Burkina-Sécurité-G5Sahel

Présidence du G5 Sahel : Le Burkina a exécuté son portefeuille à plus de 85%

 Ouagadougou, le 26 fév. 2020 (AIB)-Le Burkina Faso qui a cédé mardi, la présidence du G5Sahel à la Mauritanie, a exécuté à plus de 85% de son portefeuille, au bout d’un an d’exercice, a-t-on appris.

Après douze mois à la tête du G5 Sahel, le président du Faso Roch Kaboré a passé hier mardi, le flambeau au chef de l’Etat mauritanien, Mohamed Ould Cheikl EL Ghazouani, indique mercredi le quotidien public Sidwaya.

Selon le secrétaire permanent de l’institution, Maman Sambo Sidikou le Burkina Faso a exécuté sa feuille de route à plus de 85%.

Pour Roch Kaboré, l’opérationnalisation de la force conjointe, la mise en œuvre des projets prioritaires, les renforcements des capacités du secrétariat permanent, la redynamisation de la résilience des femmes et des jeunes ainsi que la cohésion sociale ont été des axes prioritaires.

Les dirigeants des pays membres du G5 Sahel ont félicité M.  Kaboré pour son bilan reluisant, son engagement ainsi que ses efforts remarquables, précise Sidwaya.

Mohamed Ould Cheikl EL Ghazouani a placé son mandat sur le renforcement des acquis et de la force conjointe par l’achat de moyens roulants blindés et aériens.

Il a aussi appelé à la promotion de la résilience des populations, du dialogue et à la réalisation des infrastructures dans le cadre d’action prioritaire intégré (CAPI).

Le G5 créé en février 2014, regroupe le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, avec pour objectif de promouvoir la sécurité et le développement dans une région en proie à des attaques terroristes.

 

Agence d’Information du Burkina

es/ata

 

Burkina : l’Union européenne offre une aide humanitaire de 11,45 millions d’Euros

Burkina-UE-Coopération-Humanitaire-Déplacés

Burkina : l’Union européenne offre une aide humanitaire de 11,45 millions d’Euros

Ouagadougou, 26 fév. 2020(AIB) – L’Union européenne a annoncé mercredi, une première enveloppe de 11,45 millions d’Euros (72,78 milliards de FCFA), en soutien aux milliers de déplacés qui fuient les attaques terroristes, en cours depuis 2016 au Burkina Faso.

Après sa visite (hier mardi) dans le Centre-nord du Burkina Faso à la rencontre de personnes déplacées et affectées, «le commissaire Janez Lenarcic a annoncé une première enveloppe de 11,45 millions de d’Euros (72,78 milliards de FCFA) en aide humanitaire pour 2020», indique un communiqué de l’Union européenne transmis mercredi, à l’AIB.

L’Union européenne a appelé à «une réponse intégrée», car d’après elle, «l’aide humanitaire n’est pas une solution durable et les causes (profondes) des crises doivent être traitées».

Mercredi matin, les commissaires Janez Lenarcic et Jutta Urpilainen ont été reçus par le président du Faso Roch Kaboré, à Ouagadougou.

«L’Union européenne restera aux côtés du Burkina Faso, en partenariat étroit, en vue de la paix et du développement durable», a promis M. Lenarcic.

Selon Mme Urpilainen, il faut prendre en compte, à la fois, les questions de sécurité et de développement dans la résolution de la crise qui secoue les pays membres du G5 Sahel.

Le chef de la diplomatie burkinabè a salué «le fort engagement» de l’Union européenne au Burkina Faso et au Sahel, notamment à travers le don de camions blindés.

Il a indiqué que le portefeuille en cours d’exécution de l’Union européenne au Burkina Faso, se chiffre à 643 milliards de FCFA, destiné à améliorer la résilience des populations.

En rappel, le Burkina Faso essuie depuis janvier 2016 dans plusieurs de ses provinces, des attaques terroristes qui ont coûté la vie à des centaines de personnes et entrainé la fuite de milliers de civils ainsi que la fermeture d’infrastructures communautaires.

