Musée des civilisations des peuples du Sud-ouest

Des productions artistiques présentées  au public

 

L’artiste plasticien Maxime Dianda a organisé   un vernissage  au sein  du musée des civilisations des peuples du Sud-ouest le samedi 27 juin 2020 à Gaoua. Il a eu pour but de faire la promotion  de ses  œuvres artistiques.

 

Avec l’appui de la direction provinciale de la Culture, des Arts et du Tourisme du Poni, l’artiste plasticien, Maxime Dianda a organisé un vernissage au musée des civilisations des peuples du Sud-ouest le samedi 27 juin 2020 à Gaoua. Placé sous le thème : « art et regard sociétal : vivre ensemble ou périr », ce vernissage a permis d’exposer 32 tableaux peints et de  sculptures. Ces productions artistiques sont les œuvres de M Dianda et d’autres artistes comme Léonce Dah et Adams Wincé de la région du Sud-ouest. Selon Maxime Dianda, les œuvres exposées abordent  de divers  thèmes  et variés comme les problèmes de la société, la culture  et l’éducation dans les différentes facettes. Il a ajouté que c’est avec amour pour la culture  qu’il travaille.  Ces productions a-t-il expliqué est une façon pour lui d’apporter sa contribution à l’épanouissement de l’art pour un monde de la culture rayonnant. Le directeur provincial de la Culture des Arts et du Tourisme du Poni, Albert Héma  a salué le promoteur de l’évènement. Il a aussi  reconnu  que c’est la première fois qu’un artiste fait un vernissage de ce genre dans ce  musée. Pour ce faire, il a félicité l’engagement de l’artiste, plasticien et les bonnes volontés qui l’ont accompagné. Quant à la directrice régionale de la Culture des Arts et du Tourisme du Sud-ouest, Séraphine Somé, elle a aussi exprimé sa satisfaction pour ce vernissage. Car, a-t-elle souligné,  il va permettre  aux amoureux de la culture  d’apprécier les œuvres des artistes de la région. Pour ce faire, elle a appelé le public à s’approprier cette exposition  et à être les ambassadeurs du musée de Gaoua. La cérémonie  a été parrainée par le 2e adjoint au maire de Gaoua, Casimir Kambou. Pour lui, l’organisation de cette exposition est la preuve  que le vernissage d’artiste local est possible dans la contrée. Pour cela, il a promis que la mairie va accompagner les artistes pour la promotion des œuvres culturelles. En rappel, l’artiste Maxime Dianda est né à Bobo-Dioulasso. Il est un  jeune passionné  des arts notamment  celui des arts plastiques. Employé au ministère de l’Agriculture  et de l’aménagement hydro-agricole et autodidacte dans le domaine des arts, l’artiste construit son expérience à travers les expositions de ses pairs, les visites chez d’autres artistes  peintres et les recherches sur l’internet. Des tissus tendus sur des châssis, l’artiste  utilise la peinture à huile comme médium de travail pour s’exprimer figurativement en posant ses sujets. Il est membre du Groupe  art Burkina et affilié au Bureau Burkinabè du droit d’auteur (BBDA)

Evariste YODA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here