Planification familiale au Burkina

 

Les soins et services désormais à 0 FCFA

 

L’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré a lancé le 26 septembre 2020 à Banfora dans la région  des Cascades la gratuité des soins et services de planification familiale au Burkina Faso. Cette mesure  est entrée en vigueur sur toute l’étendue du territoire depuis juillet 2020.

La planification familiale est reconnue comme un moyen essentiel pour maintenir la santé et le bien-être des femmes et de leur famille. Elle présente selon les spécialistes plusieurs avantages. Il s’agit entre autres de la meilleure santé de la femme qui la pratique, de la protection contre certaines maladies transmissibles, un meilleur espacement des naissances, ou une faible pression économique, sociale et environnementale. En dépit de ces nombreux avantages, nombreux sont les Burkinabè, notamment les femmes, qui n’ont toujours pas accès à des services et des informations sur les méthodes modernes de contraception.

Afin d’apporter une solution durable à ces insuffisances, le gouvernement burkinabè a pris de nombreuses initiatives dont la gratuité des soins adoptée en décembre 2018. Après une phase pilote dans les régions du Centre Ouest et des Cascades, cette mesure qui  été étendue a l’ensemble des autres régions depuis le mois juillet 2020.

Et c’est cette mesure de gratuité  qui a été lancée officiellement le 26 septembre 2020 à Banfora dans la région des Cascades. A l’occasion la population en particulier les femmes de la région se sont mobilisées pour saluer cette initiative. Selon leur présidente, Salimata Gnanou, cette gratuité déjà expérimentée dans leur région a permis de réduire les décès dus aux grossesses rapprochées, l’abandon des classes par les filles et le nombre d’enfants malnutris. Elle a souhaité que cette mesure soit pérenne pour le bien-être des femmes et des enfants.

 

                  900 millions d’appui pour faciliter l’accès à la PF

Le représentant des partenaires techniques et financiers, Seydou Belemviré a aussi relevé les avantages de la PF et  a réitéré l’engagement des partenaires à accompagner le pays des hommes intègres pour relever les défis liés à la mise en œuvre de la gratuité  afin de lui garantir le succès qu’on lui souhaite. La ministre de la santé, Claudine Lougué  a témoigné la gratitude du gouvernement aux PTF pour leur accompagnement. A l’entendre la ministre, le gouvernement a pris de nombreuses initiatives pour promouvoir la planification familiale à travers le Plan national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020.

« La promotion de la planification familiale qui est une des stratégies reconnues pour la maitrise de la croissance démographique et le développement socio-économique, figure en bonne place dans ce plan avec pour objectif d’atteindre un indice synthétique de fécondité de 4,7 enfants par femme et une prévalence contraceptive moderne de 32% en 2020 chez les femmes en union. » ;a souligné Mme Lougué. Aussi selon la ministre, le gouvernement a graduellement augmenté sa part contributive à l’acquisition des contraceptifs dans la perspective d’assurer l’accès universel des populations aux services de planification familiale de qualité et de lutter efficacement contre la mortalité maternelle et infantile.

Cet appui est passé de  375 millions en 2015 à 900 millions en 2020. A cela s’ajoutent les charges liées aux personnels, aux infrastructures et équipements, et l’adoption en 2018 de la gratuité des soins. Elle a rendu un hommage à tous ceux qui œuvrent pour la réussite de cette mesure en l’occurrence l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré, par ailleurs patronne de la cérémonie de lancement de la gratuité de la planification familiale à Banfora. La première dame a aussi vanté les avantages de la planification familiale et s’est réjouie que « dès aujourd’hui, chaque femme pourra gratuitement choisir le temps de sa maternité, d’espacer les naissances afin de pouvoir se consacrer à l’éducation des enfants et de participer au développement économique en étant en bonne santé. ». Elle a invité tous les hommes de toutes les régions du Burkina Faso à accompagner la promotion de la planification familiale.

                                                         Adaman DRABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here