Commune de Dédougou

Améliorer le recouvrement des ressources propres

 

Le conseil municipal de la cité de Bankuy a organisé une session de formation, du 7 au 10 décembre 2018 à Dédougou, sur la gestion des régies d’avances et de recettes de la commune de Dédougou.

 

Renforcer les capacités des acteurs communaux de la cité de Bankuy intervenants dans la gestion des régies d’avances et de recettes, c’est l’objectif principal de cette formation initiée par la commune urbaine de Dédougou du 7 au 10 décembre 2018. « Dès notre prise de fonction à la tête de la commune, nous avons inscrit la mobilisation des ressources pour pouvoir satisfaire les nombreuses attentes de nos populations. De ce fait, la mobilisation des ressources propres doit être une préoccupation majeure pour toute commune qui aspire à un développement. Ce sont d’ailleurs ces ressources propres qui doivent faire la fierté d’une commune. L’on ne peut pas continuer à tendre chaque fois la main et vouloir un développement.

Et cette formation, je le crois bien, viendra améliorer le système de recouvrement et les recettes de  notre commune », a indiqué le premier adjoint au maire de Dédougou, Amadou Zon. Pendant ces cinq jours de travaux, les participants avec l’assistance du receveur municipal de Dédougou, Fulbert Nana, ont abordé le fonctionnement des régies de recettes, tout comme les régies d’avances. Aussi, des cas pratiques pour faciliter la compréhension des participants ont jalonné cette session de formation dont le but est de mettre à niveau les intervenants dans la gestion des régies d’avances et de recettes de la commune de Dédougou, selon le receveur municipal, Fulbert Nana. Des débats ont permis de dégager des goulots d’étranglement qui émaillent le fonctionnement des régies d’avances et de recettes de la commune à l’issue du développement des différents thèmes abordés, aux dires du formateur.

Il s’agit notamment de l’incivisme fiscal, d’une mauvaise stratégie liée à un manque de volonté des acteurs de la chaine de recouvrement, les ruptures de valeurs inactives, la difficulté liée au recouvrement des loyers au compte de la commune, le désordre dans l’occupation du domaine public.  Pour sortir de cette situation, les participants ont suggéré la sensibilisation pour amener le contribuable à s’acquitter de ses devoirs fiscaux vis-à-vis de la commune. Aussi, a-t-il été convenu, selon Fulbert Nana, de mieux organiser l’occupation du domaine public en allant vers un adressage qui facilitera le repérage des contribuables. Pour ce qui est des questions de loyers une proposition de renégociation des contrats avec les différents occupants des boutiques dans le marché central de Dédougou ainsi que les occupants des boutiques de rue afin d’assainir le secteur. « Dans nos différentes rencontres nous avons chaque fois soulevé le problème de recouvrement au marché.

Il a toujours été signifié à ceux qui ont des arriérés de payer de leur crédit. Il faut indiquer qu’il y a beaucoup de commerçants au marché qui ont sous-loué leurs boutiques avec des individus avec qui ils paient correctement le loyer mais ce sont ces locataires qui ne versent pas la part de la mairie. A ce niveau, c’est au conseil municipal de prendre ces responsabilités pour mettre fin à cette pratique de sous-location », argue le secrétaire général du marché centre de Dédougou, Ibrahim Zan.

Kamélé FAYAMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here