Insertion socioprofessionnelle

 

Les handicapés visuels formés en informatique

 

Sira Labs en collaboration avec le PROFEJEC (projet femmes et jeunes entreprenant et citoyenneté), a organisé une session de formation du 19 au 21 juin 2020 dans les locaux de Sira Labs au profit des personnes vivant avec un handicap visuel. La présente formation s’est déroulée dans la cité de Sya.

 

Sira Labs fait de l’insertion socioprofessionnelle des personnes vivant avec un handicap son cheval de bataille. C’est pourquoi cette équipe promotrice de l’entrepreneuriat a initié une formation en informatique au profit des handicapés visuels. Ladite formation a lieu du 19 au 21 juin 2020 à Bobo-Dioulasso. En effet, Sira Labs, comme son nom l’indique, « Sira » qui désigne la route et Labs qui signifie laboratoire,   est une équipe qui accompagne les jeunes qui ont des projets dans le domaine du numérique.

Pour les responsables de Sira Labs, ils entendent par cette formation accroitre le taux d’employabilité de cette couche sociale. A en croire l’un des responsables de l’association des handicapés visuels de la ville de Bobo-Dioulasso, Issifou Sorgho, l’association  nourrissait un désir ardent de s’adapter aux TIC vu la courbe évolutive du numérique dans la société. C’est pour cette raison que Sira Labs en partenariat avec le PNUD à travers son programme Femme-Jeunes Entreprenants et Citoyenneté, a fait de ce désir une réalité. Sur un total de 59 dossiers, 20 personnes ont été retenus pour bénéficier de la formation, a déclaré Issiaka Borreaud, le responsable des programmes de Sira Labs.

Pour les formateurs du jour, l’objectif de cette formation vise l’augmentation du taux de réussite scolaire et professionnel des handicapés visuels d’une part. Et d’autre part, l’accessibilité des handicapés visuels à toutes les sources d’informations disponibles et accessible sur Internet. Issaka Sorgho s’est réjoui d’avoir commandité cette formation. « C’est un rêve que je viens de réaliser et j’attends à ce que les formés utilisent les connaissances qu’ils ont acquises à bon escient. De plus, j’aimerai qu’à leurs tours, ils puissent former d’autres handicapés car, seul je ne pourrai pas» a-t-il exprimé. Firmin Sanou, un handicapé visuel qui a bénéficié de la formation s’est dit également satisfait de la formation. Pour lui, la formation lui sera très bénéfique parce que « le monde d’aujourd’hui est au tour de l’informatique » a-t-il confié.

 

 

                                                                                  Emmanuel BATIONO

                                                                                          (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here