Programme « dialogue et changement social »

Offrir une éducation de qualité aux jeunes des foyers coraniques

 

L’association « IQRA » a organisé un atelier de mis en place du cadre de dialogue communautaire et d’inclusion sociale de la Boucle du Mouhoun, le mardi 22 janvier 2019 à Dédougou. Présidé par le haut-commissaire de la province du Mouhoun, cet atelier a permis aux participants de réfléchir sur le mode de fonctionnement de ce cadre.

 

L’association « IQRA » a  tenu un atelier de mise en place du cadre régional de dialogue communautaire et d’inclusion sociale de la Boucle du Mouhoun à Dédougou, le mardi 22 janvier 2019. La mise en place de ce cadre, selon les premiers responsables de l’association, intervient dans le cadre d’un programme dénommé « dialogue et changement social ».

Financé par l’Union européenne à près d’un milliard de francs CFA pour une durée de trois ans, le programme « dialogue et changement social » ambitionne « offrir aux jeunes apprenants des foyers coraniques et aux jeunes désœuvrés l’accès à la formation, à l’emploi et aux services sociaux de base dans un environnement sécurisé par la promotion d’un dialogue social inclusif », foi de Awa Guira/ Bissiri, coordonnatrice de l’association « IQRA ». C’est un projet mis en œuvre par l’ONG suédoise Diakonia à travers quatre intervenants. Ce sont l’association « IQRA », le Cercle d’éducation, de recherche et de formation islamique (CERFI), l’association « ATOUSE Yénéga », et le cadre de concertation de l’éducation de base (CCEB). Ainsi, poursuit-elle, 78 foyers coraniques de 51 communes des quatre régions couvertes par le programme bénéficieront de l’intervention de ce projet qui court de juillet 2018 à juillet 2021 pour promouvoir une éducation de qualité dans ces foyers.

Il s’agit des régions de la Boucle du Mouhoun, des Hauts-Bassins, du Nord et du Sahel. C’est dans cette optique qu’il est prévu la mise en place des cadres régionaux de dialogue communautaire et d’inclusion sociale qui sont des tribunes de réflexion et d’orientation. « Ce sont des cadres qui doivent se pencher sur comment améliorer le dialogue social, le vivre ensemble et l’inclusion de certaines personnes qui semblent être exclues de la société », soutient Awa Guira/Bissiri. Pour permettre à ces cadres de fonctionner et d’exister pour la cause des enfants des foyers coraniques et ceux en situation de rue, l’association « IQRA » a mis à contribution toutes les sensibilités afin qu’ils (les cadres) soient à la couleur de chaque région.

« Voilà pourquoi nous avons invité les religieux, les coutumiers, les gérants des débits de boisson, des restaurants, des vidéoclubs, l’administration, les forces de défense et de sécurité, pour qu’ensemble nous voyons dans quelle mesure nous pouvons offrir une meilleure vie à ces enfants », a expliqué la coordonnatrice de l’association « IQRA ». Fort de sept membres, le cadre de dialogue communautaire et d’inclusion sociale de la Boucle du Mouhoun sous la houlette de Issa Tangara aura la lourde tâche pendant la durée de vie du programme de travailler à offrir un environnement propice à une éducation de qualité dans les foyers coraniques bénéficiaires.

Kamélé FAYAMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here