Candidature à la présidence de la FBF

« Maintenant il faut que je me propose », Mory Sanou

 

Mory Sanou a animé une conférence de presse le samedi 4 juillet 2020 dans la ville de Bobo-Dioulasso. La présente conférence visait à faire la déclaration officielle de sa candidature à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF).

 

Après deux tentatives de candidature en 2012 et 2016 Mory Sanou a décidé enfin de prendre le taureau par les cornes en participant aux élections du 22 août 2020  pour la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF). Cette annonce a été faite au cours d’un point de presse qu’il a animé le samedi 4 juillet 2020 dans la cité de Sya. « Interpelé par ma conscience, il m’a paru bon de proposer ma candidature au poste de Président de la FBF » a déclaré Mory Sanou. Pour le candidat Sanou, le choix de sa candidature fait suite à ses deux tentatives de candidature en 2012 et 2016 qui n’ont pas abouties au motif de conciliation dans l’objectif de fédérer tous les acteurs autour du développement du football burkinabè. « Ces deux expériences m’ont convaincu que le développement de notre football n’est réalisable qu’avec un consensus autour d’une vision claire et transparente, plutôt qu’autour des hommes quelle qu’en soient leur volonté et intentions »a-t-il signifié. A en croire le conférencier du jour, c’est au regard  de son expérience de trois décennies en tant que technocrate et administrateur dans plusieurs instances dirigeantes du football burkinabè qu’il a choisi de faire appliquer lui-même sa vision du football.

« La vision que j’ai soumise aux différents dirigeants et qui a fait des acquis mais sans pour autant atteindre sa pleine mesure, car ne prévoyant pas le football professionnel à partir de 2010 au Burkina Faso »a-t-il ajouté. A la question des journalistes de savoir si le choix de sa candidature venait de sa déception des dirigeants actuels et passés de l’institution, Mory Sanou a répondu par la négative. A l’entendre il veut être le premier exécutant de son projet de développement qu’il a proposé depuis 1995 dont les aspects ne sont pas jusque-là appliqués. Quelle est la nature de la relation du candidat avec Amado Traoré et Sita Sangaré ? Mory Sanou a soutenu n’avoir  pas de problème avec les hommes mais avec le principe du travail bien fait, a-t-il rétorqué. Une autre des questions des hommes de médias a porté sur l’intention du candidat à faire coalition avec un autre candidat ou pas. En l’espèce, la réponse du conférencier du jour est l’affirmative dès lors que leurs visions sur le football se rejoignent. Ainsi, t-il dit, il est en discussion avec deux candidats et le troisième dans les jours à venir, sans pour autant les citer.

 

Michel Kiérou KI

(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here