Marche-meeting de l’opposition contre l’insécurité

 

Faible mobilisation à Dori

 

Dori, 3 juinL 2021(AIB)- Les partis politiques membres de l’opposition burkinabè ont organisé une marche de protestation contre l’insécurité dans la province du Séno le samedi 3 juillet 2021 à Dori.

 

Réunis à la place Arba Hama Diallo dès 8 heures, les marcheurs essentiellement des jeunes, des enfants et des femmes ont battu le pavé peu après 9 heures avec des pancartes en main. Sur ces pancartes, l’on pouvait lire « Soutien et respect aux FDS et VDP » ou « Tous ensemble pour un Burkina débout ». Ainsi, de la place Arba Hama Diallo, ils se sont rendus au Haut-commissariat du Séno pour y remettre au premier responsable des lieux leur message. Selon le secrétaire général provincial du Congrès pour la démocratie et progrès (CDP) du Séno Ibrahim Diallo par ailleurs représentant du Chef de file de l’opposition (CFOP), la plate-forme remise au haut-commissaire du Séno Maurice Konaté comporte plusieurs points.

Il a précisé que cette marche est d’une importance capitale pour l’ensemble des populations du Burkina Faso et particulièrement celles du Sahel. Autrement dit, il a estimé qu’elle vise à rendre hommage aux victimes des attaques terroristes, témoigner une solidarité aux Personnes déplacées internes (PDI), protester contre la dégradation de la situation sécuritaire et exiger des mesures fortes et concrètes pour assurer la protection des burkinabè et de leurs biens.

De l’avis d’une participante à la marche Adjatou Moussa, elle a confié que la psychose gagne du terrain de jour en jour à telle enseigne que lorsque ses proches se déplacent elle a peur qu’ils ne soient la cible des groupes armés. C’est pourquoi, elle a exhorté le gouvernement à prendre toutes les dispositions en vue de sécuriser la région du Sahel et permettre ainsi aux populations de vaguer tranquillement à leurs occupations. « La situation est tellement complexe que personne n’a confiance à l’autre. En tant que femme et mère, je demande au gouvernement de songer travailler davantage à la sécurisation du Sahel de sorte que la région retrouve son lustre d’antan », a-t-elle souhaité.

A la réception de la plate-forme des marcheurs, M Konaté a promis de la remettre leurs doléances à qui de droit et ce dans les plus brefs délais.

Souaibou NOMBRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here