Baccalauréat 2020 au Burkina

125 805 candidats à la conquête premier diplôme universitaire

 

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Alkassoum Maïga a procédé au lancement officiel de la session normale 2020 de l’examen du baccalauréat, le lundi 3 août 2020 au Lycée Lompolo Koné de Banfora dans la région des Cascades.  Cette année, environ 125 805 candidats sont à la conquête premier diplôme universitaire au Burkina Faso.

 

Les élèves de la classe de terminale du Burkina Faso ont entamé les épreuves de la session normale 2020 de l’examen du baccalauréat le lundi 3 août 2020. Ils sont au total de 125 805 candidats à aller la conquête premier diplôme universitaire. Comparativement aux 110 509 candidats de la session de 2019, le  ministère en charge de l’enseignement supérieur note une augmentation de 15 296  candidats, soit  une hausse de 13,84  % de l’effectif de 2019. Sur les 125 805 candidats inscrits, on dénombre : 72 519 garçons et 53 286 filles, représentant respectivement 57,64  % et 42,36  % de l’effectif total des candidats inscrits en  2020, 21 095  candidats libres dont 13 141 garçons et 7 954 filles. Les candidats sont répartis dans 471 jurys, soit 59 jurys de plus que les 412 de 2019. Ces jurys sont logés dans 257 centres d’examen répartis sur toute l’étendue du territoire national dans 77 villes, contre 219 centres en 2019.

Le candidat le plus jeune est  né le 14 février 2005 série A et  le plus âgé est née le 22 septembre 1957, en série G2. Le budget pour l’organisation de l’examen du baccalauréat session de 2020 est estimé à 5 milliards de FCFA aux dires du ministre. Le Lycée Lompolo Koné de Banfora dans la région des Cascades a abrité  le démarrage officiel de cette session. Accompagné de ses collaborateurs,  et des autorités locales, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, le Pr Alkassoum Maïga a donné le top de départ des épreuves. Après s’être rassuré de la mise en place du dispositif  pratique dans chaque salle de composition,  Alkassoum Maïga  a encouragé à chaque fois les candidats et leur a souhaité « bonne chance ». « C’est un test de niveau, ce que vous allez faire n’est pas sorcier », a-t-il lancé aux postulants au baccalauréat.

 

Ce jour est un « grand » moment

 

 

  

 

« Ne soyez pas stressés. Concentrez-vous en quelques jours pour restituer ce que vous avez appris durant toute l’année. Nous sommes pressés de vous accueillir dans nos universités…C’est le moment de permettre à vos parents d’être fiers »,  a-t-il conseillé aux candidats, tout en reconnaissant que l’année scolaire n’a pas « facile » pour eux, du fait de la crise sanitaire et des mouvements d’humeurs. Pour lui, ce jour est un « grand » moment.  Ce lancement est un succès à la fois pour les enseignants, les parents d’élèves, les élèves et le gouvernement, foi du chef du département de l’enseignement supérieur.  Car, a-t-il soutenu, à un moment donné, le doute s’était installé sur l’organisation de l’examen. D’où sa satisfaction et ses remerciements aux acteurs. Le baccalauréat se déroule dans un contexte où le Burkina Faso connait le flux de déplacés internes. Et pour le ministre, des mesures ont été déjà prises par son collègue du département en charge de l’éducation nationale, Stanislas Ouaro afin d’inscrire ses élèves dans les écoles non loin de leurs sites d’accueil. Dans les zones d’insécurité, selon le Pr Maïga, le gouvernement a pris toutes les dispositions afin que les compositions se déroulent dans la sécurité. La vice-présidente de l’Union nationale des associations des parents d’élèves du secondaire et du supérieur du Burkina (UNAPES-B), Korotimi Sanou, pour sa part, a affiché sa satisfaction. « C’est un ouf de soulagement. Nous attendions ce moment car nous étions dans le doute. Nous remercions tous les acteurs qui ont contribué à l’organisation du baccalauréat », a-t-elle fait savoir. De leur côté, des candidats se disent confiants. Pour Assanta Ouatarra, candidate au baccalauréat série D, malgré la crise sanitaire, elle dit s’être bien préparée pour affronter les épreuves. Les premiers résultats du premier tour du baccalauréat sont attendus le jeudi 13 août prochain. Les candidats  admis au second tour repartiront en salles les 17 et 18 août et les résultats sont attendus le 20 août 2020.

 

Boudayinga J-M THIENON

boudayinga1940@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here