Agence d’information du Burkina

ATA/ak

 

 

 

Carême : les catholiques priés de tourner résolument leurs cœurs vers Dieu

Burkina-Société-Religion-Catholicisme-Carême

Carême : les catholiques priés de tourner résolument leurs cœurs vers Dieu

Ouagadougou, 26 févr. 2020 (AIB)-Le curé de la paroisse cathédrale de Ouagadougou, Abbé Vincent Ilboudo a invité mercredi, les catholiques, au premier jour de leur Carême, à se tourner résolument vers Dieu dans la pénitence, la prière et le partage.

La chapelle Saint Léon de Cissin (Ouagadougou) a accueilli tôt mercredi, plusieurs centaines de fidèles catholiques, au premier jour de leur Carême, dit ‘’Mercredi des Cendres’’.

Le prêtre célébrant Abbé Vincent Ilboudo a notifié aux fidèles, que les cendres qu’ils ont reçus sur les fronts, doivent leur rappeler la nature périssable et insignifiante de l’être humain.

Le curé de la paroisse cathédrale de Ouagadougou a exhorté l’assistance, à mettre à profit ces quarante jours, pour se tourner résolument vers Dieu dans la prière et dans la repentance.

Abbé Vincent Ilboudo

A l’exemple des textes bibliques du jour, il a invité les chrétiens à se départir de l’hypocrisie qui amènerait certains à adopter des comportements pour plaire à leur entourage, sans pour autant changer de cœur.

Le prêtre a aussi appelé les fidèles à manifester une solidarité désintéressée envers leurs prochains, en particulier à l’endroit des nécessiteux et des malades.

Pour Abbé Vincent Ilboudo, le véritable jeûne commande la modération et proscrit les ripailles, les beuveries et les mauvais comportements.

En fin de culte, l’assemblée a prié pour le Burkina Faso qui traverse une grave crise sécuritaire depuis 2016.

Agence d’information du Burkina

ATA/ak

 Photo facebook: lebabi.net

 

 

 

 

 

 

G5 Sahel et mort de Moubarak, au menu des journaux burkinabè

Burkina Faso-Presse-Revue

G5 Sahel et mort de Moubarak, au menu des journaux burkinabè 

Ouagadougou, 26 fév. 2020 (AIB) – Les quotidiens burkinabè parvenus à l’AIB ce mercredi évoquent le décès, la veille, de l’ancien président égyptien Hosni Moubarak, sans oublier l’actualité relative au G5 Sahel.

«Présidence du G5 Sahel: Roch Kaboré passe la main à E Ghazouani», arbore à sa Une, le quotidien national Sidwaya qui relate que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a pris part le mardi 25 février 2020 à Nouakchott, au VIe sommet ordinaire des chefs d’Etat du G5 Sahel.

Et de souligner qu’en fin de mandat à la tête de l’institution, le président Kaboré a passé le flambeau à son homologue mauritanien, Mohamed Ould Cheikh EL Ghazouani.

Pendant ce temps, dans son ‘’Regard sur l’actualité’’, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés  burkinabè affiche: «Situation sécuritaire G5 Sahel: Cette exception mauritanienne qui interroge».

Selon le confrère, l’on ne sait pas si la mission du président Kaboré a été bien accomplie, mais en passant le témoin à son homologue mauritanien, Mohamed Ould el-Ghazouani, le chef de l’Etat burkinabè devait être animé d’un sentiment de soulagement.

Le même journal, à travers sa ‘’Grille de lecture’’, parle du décès de Hosni Moubarak, titrant: «L’ultime voyage du +dernier pharaon+».

L’Observateur Paalga, fait observer que «cet ancien président égyptien, dont la santé chancelante avait souvent nécessité des hospitalisations en soins intensifs, a fini par succomber le mardi 25 février 2020 dans un hôpital militaire du Caire», avant de préciser qu’il avait 91 ans.

A ce propos, Aujourd’hui au Faso, journal privé, met en exergue: «Mort d’Hosni Moubarak en Egypte: Le printemps arabe tue pour la 2nde  fois le pharaon du Nil».

Pour sa part, Le Pays (privé) rappelle que Hosni Moubarak est le 4 mai 1928, dans le Delta du Nil et a dirigé  l’Egypte «d’une main de fer pendant près de trois décennies et ce, jusqu’à sa chute, le 25 janvier 2011».

Le quotidien Sidwaya se contente de mentionner que «Moubarak, le Raïs est mort».

