Burkina-Association-Coutumiers-Promotion-Paix

Sissili : Une association fait la promotion de la paix et du vivre-ensemble

Léo, (AIB)- L’association des chefs coutumiers et traditionnels de la province de la Sissili a organisé les journées culturelles des communautés les 21 et 22 janvier 2024 à Léo.

Dans l’optique de valoriser et de promouvoir la diversité des expressions culturelles et le vivre ensemble des communautés, l’association des chefs coutumiers et traditionnels de la province de la Sissili a organisé les journées culturelles des communautés les 21 et 22 janvier 2024 à Léo. Elles ont été placées sous le thème « diversité culturelle et cohésion sociale ». Ces journées culturelles ont réuni les diversités culturelles et linguistiques des communautés autochtones et allogènes qui ont toujours cohabité en parfaite harmonie. L’occasion a été donnée aux nombreux spectateurs venus de la province de la Sissili et d’ailleurs de voir la diversité des expressions culturelles présentée par les différentes communautés invitées à la manifestation.

Pour le président de la délégation spéciale de la commune de Léo, Kassoum Koalaga, la culture constitue particulièrement un facteur  qui renforce la cohésion sociale. « La parenté à plaisanterie en est un exemple phare », a- t- il évoqué. Au regard de ce thème M. Koalaga se veut rassurant en ce sens que ces journées de brassage vont contribuer au renforcement de la cohabitation pacifique entre les différentes communautés ethniques, religieuses et professionnelles vivant dans la Sissili.

Pour sa majesté le chef de canton de Léo, les journées culturelles constituent des occasions pour les différentes communautés de se côtoyer, de se frotter, de tisser des relations d’amitié et de fraternité gage de cohésion sociale et de vivre ensemble. Car le Burkina Faso est un et indivisible, a- t- il indiqué. Le représentant des parrains, Dramane B Nignan, a félicité et remercié sa majesté le chef de canton de Léo et ses collaborateurs pour avoir associé leur image à cette belle initiative. « Dans un contexte marqué par l’insécurité, le Burkina Faso a plus que jamais besoin de cohésion sociale pour pouvoir combattre l’ennemi », a- t- il relevé.

C’est pourquoi, selon lui, les filles et fils de la Sissili se sont mobilisés comme un seul homme pour répondre présent à cet appel de cohésion de la part de l’Accts. Afin de mieux réussir la prochaine édition des journées culturelles, M. Nignan a souhaité que les préparatifs commencent à la fin de la présente cérémonie. Le ministre en charge de la justice, Edasso Bayala, a au nom du ministre en charge de la culture remercié sa majesté le chef de canton de Léo et l’ensemble des chefs coutumiers et traditionnels de la Sissili pour cette belle initiative.

À l’entendre, le thème de la présente édition nous interpelle individuellement et collectivement sur notre responsabilité dans la construction d’un Burkina Faso paisible gage de tout développement durable. Il a salué la pertinence du thème en ce qu’il indique combien la dimension sociale de la culture est perceptible et expressive dans toutes les contrées de notre pays.

Agence d’Information du Burkina   

                                                                                                                          OAN/dnk

                                                                                                                         

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!