Région des Cascades

Mise en œuvre « satisfaisante » du Plan d’action de la transition

Le Cadre régional de dialogue (CRD) des Cascades a tenu, le mardi 23 août 2023 à Banfora. Les travaux ont porté sur le bilan de la mise en œuvre du 2e Plan national de développement économique et social (PNDES II) au titre de l’année 2021 et celui à mi-parcours du Plan d’action de la transition (PAT) au premier semestre 2022.

 

Le point de la mise en œuvre de la Politique nationale de développement (PND) en 2021 et au premier semestre 2022 a été fait les acteurs de développement de la région des Cascades. C’était à l’occasion de la première session du Cadre régional de dialogue, le 23 août dernier à Banfora. Dans les présentations, 11 objectifs stratégiques concernent le PNDES II et huit, le Plan d’action régional de la transition (PART). A en croire le directeur régional de l’économie et de la planification, Abdoulaye Ky, la mise en œuvre du PNDES II a porté sur 94 produits dont 74 entièrement réalisés, 17 partiellement réalisés et trois n’ont pas connu de démarrage. Le taux moyen d’exécution physique est évalué à 90,65%. Sur le plan financier, pour une programmation annuelle de 5 530 360 546 F CFA, c’est un montant de 5 054 803 795 F qui a été engagé et visé, soit un taux d’exécution financière de 91,40%. S’agissant du bilan du PAT, sur 73 produits attendus, 11 ont été entièrement réalisés, 23 partiellement et 39 n’ont pas connu de réalisation, soit un taux moyen d’exécution physique de 27,62 %. Au plan financier, sur une programmation de 7 234 160 709 F CFA, le montant engagé et visé s’est chiffré à 3 631 723 233 F, soit un taux d’exécution financière de 50,20%. Selon Abdoulaye Ky, la lourdeur dans la passation des marchés publics et le décaissement, le ralentissement de la mise en œuvre d’autres actions due au contexte sécuritaire et politique, le déblocage tardif de la contrepartie financière de l’Etat, ont, entre autres, affecté la performance globale. En termes de solutions, il a souhaité une célérité dans le traitement des dossiers pour une mise en œuvre accélérée des activités programmées, et des plaidoyers auprès de l’Etat et des partenaires techniques et financiers pour un déblocage à temps et un allègement des conditions de décaissement.

Pour le gouverneur de la région des Cascades, Jean Charles Yénapono Somé, la volonté des autorités de la Transition de fédérer les énergies de l’ensemble des Burkinabè afin de poser les bases d’un Burkina nouveau s’est traduite par la mise en place d’un agenda de la transition. « L’opérationnalisation du PAT au niveau régional, s’est traduite par l’élaboration du PART qui constitue un guide pour la mise en cohérence des actions de développement dans la région, en lien avec les priorités de la transition », a-t-il soutenu.

Mamadou YERE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here