Burkina- Développement

Ioba : 72h pour impulser le développement endogène de la commune de Guéguéré 

Dano, 5 déc. 2022 (AIB)- L’association pour le développement intégré de Batièlè (ADIBAT) a organisé la première édition des journées de Batièlè du vendredi  25 au  dimanche 27 novembre 2022, dans la commune de Guéguéré afin d’impulser son développement endogène.

La 1ère édition des journées de Batièlè dans la province du Ioba, région du Sud-Ouest  a  été placée sous le   patronage du haut-commissaire de la province du Ioba, Bernadette Adenyo  née Somé.   Elle a été également parrainée par l’ancien député à l’Assemblée nationale, Tougninè Anselme Somé.

Pour le président de l’Association pour le développement intégré de Batièlè (ADIBAT), Coubabaon Clément Somé, les journées de Batièlè constituent un tremplin pour l’association de contribuer à la création d’un cadre annuel d’échanges économiques et culturels au profit des populations du village.

  1. Somé a expliqué que la création des journées de Batièlè fait suite à la proposition d’un ensemble d’acteurs pour remplacer la journée de Batiè qui était à sa 20 ème édition, afin d’élargir les dimensions culturelles et économiques, en lieu et place d’une journée de manifestations. «  Les localités environnantes dans la commune de Guéguéré sont également concernées » a-t-il souligné.

De son avis, la journée constitué une opportunité de commercialisation des produits de l’agriculture, de l’élevage et de l’artisanat dans le souci d’impulser un développement endogène durable.

« La foire des produits locaux est organisée à cet effet durant les 72 heures. Les journées de Batièlè offrent l’occasion aux producteurs d’échanger entre eux et les services techniques pour un partage d’expériences et  de bonnes pratiques et faire la promotion de méthodes innovantes », a-t-il indiqué.

D’après lui, les journées de Batièlè permettent également l’expression et la promotion du sport et de la culture, à travers des compétitions tout en soulignant qu’un tournoi de football inter villages et lycées et une nuit du conteur ont été organisés à la présente édition.

  1. Somé a signalé que des thématiques telles que l’implication parentale dans le processus de scolarisation, la cohésion sociale et la sécurité routière ont été développées au cours de l’assemblée générale des filles et fils du village de Batièlè.

Le président de la délégation spéciale communale de Guéguéré, président des journées de Batièlè, Jacob Baziémo a invité les participants à valoriser l’esprit de fraternité pour le bonheur des populations.

Le parrain pour sa part, Tougninè Anselme Somé a fait remarquer qu’après la langue (parlée) et l’habitat, la production est le 3ème pan de la culture.  Il a  en outre souligné que  la production est  le garant de la survie d’un pays.

Le secrétaire général de la province du Ioba, André Lankoandé représentant la haut-commissaire, a remercié le comité d’organisation de ces journées.

Pour lui, les activités prévues au cours de la présente édition sont des sources de fraternisation.

A l’entendre, au-delà des aspects économiques et culturels, ces journées demeurent aussi un prétexte pour renforcer la cohésion sociale dans la localité.

« Au sortir de ces 72 heures de Batièlè tous les acteurs doivent être des artisans de paix pour le bien-être de nos populations », a conclu André Lankoandé.

Agence d’information du Burkina

SZ/no/hb/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here