Echos de l’Ouest

 

 

 

Hôpital Sourou Sanou : le personnel médical déserte les services

 

La psychose de contagion de la maladie du Coronavirus a gagné les rangs de certains personnels du Centre hospitalier universitaire Souro. Lors de la session du comité régional de lutte contre les épidémies, tenue le vendredi 27 mars 2020, il est ressorti, que face à l’insuffisance d’équipements de protection, certains agents ne veulent pas prendre de risques et préfèrent disparaitre tant et si bien que des services seraient dégarnis. A ce que l’on dit, un médecin a été testé positif et un autre suspect est en confinement.  Quant aux patients du CHUSS, ils sont de plus en plus rares. La promiscuité avec les patients et malades du Coronavirus ont fait que le taux de fréquentation a littéralement chuté en l’espace de quelques jours.

 

Non-respect du couvre-feu à Bobo : le gouverneur décide de sévir

 

Face au refus de certains habitants de Bobo-Dioulasso de respecter les mesures de lutte contre le coronavirus, les autorités régionale et communale de Bobo-Dioulasso entendent utiliser désormais la manière forte. En tout cas, c’est ce qui est ressorti des propos du maire de Bobo-Dioulasso Bourahima Sanon et du gouverneur de la région des Hauts Bassins, Antoine Atiou, lors de la 2ème session du comité régional de gestion des épidémies tenue hier vendredi 27 mars 2020. « Il faut sévir » a dit le gouverneur tout en soulignant que « le procureur serait même d’accord avec ce qui se passe ». Une décision qui fait suite à l’agissement de certaines personnes qui continuent de bafouer les mesures de rassemblement public et le respect de l’heure du couvre-feu. En effet, dans certains secteurs, les maquis sont toujours bondés de monde même à l’approche de l’heure du couvre-feu comme si la menace du Covid-19 était un leurre. Que dire des mariages religieux des baptêmes et autres jamborées qui, attirent toujours une marrées humaine à Sya favorisant ainsi la propagation de la maladie. Aussi, il est de plus en plus fréquent que les adeptes des maquis se retrouvent pris au piège au couvre-feu. Et pour se justifier, il laisse entendre que « c’est pour prendre un dernier coup ». La fin de la récréation a désormais sonné puisque le maire de Bobo-Dioulasso a emboité le pas au gouverneur en laissant entendre « qu’il faut fouetter ». A bon entendeur, salut !

 

Mamou Doukouré offre 100 millions de FCFA pour la lutte contre le Coronavirus

 

100 millions de FCFA, c’est la somme que l’opératrice économique bobolaise, Mamou Doukouré a offert au comité régional de lutte contre les épidémies dans les Hauts Bassins. La remise du chèque est intervenue en marge de la deuxième session du comité hier vendredi 27 mars 2020, au gouverneur de la région. Jusque-là, c’est la plus forte donation d’une personne physique dans la lutte contre l’épidémie du Coronavirus au Burkina Faso. Dans la même, la commune de Bobo-Dioulasso et le Conseil régional des Hauts Bassins ont respectivement remis, 10 millions aux FDS et 3 millions au comité régional.

 

21 marchés fermés à Bobo-Dioulasso du 30 mars au 12 avril 2020

 

 Dès le lundi 30 mars 2020, 21 marchés de la ville de Bobo-Dioulasso seront fermés. Cette décision émane du maire de la commune de Bobo-Dioulasso qui entend plus transiger dans la lutte contre le Covid-19. Puisque d’un seul cas, le 13 mars, la région est à 13 personnes testés positives au Convid-19 à la date du 27 mars. Cette propagation rapide aux yeux des autorités, est le fait de l’incivisme de la population qui continue de fouler aux pieds, les décisions du gouvernement. En plus de Bobo-Dioulasso, le gouverneur de la région des Hauts Bassins aurait également instruit les autorités du Tuy et du Kénédougou à en faire de même et à fermer les marchés et à veiller au respect « strict » des mesures préconisées par le gouvernement.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here