Agence d’information du Burkina

LE MONDE EN BREF DU MERCREDI 26 FEVRIER 2020

LE MONDE EN BREF DU MERCREDI 26 FEVRIER 2020

 

PEKIN – Le nouveau coronavirus a continué mercredi à s’étendre à travers le monde qui, selon un expert de l’OMS, « n’est tout simplement pas prêt à y faire face ».

 

CHARLESTON (Etas-Unis) – Le grand favori des primaires démocrates Bernie Sanders s’est retrouvé mardi sous le feu de ses rivaux démocrates, qui l’ont assailli sur plusieurs fronts en ouverture d’un débat crucial dans la course pour décrocher l’investiture du parti et défier Donald Trump en novembre.

 

WASHINGTON – La trêve partielle inédite en Afghanistan était globalement respectée mardi à son quatrième jour, permettant aux Etats-Unis d’afficher leur optimisme sur la signature samedi d’un accord « historique » avec les talibans.

 

NEW DELHI – Le président américain Donald Trump a conclu mardi sans avancée concrète une fastueuse visite de deux jours en Inde, assombrie par les violences intercommunautaires meurtrières qui secouent New Delhi.

 

YAOUNDE – Le meurtre d’une vingtaine de civils, dont 13 enfants, le 14 février au Cameroun anglophone en proie à un sanglant conflit séparatiste, a été perpétré par les « forces gouvernementales » et une milice peule alliée, a accusé mardi Human Rights Watch (HRW).

 

LE CAIRE – L’ancien président Hosni Moubarak, maître absolu de l’Egypte pendant 30 ans, balayé en 2011 par le Printemps arabe, emprisonné puis acquitté, est décédé mardi à l’âge de 91 ans, dans un hôpital militaire au Caire.

 

BRUXELLES – L’UE et Londres ont montré leurs muscles mardi à moins d’une semaine du début des négociations sur leur future relation commerciale post-Brexit, qui s’annoncent particulièrement difficiles.

 

GAZA (Territoires palestiniens) – Le calme est revenu mardi dans la bande de Gaza et dans le sud israélien après deux jours d’affrontements entre Israël et le groupe palestinien armé Jihad islamique, qui ont fait craindre une escalade militaire à l’approche des élections israéliennes.

 

NOUAKCHOTT – Les dirigeants réunis pour un sommet du G5 Sahel à Nouakchott ont affirmé mardi la nécessité d’une intensification tous azimuts de l’effort de lutte contre la propagation du jihadisme et des violences dans la sous-région.

 

TRIPOLI – L’ONU s’efforce mardi d’empêcher la rupture de pourparlers interlibyens à Genève, au lendemain de l’annonce par les deux camps rivaux de la suspension de leur participation au dialogue politique censé démarrer mercredi.

 

BERLIN – Trois poids lourds du parti conservateur allemand ont officialisé mardi leur candidature pour diriger cette formation en pleine crise, lançant la course pour remplacer Angela Merkel à la chancellerie à l’horizon 2021.

 

EREVAN – Le procès de l’ancien président arménien Serge Sarkissian, accusé de détournements de fonds publics, a débuté mardi dans la capitale Erevan, près de deux ans après un soulèvement populaire qui l’avait chassé du pouvoir.

 

NEW YORK – Au lendemain de la condamnation d’Harvey Weinstein, Donald Trump a salué mardi depuis l’Inde « une grande victoire » pour les femmes, sans mentionner les accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles dont il fait lui-même l’objet.

 

LONDRES – La défense de Julian Assange a accusé mardi Washington de fonder les poursuites pour espionnage visant le fondateur de WikiLeaks sur des « mensonges », au deuxième jour de l’examen par la justice britannique de la demande d’extradition américaine.

 

PEKIN – L’éditeur suédois Gui Minhai, accusé d’avoir diffusé des « informations classées », a été condamné en Chine à 10 ans d’emprisonnement, un verdict susceptible d’attiser les tensions entre Pékin et Stockholm, qui a réclamé mardi sa libération.

 

VOLKMARSEN (Allemagne) – Les autorités allemandes s’efforçaient mardi d’établir les motivations d’un homme qui a foncé en voiture dans un cortège de carnaval, blessant plusieurs dizaines de personnes, dans un pays déjà frappé la semaine dernière par un attentat raciste.

