OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fourniture d’électricité

La ministre de l’Energie à la SONABEL et à la centrale solaire à Matourkou

La ministre de l’Environnement, de l’Energie, de l’Eau et de l’Assainissement, Maminata Traoré, a visité, le lundi 26 septembre 2022, les équipements de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL), à Bobo-Dioulasso, le centre de dispatching de Kodeni et les travaux de construction d’une centrale solaire à Matourkou, dans les encablures de la ville de Sya. A l’occasion, elle a encouragé les travailleurs à redoubler d’efforts afin d’améliorer la fourniture d’électricité au grand bonheur des populations.

 

La centrale électrique Bobo II de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) a été mise en service en 1987 avec seulement 20 mégawatts. Des équipements supplémentaires ont été installés en 1995, portant ainsi la capacité de production à près de 70 mégawatts. C’est la seule centrale en activité, celle de Accart-ville au secteur 9 de Bobo-Dioulasso ayant été déclassée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La ministre de l’Environnement, de l’Energie, de l’Eau et de l’Assainissement, Maminata Traoré, et ses collaborateurs ont visité cette unité de production d’électricité de la SONABEL, le lundi 26 septembre 2022. Des salles de machines à la salle de commande, la ministre a visité les différents équipements de Bobo II et a encouragé les travailleurs à plus de persévérance afin de continuer à fournir de l’électricité aux populations. Outre la centrale qui alimente Bobo-Dioulasso et ses environnants, Maminata Traoré s’est rendue dans une autre unité qui approvisionne la ville et d’autres localités en électricité.

Il s’agit du centre de dispatching de Kodeni qui reçoit du courant en provenance de la Côte D’ivoire dans le cadre de l’interconnexion Burkina Faso – Côte D’ivoire. Ce courant est ensuite reparti entre les différentes villes du pays. C’est du courant de 225 000 volts dont 33 000 desservent les régions des Hauts-Bassins et des Cascades, 90 000 volts pour la localité de Pâ et les sites miniers riverains, 33 000 pour la ville de Dédougou et Houndé et le reste, acheminé à Ouagadougou, selon les responsables de la Nationale de l’électricité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des efforts pour fournir l’électricité

 

La cheffe du département a aussi visité la centrale solaire en construction à Matourkou, à une dizaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso. Selon les techniciens de la SONABEL, l’électricité produite à Bobo-Dioulasso est suffisant pour couvrir les besoins de la population. Elle sera même excédentaire, a-t-il affirmé, à la fin des travaux de la centrale solaire de Matourkou (38 mégawatts-crête), prévu en début d’année 2023.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les travaux sont pour le moment à un taux de réalisation de près de 60%. A terme, cette centrale solaire sera un vaste champ de 69 608 panneaux solaires, 150 onduleurs et 5 postes de transformation, entre autres. Le projet est porté par Africa REN et s’exécute dans le cadre du Partenariat public privé (PPP).

Lassina Sanou, le chef de site, a expliqué à la ministre Maminata Traoré, les enjeux du projet, le niveau d’exécution des travaux et ce qui a été fait dans le cadre du programme environnemental et social.

A la fin de sa tournée, la ministre en charge de l’énergie a exprimé sa satisfaction et dit avoir initié la tournée « afin d’encourager ceux-là qui font des pieds et des mains pour fournir de l’électricité au Burkina Faso ».

Cette visite a alors été appréciée à sa juste valeur par le directeur général de la SONABEL, Daniel Sermé. Il a rassuré les consommateurs que la SONABEL fait le maximum pour fournir de l’électricité aux populations.

Adaman DRABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here