Burkina-Cohésion-Formation

Burkina/Dédougou : Des populations et des FDS simprègnent des mécanismes de la cohésion sociale

Dédougou, (AIB) – Dans le cadre de la mise en uvre du projet Gouvernance locale et cohésion sociale (GOLCOS), une session de formation se tient du 25 au 28 juillet 2022 à Dédougou au profit des membres des forces de défense et de sécurité (FDS) sur la prise en compte de la cohésion sociale dans leurs missions de sécurisation en vue de restaurer une meilleure collaboration entre les populations civiles et les FDS.

Pour relever les défis liés à la gouvernance et à la cohésion sociale, le PNUD en collaboration avec le gouvernement et le Royaume des Pays-Bas, mettent en uvre le projet Gouvernance locale et cohésion sociale qui a pour objectif de « Construire le développement du pays à partir de collectivités territoriales capables de produire des services publics locaux accessibles et de qualité, dassurer la cohésion sociale et dimpulser le développement économique local ».

Cest dans ce cadre que se tient une formation du 25 au 28 juillet 2022 à Dédougou au profit des membres des forces de défense et de sécurité (FDS).

La session de formation a pour objectif général, de contribuer à améliorer les connaissances des forces de défense et de sécurité (FDS) sur la prise en compte de la cohésion sociale dans leurs missions de sécurisation et de restaurer une meilleure collaboration entre les populations civiles et les FDS.

De manière plus spécifique, il sagira daméliorer les connaissances des FDS sur le concept « cohésion sociale », la collaboration entre FDS et population et la protection des droits humains.

En outre, la session permettra de mettre à jour les connaissances des participants sur les mécanismes endogènes de prévention et de résolution des conflits dans la région de la Boucle du Mouhoun ainsi que le rôle et la responsabilité des femmes FDS dans la promotion de la tolérance et la préservation de la paix.

Pour le Gouverneur de la région, M. Babo Pierre Bassinga, linnovation majeure de cette année, est la volonté manifeste de restaurer une meilleure collaboration entre les populations civiles et les FDS.

« Il vous souviendra que lors de la même session de formation tenue en décembre 2021, les FDS et leurs responsables avaient souhaité la participation concomitante des populations civiles et des PDI à cette formation afin de permettre la mise en situation concrète de partage des préoccupations, de perception des notions connexes à la cohésion sociale et damélioration simultanée des connaissances sur les mécanismes de règlements des différends » a-t-il rappelé.

Aussi, il a souligné que cette formation concoure à latteinte du résultat 6 du projet à savoir : « Les communautés locales, les PDI et les autres parties prenantes (les autorités locales et les FDS) dans la zone dintervention sont engagées et contribuent activement dans lélaboration et la mise en uvre des mécanismes de la sécurité communautaire et de la cohésion sociale ».

Durant quatre jours, les différents thèmes seront développés par des techniciens aguerris de la direction régionale en charge des droits humains de la Boucle du Mouhoun.

Les conflits inter-ethniques, le terrorisme, lincivisme, la corruption, le reniement de la patrie, sont autant de fléaux qui fragilisent la cohésion sociale et les efforts pour un mieux-être collectif.

Agence dinformation du Burkina

SB/ho/ata

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here