Burkina : les ministres de la Défense et de la Sécurité appellent à l’entente entre les différents corps des Forces de défense et de sécurité

Ouagadougou, 29 juin 2022(AIB)-Relevant «plusieurs incidents malheureux entre personnels des FDS et des propos inappropriés sur le contexte opérationnel de la lutte contre le terrorisme», les ministres de la Défense Aimé Barthélémy Simporé et celui de la Sécurité Omer Bationo, ont appelé mardi, à l’entente, à la solidarité et à la bonne collaboration entre les différents corps des FDS.

 

Dans une déclaration commune en date du 28 juin 2022, les ministres les ministres de la Défense, le général de brigade Aimé Barthélémy Simporé et celui de la Sécurité le colonel-major Omer Bationo ont rappelé les troupes à l’ordre et à la cohésion.

Les deux autorités militaires disent avoir recensé ces dernières semaines, la récurrence de certains faits et propos qui mettent à mal la cohésion intra et inter Forces de défense et de la sécurité (FDS), plusieurs incidents malheureux entre personnels des FDS ainsi que des propos inappropriés sur le contexte opérationnel de la lutte contre le terrorisme.

Ces chefs militaires ont alors invité leurs subalternes à promouvoir  un climat d’entente, de solidarité et de bonne collaboration.

En outre, ils ont rappelé aux FDS leur devoir de réserve, la retenue et la mesure dans leurs propos.

Les deux ministres ont assuré qu’un plan d’acquisition d’équipements modernes et performants en cours de réalisation, permettra de doter toutes les composantes des FDS afin qu’elles puissent accomplir efficacement leurs missions de sécurisation et de protection des populations.

En rappel, le Chef d’état-major de la Gendarmerie nationale, le lieutenant-colonel Evrard Somda a réclamé le 13 juin 2022 dans ‘’un slam improvisé’’ des moyens pour mieux lutter contre le terrorisme.

«Allez-y dire au Premier ministre, allez-y dire au président du Faso, que je commande des hommes d’honneur et j’ai besoin de moyens pour montrer de quoi ils sont capables», a dit l’officier supérieur en marge de la dédicace  de l’album de l’artiste slameur gendarme Wé-Wé, présidé par le ministre Lionel Bilgo, porte-parole du gouvernement burkinabè.

Notons aussi que des militaires ont blessé le 14 juin 2022 à Kaya, cinq policiers municipaux dont le directeur, à la suite d’un différend entre un militaire et des policiers règlementant la circulation.

Agence d’information du Burkina

ATA/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here