Politiques publiques en faveur des filles et femmes

Une étude recommande l’appropriation des actions de suivi par la société civile

Sapouy (AIB)- Le Comité de veille citoyenne et d’alerte (CVCA) de Sapouy a organisé, le mercredi 27 juillet 2022, à Sapouy, un atelier de restitution des résultats d’une étude sur le suivi des politiques publiques en faveur des femmes et des filles, réalisée dans sept communes urbaines du Burkina.

C’est le préfet, président de la délégation spéciale de Sapouy qui a dirigé les travaux.

Le consortium d’associations (Gerddes-Burkina, CGD, et ADEP), à travers leur projet intitulé « Promotion du leadership féminin’’ a commandité une étude dans les communes urbaines de Sapouy, Niankologo, Bittou, Dano, Sindou, Boussé et de Réo pour y évaluer le suivi des politiques publiques en faveur des femmes et des jeunes filles. Les résultats de cette étude exécutée en janvier 2022 ont été présentés aux populations de Sapouy, le mercredi 27 juillet 2022, par l’inspecteur de travail, Berthé Saïdou. Il ressort de cette étude que des évaluations de ces politiques publiques ne sont pas toujours faites. Elle note aussi une insuffisance de regards croisés entre décideurs, opérateurs et bénéficiaires sur celles-ci. Les mécanismes de suivi de ces politiques sont presque inexistants au niveau local. Ce qui ne permet pas selon le communicateur d’influencer et d’éclairer les décideurs, de rendre compte au citoyen de l’usage des fonds publics et alimenter la réflexion et le débat public. Comme recommandations, l’étude propose que la société civile s’approprie entièrement les actions de suivi. Pour ce faire, elle doit faire de la recherche, évaluer la mise en œuvre des actions à travers des enquêtes, mener des actions d’interpellation, de dénonciation et de plaidoyer sur tous les thématiques de développement. Au niveau politique et institutionnel, l’étude préconise la budgétisation sensible au genre. Sur le plan économique, l’étude propose des formations dans des domaines ciblés et des campagnes de communication et de témoignages avec des femmes modèles entrepreneures. Les participants ont suggéré que l’étude tienne compte des contextes socio-culturels des localités. Aussi, ils ont souhaité voir leurs capacités renforcés en matière de suivi des politiques publiques.

Yassine Siénou AIB/Ziro

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here