Valorisation des potentialités culturelles et touristiques

 

Le carnaval de Banfora est né

 

La première édition du Carnaval de Banfora a ouvert ses portes le samedi 24 juillet 2021. Ce carnaval est une trouvaille du Bureau de Tourisme Banfora et l’association pour la promotion et le développement de la culture, de l’artisanat et du tourisme solidaire de la région des Cascades. Plusieurs activités culturelles, touristiques, artistiques et sportives sont au menu de ce carnaval. La cérémonie d’ouverture a été patronnée par Justin Damo Barro, ancien Gouverneur de la BCEAO.

 

Promouvoir la destination touristique, la sauvegarde du patrimoine culturel et touristique ainsi que les produits locaux et l’artisanat de la région ; ce sont entre autres les objectifs que s’est fixé ce nouveau-né des activités culturelles qui ses tient du 24 juillet au 1er août 2021 dans la cité du Paysan noir. Cadre de trouvailles et de communion entre les filles et fils de la région pour une paix et une cohésion sociale durable, ce carnaval entend offrir aux dires de ses initiateurs, une opportunité de formation aux jeunes dans le domaine du tourisme en vue de la création d’emploi dans la région des Cascades. Le programme de cette première édition est assez fourni. Principalement on note une parade, des nuits culturelles, des conférences publiques, des ateliers, des prestations artistiques, un espace enfant et des excursions touristiques.

La grande parade regroupant les festivaliers et qui a ponctué la cérémonie d’ouverture, a été sans conteste, l’une des grandes attractions de ce carnaval Banfora 2021. Les festivaliers sont venus de la région des Cascades et des pays voisins comme le Bénin et le Togo. Les masques Zangbeto du Bénin ont fait forte sensation et ont même ravi la vedette. En effet, guide touristique burkinabè au renommé international, Jimoh Lateef Dada est l’initiateur de cette activité culturelle. Il a voulu ce cadre, pour offrir à la commune de Banfora et à la région des Cascades, une tribune périodique d’animation avec des artistes locaux mais aussi des artistes de renom d’autres pays, afin de contribuer au développement, à la valorisation et à la sauvegarde des arts, de l’artisanat, des musiques, des traditions et des valeurs culturelles de la région.

A travers l’organisation de ce carnaval, Jimoh Lateef Dada ambitionne « faire de la région des Cascades, et du Burkina Faso en général une destination touristique prisée dans le monde ». Au cours de la cérémonie, tous les intervenants ont reconnu que la cité du Paysan noir regorge d’énormes potentialités culturelles, touristiques et artistiques qui constituent l’un des piliers pour son développement. Pour le promoteur, le pays a été mis à rude épreuve ces dernières années par l’extrémisme violent mettant en mal, la paix et la cohésion sociale.

 

Une initiative est à saluer et à encourager

 

« Et comme pour ne rien arranger, la maladie à coronavirus est apparue avec pour corolaire un quasi effondrement de l’économie nationale, dont celle culturelle et touristique, secteurs les plus touchés », a déclaré Jimoh Lateef Dada.  A l’en croire, face à cette adversité et conformément à l’appel du Président du Faso, chaque citoyen doit faire preuve de résilience. C’est ce qui justifie entre autres l’avènement de ce carnaval. Tout en saluant les efforts de Jimoh Lateef Dada qui œuvre depuis des années pour la promotion et la valorisation de la culture et du tourisme dans la région, Siaka Soulama, 2ème adjoint au maire de la commune de Banfora, a déclaré que la commune ne ménagera aucun effort pour soutenir et accompagner cette belle initiative.

Pour sa part, Mamadou Traoré, représentant le Gouverneur de la région des Cascades, a estimé que l’offre culturelle dans les Cascades connaît une formidable effervescence. C’est pourquoi, il a traduit sa reconnaissance et ses encouragements au promoteur du Carnaval de Banfora ainsi qu’à l’ensemble des initiatives visant à valoriser le potentiel culturel, artisanal et touristique de la région des Cascades. Pour le Co-parrain, Bissiri Joseph Sirima, conseiller spécial des affaires économiques et du développement du Président du Faso, cette initiative est à saluer et à encourager. Il a invité les filles et fils de la région à se donner la main pour promouvoir cette activité. L’ancien Gouverneur par intérim de la BCEAO Justin Damo Barro, patron de la cérémonie a dit être à cette cérémonie d’ouverture pour « respecter la parole donnée ».

« Ce que j’ai vu ce soir m’a ému et je suis sûr que ce carnaval va prendre de l’ampleur, en témoigne la présence des pays frères du Bénin et du Togo », a-t-il déclaré. Il a laissé entendre que ce carnaval s’inscrit dans la même logique que les grandes manifestations culturelles, touristiques et artistiques organisées au Burkina. Pour le patron de cette édition, « le carnaval de Banfora caresse l’espoir de briser le monopole des pays lusophones, notamment les pays de langue portugaise ». Dans ces contrées, a-t-il dit, le carnaval est devenu une tradition et une institution. Il a félicité Jimoh Lateef Dada et ses collaborateurs pour l’initiative. Par ailleurs, il les a exhortés ainsi que tous les acteurs à persévérer ensemble dans l’effort, afin que Banfora puisse conquérir ses lettres de noblesse et jouer dans la cour des grands.

                                                                                                                                  Mamadou YERE

                                                                                                 (AIB/ Comoé)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here