 

MADRID – Longtemps dans le déni, le célébrissime chanteur d’opéra espagnol Placido Domingo a demandé pardon mardi à la vingtaine de femmes l’ayant accusé de harcèlement sexuel aux Etats-Unis, au moment où une enquête concluait à son « comportement inapproprié ».

 

TEHERAN – Fariba Adelkhah, universitaire franco-iranienne détenue en Iran depuis juin, a été admise dimanche à l’hôpital de la prison d’Evine où elle est incarcérée à Téhéran, a indiqué mardi son avocat à l’AFP.

 

LONGYEARBYEN (Norvège) – Primevères du prince Charles, maïs sacré des Indiens Cherokee… Nichée dans l’Arctique, la plus grosse réserve mondiale de semences a accueilli mardi un important arrivage de graines, une assurance-vie pour la biodiversité face aux périls, notamment climatiques.

 

MOSCOU – Le dernier maréchal de l’Union soviétique et ancien ministre de la Défense, Dmitri Iazov, impliqué dans le putsch contre Mikhaïl Gorbatchev et la répression des indépendantismes dans les dernières années de l’URSS, est décédé mardi à 95 ans.

 

NEW YORK – La compagnie de tourisme spatial Virgin Galactic, qui prévoit d’envoyer ses premiers clients dans l’espace d’ici l’été 2020, a plus que doublé ses réservations depuis fin septembre et compte désormais 7.957 personnes sur sa liste d’attente.

 

LONDRES – La chanteuse galloise Duffy a dévoilé mardi avoir décidé de sa longue absence musicale après avoir été « violée, droguée et séquestrée pendant quelques jours ».

 

LOS ANGELES (Etats-Unis) – Une Américaine poursuivie pour avoir été seins nus en présence de ses beaux-enfants alors qu’elle effectuait des travaux à son domicile a finalement conclu un accord avec l’accusation et plaidé coupable d’attentat à la pudeur devant un adulte: son propre mari.

(AFP)

 

 

Bourzanga: un « volontaire » blessé dans une attaque

Bourzanga: un « volontaire » blessé dans une attaque

 Kongoussi, 25 fév. 2020(AIB)-Un volontaire engagé dans la lutte antiterroriste a été blessé hier lundi au village de Bassé dans la commune de Bourzanga, a appris l’AIB.

Des échanges de tirs entre terroristes et volontaires ont eu lieu le 24 février 2020, aux environs de 17h à Bassé/Bourzanga/Centre-nord.

Le bilan fait état d’un volontaire blessé et admis au CMA de Kongoussi.

Agence d’information du Burkina

Grogne syndicale et présidentielle au Togo, à la Une des quotidiens burkinabè

Burkina Faso-Presse-Revue

Grogne syndicale et présidentielle au Togo, à la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, le 25 fév. 2020 (AIB) – Les journaux burkinabè de ce mardi évoquent l’élection présidentielle qui vient de se dérouler au Togo, sans oublier la grogne de certains syndicats, consécutive à l’application de l’Impôt unique sur les traitements et salaires (UITS) au niveau des agents du public au Burkina Faso.

«IUTS sur les indemnités: Premiers tirs bien ciblés au Centre- ouest», affiche L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso qui parle aussi de «la colère des enseignants de l’Est».

Selon le journal, le Syndicat des enseignants du post-primaire et du secondaire (F-Synter) a appelé ses militants à débrayer pour protester  contre les coupures, ce mois, des indemnités en guise d’impôt sur les traitements et salaires (UITS).

Pour sa part, Le Quotidien arbore: «Protestation contre l’application de l’IUTS sur les salaires des travailleurs du public: Koudougou sonne déjà la mobilisation», mentionnant que les enseignants de cette zone du pays ont décidé de la suspension des évaluations.

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso (privé) rapporte qu’à propos de l’affaire IUTS, de grandes décisions sont attendues de l’Assemblée générale (AG) des syndicats prévue demain mercredi à la Bourse de travail de Ouagadougou».

Le même journal après avoir fait remarquer Faure Gnassingbé est déclaré vainqueur avec 72,36% des voix, mentionne : «Les 3 leçons de la présidentielle togolaise».

