Liptako-Gourma

Le projet de stabilisation du « C10 Sourou », passé en revue

L’Autorité de développement intégré des Etats du Liptako-Gourma (ALG) a organisé un atelier, du 24 au 25 aout 2022, à Bobo-Dioulasso, sur le diagnostic de faisabilité des activités agro-sylvo-pastorales et de planification participative en vue de la mise en œuvre du projet de stabilisation.

Les projets  stabilisation de la zone frontalière entre le Mali et le Burkina Faso portés par le Groupement local de coopération transfrontalière (GLCT) « C10 Sourou » étaient au centre d’un atelier à Bobo-Dioulasso les 24 au 25 aout 2022. C’était un atelier de diagnostic de faisabilité des activités agro-sylvo-pastorales et de planification participative en vue de la mise en œuvre du projet de stabilisation de la zone concernée. Hawa Aw est la Chargée du projet de stabilisation du Programme des Nations unies pour le  Développement (PNUD) basé à l’Autorité de développement intégré des Etats du Liptako-Gourma (ALG). Le PNUD, a-t-elle expliqué,  mène des activités de stabilisation dans les zones de crise. Ces activités,  à l’en croire, consistent à des appuis pour le relèvement, la résilience des communautés et le retour des autorités dans les zones abandonnées.

Une des composantes de la mise en œuvre du projet de stabilisation, selon Hawa Aw, est le renforcement de la coopération transfrontalière.  « C’est dans ce cadre que nous avons identifié les cadres de coopération existantes dont le  C10 Sourou », a-t-elle affirmé. Et d’ajouter que le PNUD appuie aussi les autorités nationales à créer d’autres cadres de coopération transfrontalières pour rapprocher de plus en plus les communautés. Pour le cas du « C10 Sourou », aux dires de Mme Aw, le projet s’est appuyé sur  les plans locaux de développement existants des communes concernées. « Nous n’inventons rien. Nous nous appuyons sur des plans déjà existants », a-t-elle indiqué.

1,5 milliards de FCFA à investir dans le « C10 Sourou »

Le projet de stabilisation du Liptako-Gourma dans son ensemble, à écouter HAWA Aw,  a un financement de 300 millions de dollars, dont 1,9 millions de dollars, soit environ 1,5 milliards de FCFA seront investis dans la zone de compétence du « C10 Sourou ». Ces fonds, a-t-elle poursuivi, viennent de plusieurs partenaires financiers dont le Japon, l’Allemagne, la Norvège, les Pays-Bas, l’Angleterre, l’Union européenne. Le vice-président GLCT « C10 Sourou », Issa Sagara, a  fait une brève présentation du groupement. Il a indiqué que « C10 Sourou »  compte en tout 10 communes dont 6 au Burkina Faso et 4 au Mali. Il a en outre laissé entendre que l’une des attentes majeures de son groupement de ce projet est l’exécution des activités programmées et la stabilisation de l’espace qui est frappé par l’insécurité et d’autres aléas.

Et de préciser que des activités agro-sylvo-pastorales et halieutiques ont été prévues dans la zone du C10 Sourou. Les deux jours de travaux, comme a confié le Chef du service de l’Agriculture et de l’Elevage de l’ALG, Salvador Somda, ont essentiellement eu pour but d’échanger sur les activités de coopération transfrontalière.  « Nous avons pu passer en revue 14 grandes activités », a confié M. Somda.  La plus part des activités qui ont été identifiées, a-t-il insisté, relèvent du domaine agro-sylvo-pastoral et halieutique, et sont issues du plan d’action du « C10 Sourou ».

Comme activité, Salvador Somda a cité en exemple la mise en place de comités de surveillance de mouvements du bétail qui, a-t-il dit, permettra de réduire les conflits liés aux mouvements du bétail dans la zone.  Le bilan des actions, à le suivre, est positif. « Les actions sont allées au-delà de nos espérances et nous avons atteint nos résultats », s’est-il félicité. Il a par ailleurs rappelé que le projet est basé sur 3 piliers dont la restauration de l’autorité de l’Etat à travers le retour des services publics, la reconstruction des infrastructures détruites, l’accès aux services sociaux de base et  la revitalisation de l’économie locale. En rappel le projet de stabilisation du « C10 Sourou » est prévu prendre fin en février 2023.

Alpha Sékou BARRY

Mariam TOURE

(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here