Burkina-Ouahigouya-Sécurité-Police-Passation

Le Commissaire Principal de Police Oumar Soulama aux commandes de la DRPN-Nord

Ouahigouya 16 mai 2024 (AIB)- Issouf Ouédraogo, Gouverneur de la Région du Nord a procédé le lundi 13 mai 2024 à l’installation officielle du Commissaire Principal de Police  Oumar Soulama comme Directeur Régional de la Police Nationale du Nord (DRPN), a-t-on constaté.

La cérémonie solennelle de passation de charges a eu pour cadre l’enceinte de la DRPN-Nord à Ouahigouya et a été marquée par la présence des corps constitués de la région, de la hiérarchie de la police nationale, des parents, amis et d’administrés de la ville de Ouahigouya. Après un an quatre mois et vingt jours passés à la tête de la police du Nord, Sébastien Sawadogo Commissaire divisionnaire de Police, a passé le flambeau au Commissaire Principal de Police Oumar Soulama.

Le Gouverneur de la région du Nord avant de procéder au cérémonial d’installation, a invité le nouveau DRPN à une parfaite collaboration avec l’ensemble des membres et collaborateurs du réseau de la police au regard du contexte sécuritaire spécifique dont est confronté la région du Nord.

Le premier responsable de la Région tout comme le représentant du personnel de la DRPN Nord ont profité de ce moment d’au revoir, féliciter le commissaire Sawadogo pour avoir œuvré avec efficacité en assurant une protection permanente des populations et de leurs biens sur l’étendue du territoire régional, en participant auprès des autres forces de défense et de sécurité et des volontaires pour la défense de la patrie (VDP) à la lutte contre le terrorisme etc.

Après avoir reçu les attributs qui font de lui le nouveau patron de la police des quatre provinces de la région (Loroum, Yatenga, Zondoma, Passoré) le DRPN Oumar Soulama a promis de se mettre immédiatement à l’œuvre.

« Le défi majeur reste la victoire éclatante contre l’hydre terroriste. Cela passe de facto par l’équipement conséquent de nos troupes sur le terrain, le renforcement de nos capacités opérationnelles, la cohésion professionnelle et surtout le sursaut de la fibre patriotique à l’image de notre serment » a-t-il précisé.

Le commissaire Soulama a aussi souligné dans son discours que l’émergence de nouvelles formes pernicieuses d’extrémisme violent et la radicalisation requièrent la réorientation de la lutte sur la base de nouveaux paradigmes et la formulation de nouvelles stratégies et tactiques et donc invité ses collaborateurs à la tâche.
Agence d’Information du Burkina
PN/AS/ATA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!