Dans son ‘’Trait de plume’’, le quotidien national Sidwaya titre: «Togo: Bagarre autour d’un fauteuil».

Quant à L’Observateur Paalga, il parle de «Tragi-comédie électorale à Lomé», avant de souligner que «les lendemains d’élections sont souvent mouvementés au Togo».

Et de faire observer que la présidentielle du samedi 22 février 2020 n’aura pas échappé à la règle.

«Après le calme et la sérénité qui, de l’avis unanime, ont été constatés le jour du scrutin, place maintenant à la polémique après l’annonce des résultats de la Commission électorale nationale indépendante (CENI)», commente L’Observateur Paalga.

Selon le confrère, les chiffres donnent le président sortant, Faure Essozimna Gnassingbé, vainqueur avec 72,36% des voix contre 18,37% pour son poursuivant direct, Agbéyomé Messan Kodjo, suivi de l’opposant de toujours, Jean-Pierre Fabre, plafonné, lui, à 4,35%.

Agence d’information du Burkina

LE MONDE EN BREF DU MARDI 25 FEVRIER 2020

LE MONDE EN BREF DU MARDI 25 FEVRIER 2020

 

GENEVE – L’épidémie de pneumonie virale s’est accélérée lundi à travers le globe, l’OMS évoquant un risque de « pandémie », sur fond de dégringolade des marchés financiers inquiets pour l’économie mondiale.

 

NEW YORK – L’ex-magnat d’Hollywood Harvey Weinstein a été reconnu coupable lundi d’agression sexuelle et de viol mais a évité une condamnation pour les accusations les plus graves, un verdict applaudi par le mouvement #MeToo et plusieurs de ses accusatrices.

 

GAZA – Le Jihad islamique palestinien et Israël ont poursuivi lundi soir leurs échanges de tirs dans la bande de Gaza, malgré les appels à cesser les hostilités qui font craindre une nouvelle escalade militaire à moins d’une semaine des législatives israéliennes.

 

NEW DELHI – Au lendemain d’un accueil spectaculaire digne d’un maharaja, la visite du président américain Donald Trump en Inde revient à une diplomatie plus feutrée avec des entretiens bilatéraux mardi à New Delhi, sans grand accord commercial attendu.

 

VOLKMARSEN (Allemagne) – Une trentaine de personnes, parmi lesquelles des enfants, ont été blessées lundi lorsqu’une voiture a foncé dans un défilé de carnaval dans le centre de l’Allemagne, ont annoncé les autorités qui privilégient l’acte volontaire sans mobile politique.

 

LONDRES – La défense de Julian Assange, réclamé par Washington pour la publication d’une masse de documents confidentiels, a accusé lundi Donald Trump de vouloir faire du fondateur de Wikileaks un « exemple » dans sa « guerre contre les journalistes d’investigation ».

 

JUBA (Soudan du Sud) – Le président sud-soudanais Salva Kiir et son vieux rival Riek Machar partagent à nouveau tant bien que mal le pouvoir, mais la marche vers la paix sera encore longue et périlleuse pour leur pays, après six années d’une guerre civile destructrice.

 

LOS ANGELES – Des mots déchirants de sa veuve Vanessa à Michael Jordan en pleurs: un émouvant dernier hommage public a été rendu à Kobe et Gianna Bryant, morts le 26 janvier dans un crash d’hélicoptère, lundi au Staples Center en présence d’un parterre de stars.

 

PARIS – En quinze mois de présence sur Mars, le robot InSight et son sismographe ont déjà détecté près de 500 frémissements des entrailles de la planète rouge, une récolte abondante qui livre le portrait d’une « planète vivante », secouée par de nombreux séismes.

 

EREVAN – Le procès de l’ancien président arménien Serge Sarkissian, accusé de détournements de fonds publics, doit débuter mardi dans la capitale arménienne, près de deux ans après un soulèvement populaire qui l’avait chassé du pouvoir.

 

PARIS – Protéger la biodiversité et gérer durablement les ressources naturelles à l’heure où les hommes dévastent la planète: la Convention sur la biodiversité biologique (CBD) a commencé lundi à examiner un plan d’action d’ici 2050.

