Education inclusive dans la Kossi

 

Le monde éducatif  tire la sonnette d’alarme à Nouna

 

La campagne de sensibilisation et de plaidoyer pour l’inclusion scolaire des enfants en situation de handicap : « Tirer la sonnette d’alarme », s’est  déroulée, le mercredi 13 mars 2019 à l’école Nouna centre B. C’était en présence des autorités administratives, coutumières, religieuses et du monde éducatif.

 

C’est à travers un sketch de la troupe « yeelen » mettant en exergue la situation de rejet des enfants handicapés que la 2e édition de la campagne de sensibilisation et de plaidoyer pour l’inclusion scolaire des enfants en situation de handicap dénommée « Tirer sur la sonnette d’alarme » s’est tenue, le 13 mars 2019 à Nouna. Le monde éducatif a ainsi été sensibilisé sur la nécessité de l’inclusion des enfants en situation de handicap. Pour atteindre cet objectif, les élèves à travers  Aminata Konaté, élève de la classe de CM 1, porte-parole du jour, estime que le handicap ne s’achète pas au marché. Les enfants handicapés ont aussi droit à l’éducation comme les autres enfants, a-t-elle dit.

« Tirer la sonnette d’alarme » est une activité internationale célébrée chaque année au mois de mars. A travers cette cérémonie bruyante d’une minute, le monde éducatif et les autorités s’engagent à soutenir les enfants handicapés en même temps. Mieux, c’est un plaidoyer pour leur scolarisation. L’importance de cette activité n’est plus à démontrée, selon le directeur provincial de l’éducation primaire pré scolaire du non formelle, Issouf Traoré. A l’entendre, il serait souhaitable qu’à la 3e  édition, qu’elle s’étende sur l’ensemble des écoles de la Kossi. La cérémonie a été portée par le réseau de la Réhabilitation à base communautaire (RBC)  de l’OCADES/Nouna avec ses partenaires,  l’Organisation Dupont pour le développement social (ODDS) en collaboration avec ses partenaires locaux.

ADAMA Cissé

AIB/KOSSi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here