Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales

Le directeur général dresse le bilan de ses 100 jours

 

Le directeur général du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT), Bruno Dipama a animé une conférence de presse, le dimanche 7 avril 2019 à Bobo-Dioulasso. Face aux hommes de médias, il  est revenu sur les actions menées pendant ses 100 jours à la tête du Fonds et les innovations qu’il entend apporter dans le paysage des conseils municipaux.

 

Après 100 jours à la tête du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT), Bruno Dipama dresse un bilan. C’était au cours d’une conférence de presse, le dimanche 7 avril 2019 à Bobo-Dioulasso. Pour lui,  cette conférence de presse est un  prétexte, pour se  soumettre aux jugements des femmes et  hommes de médias et de la communication. Le directeur général a rappelé aux journalistes qu’il a été installé, le 28 décembre 2018. A l’entendre, les lignes ont bougé, dès sa prise de fonction. Il a rappelé que le 28 janvier 2019 aura marqué la tenue de la 2e session ordinaire de l’année 2018 du conseil d’administration FPDCT, suivra ensuite la création d’un groupe de réflexion au sein même de FPDCT à partir du 1er février en vue de  réfléchir sur les pistes pour la restructuration du FPDCT. « Toujours au cours de ce mois de février, nous avons effectué, le 17 février 2019, une mission terrain dans la zone d’intervention du projet d’appui aux communes de l’Est  du Burkina Faso en matière de gestion  du foncier rural et de ressources naturelles », a-t-il dit. Et de poursuivre que le 5 mars 2019, il a eu lieu une rencontre préparatoire en prélude de la rencontre semestrielle entre le FPDCT et le Fonds d’investissement pour les collectivités décentralisées (FICOD) à Ouagadougou. « Le 6 mars 2019, c’est tenue une rencontre d’échange entre la direction générale et les 13 agences régionales avec l’ensemble  des 13 présidents des conseillers régionaux au siège de l’association des réseaux du Burkina Faso à Ouagadougou. Cela a été ponctué par la signature cadre de convention de financement entre le FPDCT et l’ARDF, c’est-à-dire la faitière des conseillers régionaux au titre de l’année 2019… », a souligné M. Dipama. En perspective, le directeur général voit en ligne de mire, la restructuration du FPDCT, la commémoration de la décennie du FPDCT, qui sera ponctuée par l’organisation des activités socioculturelles et sportives, mais également par la tenue d’un grand colloque sur la FPDCT, la construction du siège de la direction générale du FPDCT à Ouagadougou et ceux des agences régionales du FPDCT dans les chefs lieux de régions du pays.

Albert Sankara

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here