Echos de l’ouest

 

*Avenue de l’INSSA de Bobo-Dioulasso : Les travaux stagnent

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba avait lancé, le vendredi 22 septembre 2017, les travaux d’aménagement et de bitumage de l’avenue de l’Institut supérieur des sciences de la santé (INSSA), encore appelée route de l’ONEA. Longue de plus 4 kilomètres, le tronçon situé dans l’arrondissement 7 de la ville de Bobo Dioulasso était prévu être livré dans huit mois. Plus d’une année après le lancement des travaux, force est de constater que le délai d’exécution n’est pas respecté. En plus, les travaux stagnent. Estimé à plus de 3 milliards de FCFA, le financement est assuré par le Fonds spécial routier du Burkina (FSR-B), gestion 2017.

 

*Bobo-Dioulasso : Le rond point de la Femme fait peau neuve, mais…

Le rond point de la Femme a fait une peau neuve. Des réaménagements ont permis, entre autres, de réduire le diamètre de l’infrastructure. L’acte est salutaire, au regard du danger que représentait le rond point pour les camions remorques. En effet, plusieurs d’entre eux se sont renversés à cet endroit. Mais, le hic : ce sont les couleurs utilisées. Elles sont en effet plus proches des couleurs nationales de la République du Mali que du Burkina Faso. Les premières autorités municipales sont donc invitées à revoir cet aspect.

 

Quand le maire de l’arrondissement 7 de Bobo-Dioulasso abandonne les journalistes

Des journalistes avaient été invités, le jeudi 27 décembre 2018 à 10 heures, à couvrir une rencontre entre le maire de l’arrondissement 7 de Bobo-Dioulasso, Hermann Sirima avec des propriétaires terriens. La rencontre  devrait porter sur la démolition des habitats spontanés. Sur les lieux du reportage, les hommes des médias ont été informés que la rencontre allait se tenir à 11 heures au lieu de 10 heures. « Cela n’est pas un problème nous sommes habitués à attendre, car rares sont les organisateurs de cérémonie qui respectent l’heure au Burkina Faso », lance un confrère avec qui nous sommes assis dans la salle de réunion. D’ailleurs, il est presque 11 heures, ajoute-t-il. A environ 10 minutes de 11 heures, le maire qui n’avait pas encore pris place dans la salle, s’excuse auprès des journalistes qui attendaient au dehors, pour acheter un produit en pharmacie. Mais quelle fut la surprise des journalistes ? L’un d’entre eux reçoit un coup de fil d’un confère et lui faire savoir que le maire est à la cérémonie d’inauguration du centre d’affaires de la BOA. Indigné chacun s’est en pressé de regagner sa rédaction.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here