 

OTTAWA – Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a défendu lundi le démantèlement par la police d’un barrage autochtone qui paralysait depuis des semaines un axe ferroviaire crucial, avec l’espoir de mettre fin rapidement à une crise provoquée par la mobilisation contre un projet de gazoduc.

 

TOKYO – Les Bourses mondiales ont plongé dans le rouge face à l’accélération de la propagation de l’épidémie de coronavirus hors de Chine, qui fait craindre des répercussions macroéconomiques majeures.

 

PARIS – Le constructeur automobile français Renault a annoncé lundi qu’il se constituait partie civile dans le cadre de l’enquête judiciaire en France pour abus de biens sociaux visant son ex-patron Carlos Ghosn.

 

CASALPUSTERLENGO (Italie) – Le nombre de cas de contamination au nouveau coronavirus est resté stable lundi en Italie, qui tente d’endiguer la contagion grâce à un cordon sanitaire instauré autour de onze communes du Nord considérées comme le foyer de l’épidémie.

 

BERLIN – Le parti conservateur allemand compte choisir fin avril un nouveau président et successeur possible d’Angela Merkel, au moment où il traverse une grave crise identitaire après avoir dominé la vie politique depuis plus de 70 ans.

 

BRUXELLES – Les représentants des 27 Etats membres de l’UE ont approuvé lundi les conditions des négociations avec le Royaume-Uni sur leur future relation commerciale, ouvrant un nouveau chapitre post-Brexit qui s’annonce particulièrement tendu.

 

TEHERAN – Téhéran a promis lundi la transparence sur le nouveau coronavirus en Iran, démentant catégoriquement que l’épidémie ait pu faire une cinquantaine de morts, comme l’affirme un député ultraconservateur accusant le gouvernement du président modéré Hassan Rohani de « mentir au peuple ».

 

PEKIN – La Chine a reporté lundi sine die la session annuelle de son parlement pour cause d’épidémie de coronavirus, un bouleversement rarissime dans la mécanique bien huilée du régime communiste.

 

SEOUL – En Corée du Sud, devenue lundi le pays le plus touché par le nouveau coronavirus en dehors de la Chine, la colère montait à l’encontre de la secte chrétienne accusée d’être à l’origine de la propagation de l’épidémie.

 

KUALA LUMPUR – La Malaisie se retrouvait lundi plongée dans l’incertitude politique après la démission de son Premier ministre Mahathir Mohamad à la suite d’une tentative de ses alliés de le renverser pour bloquer son successeur désigné.

 

RIO DE JANEIRO – La première école de samba s’est élancée lundi soir sur la piste du sambodrome de Rio pour la seconde nuit d’un carnaval toujours aussi féerique mais très critique à l’égard du président Jair Bolsonaro.

 

PARIS – Naomi Campbell a foulé le podium lundi pour le premier défilé parisien du Nigerian Kenneth Ize, à l’ouverture de la semaine du prêt-à-porter féminin.

(afp)

 

Burkina : une  association offre 30 kits scolaires à des élèves nécessiteux dans le Centre-Est

Burkina-Education-Elèves-Soutien

Burkina : une  association offre 30 kits scolaires à des élèves nécessiteux dans le Centre-Est

Ouagadougou, le 24 fév.2020 (AIB)-L’Association femmes environnement de développement du Burkina (AFEDEB) de Béguédo dans le Centre-Est a offert samedi, des kits scolaires à 30 élèves défavorisés.

 «Cette activité de don de kits scolaires à 30 enfants dont 20 filles et 10 garçons défavorisés, ne va pas rester en si bon chemin», a promis samedi, la vice-présidente de l’Association femmes environnement de développement du Burkina (AFEDEB) de Béguédo Jacqueline Bara/Bancé.

Selon Mme Bara, l’AFEDEB va porter le nombre de ses bénéficiaires va atteindre  300 d’ici la rentrée scolaire prochaine.

«Le fait de penser à des couches défavorisées en les apportant une telle aide, peut contribuer dans notre contexte actuel à favoriser la cohésion sociale. Car, le développement de la commune de Béguédo est la  conjugaison des actions communes de tous y compris celles des associations», s’est réjoui le préfet de Beguedo Roland Sondé.

