Lutte contre la pandémie du covid-19

 

Le haut-commissaire félicite la population de Tansila, frontière avec le Mali

 

Le haut-commissaire de la province des Banwa Sahabani Zeba a entamé une tournée de sensibilisation et de constat dans la lutte contre la covid-19 à travers son ressort territorial. A Tansila le dimanche 19 avril 2020, première étape de cette sortie, il s’est félicité de l’adhésion de la population aux mesures barrières du Covid-19.

 

Le haut-commissaire Sahabani Zeba et sa délégation ont quitté Solenzo le dimanche 19 avril en début de matinée pour braver une route épouvantable jusqu’à Tansila, une commune de la province des Banwa située à 55 kilomètres du chef-lieu Solenzo et distant de 5 kilomètres avec la frontière du Mali. A Tansila, le Haut-commissariat a bénéficié du matériel composé de dispositifs de lave mains, de gels hydroalcooliques, de savons et de bavettes de la part de l’ONG terre des hommes. Ce matériel a été divisé entre les services et les mairies des six communes que compte la province.

Après avoir réconforté les Forces de défense et de sécurité, le haut-commissaire leur a doté des dispositifs de lave mains, de gels, de bavettes et du savon ont été donnés. Sahabani Zeba tout en rappelant aux uns et aux autres, le port obligatoire des masques à compter du lundi 27 avril. À la douane la délégation a constaté un dispositif sanitaire et selon le médecin chef du district de Solenzo Koabié Bakoan, ceci vise à contrôler tous ceux qui rentrent par cette frontière.

Dès qu’un véhicule arrive à la douane les passagers se dirigent vers les agents de santé qui prennent le soin d’identifier la personne tout en prenant sa température ce qui a permis de recenser 308 personnes avant la fermeture des frontières. À la question de savoir comment procéder avec ceux qui contournent la douane sans être vus, M. Bakoan a affirmé que cela est difficile à contrôler mais invite la population à plus de collaboration avec les agents de santé. La visite des débits de boissons, les restaurants et le marché de la ville de Tansila a été satisfaisante selon le haut-commissaire car, seule une personne sur 100 ne porte pas de bavette et cela se justifie du manque sur le terrain. Ainsi donc, il a invité le maire et les tailleurs à tout mettre en œuvre afin que toute la population puisse en bénéficier.

Interrogée une vieille a laissé entendre que : « nous à Tansila ici on est conscient de la maladie et on n’est pas prêt à mourir de Corona virus… même au marché c’est un mètre un mètre entre nous ». Contrairement à la commune de Kouka depuis la fermeture des frontières avec le Mali, personne ne rentre et ne sort car la mairie a pris l’engagement de faire le tour des villages de la commune avec des crieurs publics pour sensibiliser la population sur les mesures barrières afin d’éviter tout cas de Corona virus à Tansila

Salifou OUEDRAOGO

       AIB/ Banwa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here