Journée internationale des droits de la femme

Safané reconnait le mérite de ses battantes

 

La commune rurale de Safané, dans la province du Mouhoun, a commémoré en différé, la 162e Journée internationale des droits de la femme, le samedi 16 mars 2019. C’était en présence du haut-commissaire de la province du Mouhoun représentant le gouverneur, et le directeur régional de la femme, de la solidarité nationale et de la famille de la Boucle du Mouhoun.

 

La 162e Journée internationale des droits de la femme a été commémorée en différée, le samedi 16 mars 2019, par la commune rurale de Safané. A l’occasion, le mérite de la femme dans le développement de la commune a été reconnu. Selon le président du conseil municipal de la commune, Mamadou Séré, le soutien dont la femme a besoin pour s’épanouir, promouvoir la femme sont, entre autres, les raisons qui ont prévalu à la commémoration en différée de la Journée. Pour joindre l’acte à la parole, le conseil municipal de Safané, est venu en appui à l’autre moitié du ciel. Il les a en effet offerts,  du matériel agricole, de teinture, de jardinage, des lampes solaires au profit des élèves filles, des animaux et de la volaille pour l’élevage, du soutien financier, le tout d’un coût de plus de 10 000 000 F CFA. Un geste qui vient soulager les battantes de cette communes car, selon la présidente de la coordinatrice départementale des femmes de Safané, Mariam Gnémé, les conditions dans lesquelles les femmes exercent constituent un handicap à leur développement. C’est pourquoi, Mariam Gnémé et ses sœurs ont promis à Mamadou Séré et ses conseillers de bien gérer ce matériel et de faire fructifier les animaux et les sommes d’argent qu’elles ont reçus. Dans son message livré par le chargé de mission, Souleymane Karambiri, le parrain de cette Journée, Dieudonné Maurice Bonanet, par ailleurs ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, a invité les femmes de Safané, en tant que garantes de l’éducation, de la stabilité et de la cohésion dans les familles, à soutenir les forces de défense et de sécurité (FDS) dans leur lutte contre le terrorisme. D’ailleurs, c’est sous le thème interpellateur « Contribution de la femme à l’édification d’un Burkina Faso de sécurité, de paix et de cohésion sociale » que le Burkina Faso a commémoré le 8-Mars dernier cette 162e édition de la Journée internationale des droits de la femme, a rappelé le parrain. Un défilé pour ayant mise en exergue les potentialités économiques de la femme dans la commune de Safané a mis fin au cérémonial de cette journée en différée.

Kamélé FAYAMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here