Burkina : des syndicats exigent l’annulation de la révocation de trois agents des impôts

Ouagadougou, (AIB) – Les organisations syndicales membres de la Coalition syndicaleS-MEF, réunies en concertation jeudi à Ouagadougou, ont exigé l’annulation de la révocation de trois travailleurs des impôts par le conseil des ministres le 27 mai 2020.

Ces organisations estiment que «la révocation des trois camarades est totalement arbitraire, injuste et notamment politique dont l’objectif est de casser l’élan de lutte nationale et en particulier caporaliser et misérabiliser les travailleurs» du ministère en charge de l’économie et des finances.

Elles se sont donc accordées de « prendre conséquemment en charge et dans de brefs délais la question» et décidé «d’exiger l’annulation sans délai de la décision de révocation prise en conseil des ministres» tout en envisagent «toutes options».

Invitant les travailleurs du MINEFID à ne point céder à la panique, aux tentatives de démobilisation, les organisations syndicales ont décidé également de «convoquer d’une part une rencontre nationale des délégués syndicaux du MINEFID et d’autre part une Assemblée générale de tous les travailleurs les jours à venir».

Elles ont appelé les travailleurs du Ministère en charge des finances à «renforcer l’unité, la solidarité et faire preuve de fermeté et d’engagement sans faille dans la lutte quel que soit le prix à payer».

En tout état de cause, elles ont invité «les braves travailleurs du Ministère en charge des finances à se mettre en ordre de bataille pour les éventuels mots d’ordre de lutte que la situation viendrait à imposer».

En rappel, les trois (03) camarades ont été révoqués par le Gouvernement parce qu’ils sont accusés d’avoir posé des actes qualifiés «d’une extrême gravité» lors de la grève de la coalition des syndicats contre l’application de l’IUTS sur les primes et indemnités, du 16 au 20 mars 2020.

AIB

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here