L’AFEDEB  est une association créée en 2012 par la défunte maire de Béguédo Béatrice Mariam Bara/Sawadogo, afin de lutter contre le VIH Sida  et travailler à la protection de l’environnement, à travers des campagnes de sensibilisation.

Selon Jacqueline Bara, la remise de kits scolaires marque la  relance des activités de l’association.

Agence d’Information du Burkina

es/ata/ak

Burkina/Centre-nord : quatre personnes tuées, cinq autres blessées

Burkina/Centre-nord : quatre personnes tuées, cinq autres blessées

Ouagadougou, 24 fév.2020 (AIB)-Quatre personnes dont trois policiers, ont été tuées lundi dans la province du Sanmentenga (Centre-nord), dans une embuscade qui a également enregistré cinq blessés, a-t-on appris.

Un civil, un lieutenant et deux sergents de police ont perdu la vie lundi matin dans une embuscade sur l’axe Pissila-Gigba (Sanmentenga, Centre-nord), indique un communiqué de la police nationale.

Selon la même source, cinq autres personnes ont été blessées dans ce guet-apens, tendu par des hommes armés.

La région du Centre-nord et plusieurs autres localités du Burkina Faso, enregistrent régulièrement depuis 2016, des attaques qui ont causé la perte de centaines de personnes, le déplacement de milliers d’autres et la fermeture d’infrastructures communautaires.

Le 7 janvier 2020, six assaillants ont été tués à Pissila lors du démantèlement d’une base terroriste qui avait provoqué la blessure de deux policiers.

Agence d’information du Burkina

ata/ak

 

 

Des étudiants burkinabè rapatriés d’Inde après des plaintes

Burkina-Inde-Coopération-Universités-Crise

 Des étudiants burkinabè rapatriés d’Inde après des plaintes

Ouagadougou, le 24 fév.2020(AIB)-16 étudiants burkinabè ont été rapatriés dimanche d’Inde, quelques temps après avoir manifesté pour dénoncer leurs conditions de vie et d’étude, a-t-on appris.

Les 16 étudiants boursiers burkinabè de la Godavari Institute of Engeneering and Technology (GIET) ont été rapatriés dans l’après-midi du 23 février 2020, après 14 mois en territoire indien, selon le journal Observateur Paalga.

En mi-février, ces étudiants s’étaient plaints des cours dispensés en langue locale et non en anglais, de la vétusté du matériel d’apprentissage et de leurs logements qui seraient régulièrement envahis par des animaux et de reptiles venimeux.

Ils avaient requis que le gouvernement burkinabè les transfère dans d’autres universités indiennes comme l’auraient fait les gouvernements éthiopien et ghanéen pour leurs étudiants.

«Je peux le comprendre aisément, étant un sociologue. Il y a l’effet de ce que nous appelons la comparaison sociale. Ce n’est pas une question de cadre de vie et d’études, le problème est qu’ils ne veulent plus de cette université tout simplement», avait  réagi le ministre en charge de l’Enseignement supérieur Pr Alkassoum Maïga.

Agence d’information du Burkina

lp/ata/ak

Photo: l’Observateur Paalga.

 

Burkina : Le ministre de l’Education visite des chantiers dans le Sud-Ouest

Burkina : Le ministre de l’Education visite des chantiers dans le Sud-Ouest

Ouagadougou, 24fév.2020 (AIB)-Le ministre en charge de l’Education, Stanislas Ouaro a visité le dimanche 16 février 2020, quatre infrastructures scolaires en construction dans le Sud-Ouest, lit-on dans le quotidien public Sidwaya du lundi.

Le ministre Stanislas Ouaro a visité les chantiers de l’école primaire de Dissin B, de Nakar-yirpaal, de Nakar-Gola, et du collège d’enseignement général de Gnigbama, rapporte le quotidien Sidwaya.

Selon M. Ouaro, ces infrastructures vont remplacer les classes sous paillotes afin de permettre aux élèves de mener les études dans les meilleures conditions.

Ces bâtiments en construction grâce à l’appui de la Chine, seront accompagnés de forages, de latrines et d’une électrification solaire, précise Sidwaya.

D’après le contrôleur des travaux, Boureima Sanogo, les chantiers avancent normalement et sont à 50% d’exécution.

