Diocèse de Bobo-Dioulasso

 

Abbé André Ouattara fête son jubilé d’or sacerdotal

 

L’Abbé  André Ouattara a célébré ses 50 ans de vie sacerdotale, le samedi 27 juin 2020 à la paroisse Sainte famille de Tounouma.

 

Prêtre diocésain, l’abbé André Ouattara a eu 50ans dans la vie sacerdotale, le samedi 27 juin 2020. Fait extraordinaire, raison pour laquelle, il a tenu  à rendre grâce à Dieu ce samedi 27 juin  pour ses 50 ans de vie dans le sacerdoce. Sur les 32 élèves entrés au petit séminaire de Nasso en 1955,  L’abbé André Ouattara est le seul qui a franchi la ligne d’arrivée le 27 juin 1970, à en croire l’abbé André Ouattara.  La  célébration jubilaire a été marquée par la présence des autorités religieuses et politique t à l’image du représentant du chef de l’Etat, M. Stéphane Sanou, de l’archevêque métropolitain de Bobo-Dioulasso, Monseigneur Paul Y. Ouédraogo et du président du Conseil Régional des Haut-Bassins, M. Célestin Koussoubé. Dès l’entame de la célébration des chants en langue bobo ont été ponctués, pour rappeler les origines de l’abbé, suivis par une procession de  50 prêtres pour traduire  les 50 ans de vie sacerdotale.

Dans la procession on retrouvait des joueurs de l’USFRAN de Bobo-Dioulasso, question de témoigner du lien fraternel qui existe entre l’abbé André Ouattara et le club. L’élu du jour a tenu tout d’abord à remercier le seigneur de lui avoir accordé la grâce de célébrer son jubilé d’or sacerdotal. « Le sacerdoce fera toujours ma joie, mon bonheur » a-t-il souligné. Il a également rendu hommage à ses parents, aux missionnaires de son enfance, à monseigneur André Dupont et à tous ceux qui lui ont   donné le goût de la messe, qui lui ont guidé vers le sacerdoce et qui ont toujours encouragé sa vocation. L’abbé André Ouattara s’est dit très reconnaissant à la paroisse de Tounouma.  « C’est ici que j’ai  fait ma première communion,  reçu ma confirmation. C’est ici que j’ai fait mon école primaire, célébré ma première messe, c’est encore ici que j’ai célébré mon jubilé d’argent et voilà aujourd’hui vous me recevez pour célébrer mon jubilé d’or. » A-t-il souligné avant de s’interroger : « comment rendrais-je gloire au seigneur, je ne sais comment le remercier ». Stéphane Sanou à exprimer la sympathie, l’admiration, les vives et sincères félicitations du chef de l’Etat dont il est le représentant avant d’ajouter «paix et prospérité au Burkina Faso, Gloire à Jésus Christ. »

Djamila Ouédraogo

                                                                                     Emmanuel Bationo

                                                                                        (Stagiaires)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here