Projet d’appui à la promotion des filières agricoles

Le Programme s’ouvre aux acteurs de la Boucle du Mouhoun

 

Le Projet d’appui à la promotion des filières agricoles (PAPFA) a tenu un atelier d’information et de sensibilisation, le 10 avril 2019 à Dédougou, à l’intention des acteurs de développement de la région de la Boucle du Mouhoun. C’était sous la présidence du haut-commissaire de la province du Mouhoun, Moussa Zabré représentant le gouverneur de la région.

L’objectif recherché par cet atelier d’information et de sensibilisation, tenu le 10 avril 2019 à Dédougou est de permettre aux acteurs de la Boucle du Mouhoun d’avoir une meilleure connaissance du Projet d’appui à la promotion des filières agricoles (PAPFA). « Cet atelier s’inscrit dans une perspective d’appropriation du projet par l’ensemble des parties prenantes afin que le PAPFA puisse bénéficier de l’appui de tout un chacun dans l’atteinte de ses résultats », a expliqué le coordonnateur national du PAPFA, Sié Salif Stéphan Kambou. Le Projet est cofinancé par le gouvernement du Burkina Faso et le Fonds international de développement agricole (FIDA) à hauteur de plus de quarante (40) milliard de F CFA pour une durée d’exécution de six ans. Le PAPFA, selon le haut-commissaire de la province du Mouhoun, Moussa Zabré,  représentant le gouverneur de la Boucle du Mouhoun à cet atelier, est élaboré pour consolider et mettre à l’échelle les acquis du Projet d’appui aux filières agricoles (PROFIL) et du Projet d’appui au secteur privé en milieu rural (PASPRU).

L’objectif du Projet d’appui à la promotion des filières agricoles, poursuit M. Zabré, est de contribuer à la réduction de la pauvreté et de stimuler la croissance économique dans les régions de la Boucle du Mouhoun, des Haut-Bassins et des Cascades à travers la production et la valorisation des produits dans les filières riz, maraîchage, sésame et niébé. « A travers le développement de ces quatre filières agricoles, le PAPFA contribuera à améliorer la réalisation des objectifs stratégiques du Plan national de développement économique et social (PNDES), en particulier une amélioration de la productivité agricole, une meilleure valorisation des productions agricoles et la promotion de l’entrepreneuriat pour faire face au faible taux de croissance en milieu rural », soutient le représentant du gouverneur de la Boucle du Mouhoun dans le discours d’ouverture de l’atelier. Pour ce faire, Moussa Zabré a invité les bénéficiaires et les acteurs de développement de la Boucle du Mouhoun à s’approprier ce projet qui couvre les trois potentielles régions agricoles du Burkina Faso. En conclusion, le haut-commissaire de la province du Mouhoun, a rassuré l’équipe du projet, de l’engagement des autorités à l’accompagner pour sa mise en œuvre.

Kamélé FAYAMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here