Centre-sud

Bazèga

Promotion et défense des droits de la femme

Des OSC renforcent leurs capacités

Kombissiri, (AIB) – L’ONG Manitese a organisé, les 10 et 11 aoûts 2020 à Kombissiri, une session de formation au profit des membres des Organisations de la société civile (OSC) féminines et jeunes. Renforcer les connaissances de ces membres sur les droits des femmes, tel était l’objectif de cette formation qui a regroupé les OSC de la province du Bazèga intervenant dans le domaine.

L’effectivité des droits de la femme et de la jeune fille malgré les efforts consentis en la matière, demeure toujours un problème d’actualité au regard de toutes les violations de droits auxquelles les femmes et les filles sont confrontées dans leur vie quotidienne. Les causes de cette ineffectivité des droits des femmes et des jeunes filles pourtant consacrés par les différents textes ratifiés ou adoptés par notre pays, sont multiples. Au nombre de ces causes, figurent entre autres la méconnaissance de ces droits par la population en général et les femmes en particulier, les pesanteurs socio-culturelles et autres préjugés et stéréotypes à l’égard de la femme, l’analphabétisme, l’ignorance. Dans l’optique d’apporter sa contribution pour relever les défis liés à la marginalisation de la femme et au non-respect de certains droits, l’ONG Manitese en consortium avec d’autres ONG met en œuvre le projet «Services sanitaires, services communaux d’état civil et OSC pour la promotion sociale des droits des femmes et des enfants» avec l’appui technique et financier de l’Union Européenne.

Le rendez-vous de Kombissiri qui a regroupé près d’une quarantaine de membres des OSC féminines et de jeunes de la province du Bazèga intervenant dans le domaine des droits humains, avait pour objectif, selon la coordinatrice Habibou Kabré, de renforcer les capacités de ces organisations pour qu’ils puissent faire la promotion et défendre les droits des femmes et des filles. Durant les 2 jours de travail, les membres des OSC ont été outillés sur les principes des droits humains de manière générale et sur les différents droits reconnus à la femme et à la jeune fille au Burkina Faso, au plan sous régional et international. Aussi, ils ont été informés des mécanismes de défense de ces dits droits et les voies de recours en cas de violation de ces différents droits. De retour dans leurs communes respectives, les participants à cette formation seront des relais pour la promotion et la défense des droits humains. Mieux outillés, ils pourront désormais agir pour la prise en charge des victimes de violence.

Pour rappel, les OSC concernées par cette formation ont été identifiées après une étude diagnostic menée en août 2019. Pour le compte de la région du Centre-sud, après l’étape de Kombissiri, la même formation est également organisée au Zoundwéogo les 12, 13 et au Nahouri les 14 et 15 août 2020. Selon Habibou Kabré, cette série de formation vise à permettre aux membres de ces OSC  dans la région d’être au même niveau d’informations et de connaissances pour une synergie d’actions dans le cadre de la promotion et de la défense des droits humains et plus particulièrement des droits des femmes et des jeunes filles. La directrice provinciale de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire du Bazèga Olivia Millogo/Yaméogo qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux a salué l’initiative de l’ONG Manitese et a saisi l’opportunité pour remercier les acteurs ayant pour mandat la protection des droits de la femme.

  1. Pascal Tiendrebéogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here