Nord

Zondoma

Cadre de Concertation Provincial

Les maires s’engagent à dynamiser les services de l’état civil

Gourcy, (AIB) – Le cadre de concertation provincial du Zondoma a tenu sa troisième et dernière session ordinaire de l’année 2019 le 18 décemnbre, sous la présidence du Haut-commissaire Ouo Abibata Bamouni/Traoré.

Trois communications étaient inscrites à l’ordre du jour de la troisième session ordinaire du cadre de concertation provincial du Zondoma réuni dans la salle de réunion du haut-commissariat de Gourcy. Après le mot d’ouverture de la présidente du cadre, l’honneur est revenue au coordonnateur de projet Sam Joseph Dabiré de présenter l’ONG EDUCO et son  ‘’Projet d’Amélioration du Système d’Etat Civil’’ (PASEC),  mis en œuvre dans les communes de la région du Nord. A l’en croire, ce projet dont l’objectif principal est d’atteindre l’enregistrement de toutes les naissances dans les délais légaux (présentement à environ 41% dans notre pays) intervient en faveur de l’enfant dans les domaines de l’éducation, la protection et la gouvernance.

Selon son collaborateur Aimé Pitroipa, l’exécution du projet a permis à l’étape actuel aux présidents des collectivités locales d’amorcer la mise en œuvre d’un certain nombre d’engagements pris qui se traduisent entre autres par : la construction des bureaux de l’état civil, la formation des agents, l’ouverture de centres secondaires d’enregistrement des naissances dans les CSPS, l’augmentation des budgets de l’état civil etc. A ce jour, dira-t-il, 26 centres secondaires ont été créés dans la province du Zondoma dont 7 fonctionnels dans la seule commune de Gourcy. Couvrant l’ensemble des 13 régions du pays, le Projet d’Appui au Développement de l’Élevage au Burkina (PADEL/B), d’un coût global d’environ 45 milliards de nos francs vise selon son responsable de Suivi évaluation pour le Nord Fidèle Farga, à « améliorer la productivité et la commercialisation de la production animale non pastorale dans les chaînes de valeur ciblées et renforcer les capacités du pays à répondre aux crises affectant le secteur de l’élevage ». Il se met en œuvre en tandem avec le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel Burkina Faso (PRAPS BF), dira le communicateur.

L’appui aux collectivités territoriales dans la réalisation des cadres de dialogues  et de concertations, l’accompagnement des organisations de jeunes, les activités de promotion de la cohésion sociale, le concours d’excellence des communes ont été les principales réalisations de l’Association Monde Rural (AMR) au cours de l’année 2019 dans la province du Zondoma. De l’avis de son représentant David Worokuy l’organisation entend poursuivre et renforcer les mêmes activités  sur l’ensemble de sa zone d’intervention qui couvre 6 régions et plus de 40 communes du pays. Les échanges qui ont suivi ces communications ont permis aux membres du cadre de se mettre sur la même longueur d’ondes sur les actions des trois structures et biens d’autres aspects du développement de la province. Il a été recommandé aux responsables des collectivités locales de prendre des dispositions pour le fonctionnement des centres  pour  l’enregistrement des naissances qui sont d’une grande importance pour le pays.

Aziz KIEMDE

 (Collaborateur)

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here