Centre-sud

Nahouri

Insécurité

Un  réseau sensibilise sur  la promotion de la paix  et la prévention  des conflits

Pô, le 16 septembre 2022(AIB) – Le réseau des RUGGA pour le vivre ensemble a organisé le 16 septembre 2022 à Pô, dans la province du Nahouri, une rencontre de sensibilisation des leaders d’opinions  sur la promotion de la paix et la prévention des conflits communautaires. C’est le haut –commissaire de la province du Nahouri, Auguste Kinda qui a présidé la cérémonie d’ouverture.

 

Le Burkina Faso vit depuis 2015, une crise sécuritaire et humanitaire sans précédent. Si certaines régions ont été épargnées, aujourd’hui aucune localité  du pays ne peut se vanter d’être à l’abri de ces attaques terroristes. Depuis 2019, la province du  Nahouri a été la cible  des groupes terroristes dans la commune de Guiaro provenant des régions de l’Est et du Centre Est. Ces groupes s’intéressent aux villages et communes riverains du Parc National Kaboré Tambi (PNKT), une vaste forêt qui s’étend de la Sissili du Ziro, du Nahouri, du Zoundwéogo et du Boulgou.

C’est donc  pour parer  à toute éventualité que le réseau des RUGGA pour le vivre ensemble a initié cette rencontre de sensibilisation des leaders d’opinions des provinces de la Sissili, du Ziro, du Nahouri, du Zoudwéogo et du Boulgou. Placée sous le thème : «  rôle  des leaders d’opinions dans la lutte contre l’extrémisme violent générateur de conflits intercommunautaires », cette rencontre vise à  mieux appréhender leur rôle dans la promotion de la paix et la prévention de conflits communautaires et susciter un meilleur engagement de leur part dans cette œuvre.

Pour le secrétaire général du réseau Alou Diallo, l’attaque du poste  de la gendarmerie chargée de la sécurisation du pont Nazinon situe entre Pô et Nobéré, le 7 septembre dernier, semble être en effet la preuve que les terroristes sont déjà dans la forêt, notamment le parc  national Kaboré Tambi (PNKT). C’est pourquoi, il a  lancé un appel à l’ensemble des filles et fils de ces régions concernées, à s’unir  pour aider le gouvernement, les forces de défenses et de sécurité(FDS) et  les groupes d’auto- défenses afin de  bouter  ces terroristes hors  des frontières du Burkina.

Le haut –commissaire de la province du Nahouri qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux a salué l’initiative du réseau. Pour Auguste Kinda, cette initiative permettra une prise de conscience individuelle et collective et  de l’urgence d’œuvrer main dans la main afin de  promouvoir les valeurs fondamentales de paix et  de cohésion sociale.

Les participants à la rencontre se sont aussi engagés à être des relais dans leur localité respective pour sensibiliser  et collaborer efficacement avec les FDS en vue de contenir la menace terroriste qui progresse de la région de Centre-Est vers le parc national Kaboré Tambi (PNKT).

Avant le début des travaux, une minute de silence a été observée à la mémoire des forces de défense et de sécurité tombées pour  la défense de  la nation.

HKO /ab

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here