Agence d’Information du Burkina

es/ata/ak

NB: photo d’illustration

 

 

G5 Sahel: Roch Kaboré va passer le témoin à El Ghazouani (officiel)

Burkina Faso-G5 Sahel-Présidence

G5 Sahel: Roch Kaboré va passer le témoin à El Ghazouani (officiel)

Ouagadougou, 24 fév. 2020 (AIB) – Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré va céder, demain mardi, la présidence du G5 Sahel à son homologue mauritanien, Mohamed Ould El Ghazouani, a appris auprès de la direction de communication de la présidence du Faso.

Selon le communiqué parvenu à l’AIB lundi, la passation de charge entre les présidents Kaboré et El Ghazouani  aura lieu au cours de la 6e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel, qui se tient le 25 février 2020 à Nouakchott, en Mauritanie.

Le texte précise que «durant son mandat, le président du Faso, en véritable ambassadeur du G5 Sahel, n’a eu de cesse d’interpeller la communauté internationale sur la nécessité de combattre le fléau du terrorisme, ensemble, par la mobilisation de moyens conséquents».

«De Ouagadougou à Abu Dhabi, en passant par Yokohama, New York, Sotchi, Addis Abeba, Biarritz.., le chef de l’Etat burkinabè a porté la voix des peuples du Sahel, pour une plus grande solidarité de la communauté internationale », note-t-on.

En rappel, le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré a été désigné le 5 février 2019 par ses pairs du G5 Sahel, pour assurer la présidence en exercice de l’organisation regroupant cinq pays (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad).

Le futur président du G5 Sahel Mouhamed Ould Cheikh El Ghazouani, avait déjà marqué les esprits lors du Forum de la Paix et la Sécurité à Dakar en novembre 2019.  « Toute tentative de lutte contre le terrorisme qui se veut efficace doit intégrer résolument la résolution de la crise libyenne » disait-il afin de « combattre plus efficacement le terrorisme au Sahel ».

Le mandat de la présidence en exercice du G5 Sahel dure une année. Avant le Burkina Faso, c’est le Niger de Mahamadou Issoufou qui a assuré la présidence, à l’issue du sommet des chefs d’Etat, tenu à Niamey, le 6 février 2018.

Agence d’information du Burkina

Photo Archives (Lefaso.net)

Société et politique dominent la Une des quotidiens burkinabè

Burkina Faso-Presse-Revue

Société et politique dominent la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 24 fév. 2020 (AIB) – Les journaux burkinabè parvenus à l’AIB, ce lundi matin, commentent l’actualité marquée par la politique ainsi que par des faits de société.

«Forum des femmes du Centre: L’insécurité au cœur des Préoccupations», arbore à sa Une, le quotidien national Sidwaya qui informe que la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action sociale, Marie Laurence Ilboudo, a présidé, vendredi dernier à Ouagadougou, le forum des femmes de la région du Centre.

Et de préciser qu’à l’occasion, les femmes de la région ont soumis leurs doléances à la première responsable de leur département ministériel.

De son côté, le quotidien privé Le Pays, sous le titre: «Médias publics: Le SYNATIC dénonce +la violation des libertés syndicales+», publie une déclaration du Syndicat autonome des travailleurs de la communication et de la Culture (SYNATIC).

Pour sa part, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso revient sur le «retour prématuré au pays natal» d’étudiants burkinabè inscrits dans une Université de l’Inde.

Le même journal évalue l’impact économique du Coronavirus, soulignant que «quand la Chine s’enrhume, même le Burkina tousse».

En politique, L’Observateur Paalga parle de la visite du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré à Dori, la semaine dernier, citant le chef de l’Etat qui déclare: «Je suis venu témoigner ma solidarité à l’ensemble des peuples du Sahel».

Quant à Le Pays, il évoque la présidentielle de 2020, faisant remarquer que le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), «Eddie Komboïgo peut compter sur le +G5+».

Le journal dans ses ‘’Confidences du weekend’’, titre: «Partis politiques: Le MATDC (ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Ndlr) interpelle les hors-la-loi».

Agence d’information du Burkina

0FansJ'aime
0SuiveursSuivre
0SuiveursSuivre

DERNIERS PUBLICATIONS