Conseil régional des Hauts-Bassins

 

Les conseillers rendent compte de leur gestion

Le conseil régional des Hauts-Bassins a organisé les journées portes-ouvertes couplées à celle de redevabilité du 17 au 19 juin 2021 à Bobo-Dioulasso sous le patronage du président de l’Assemblée Nationale, Alassane Bala Sakandé. La cérémonie d’ouverture de ces deux évènements qui se sont tenus sous le thème « cinq (05) ans de mandat du conseil régional des Hauts-Bassins : bilan et perspectives » s’est déroulée le vendredi 18 juin 2021 en présence des deux anciens présidents du conseil régional des Hauts-Bassins, et d’autres personnalités.

A moins d’une année des élections municipales prévues en mai 2022, le conseil régional des Hauts-Bassins a ouvert ses portes aux populations du 17 au 19 juin 2021 pour faire connaitre ses missions et les actions mises en oeuvre. Ces journées portes-ouvertes couplées à la journée de redevabilité, ont été placées sous le patronage du président de l’Assemblée Nationale, Alassane Bala Sakandé, et sous le parrainage du présent de la délégation régionale consulaire des hauts-Bassins, Lassiné Diawara, et du co-prainage du directeur général de la maitrise d’ouvrage de l’aéroport de Donssin, Adama Belem. Sous le thème « cinq ans de mandat du conseil régional des Hauts-Bassins : bilan et perspectives », ces journées portes-ouvertes et de redevabilité, lancées ce vendredi 18 juin 2021, ont permis au président du conseil régional des Hauts-Bassins, Jean Célestin Boyo Koussoubé, et les conseillers régionaux de passer en revue leur gestion à la tête de la collectivité régionale des Hauts-Bassins.

La tenue de ces journées, aux dire du président Jean Célestin Boyo Koussoubé, est un devoir de redevabilité pour lui et les conseillers régionaux qui consiste à rendre compte aux populations du bilan de leur gestion conformément aux dispositions du code général des collectivités territoriale. « Le conseil régional des Hauts-Bassins, s’inscrivant dans la dynamique de la bonne gouvernance locale, entend montrer à travers ces journées portes-ouvertes, de la transparence et le devoir de rendre compte aux populations », a laissé entendre le président du comité d’organisation de ces journées, Harouna Barro, par ailleurs 1er vice-président du conseil régional des hauts-Bassins. Cet exercice, a indiqué le gouverneur des Hauts Bassins, Antoine Atiou, par ailleurs président desdites journées, satisfait à un devoir car la loi en a fait une exigence dans la gouvernance locale. Mais, le simple bon sens, selon le président, des journées portes-ouvertes et de redevabilité, exige aussi que tout gouvernant local animé par le souci de mieux faire fasse le bilan de sa gestion.

 

De nombreuses réalisations malgré le contexte difficile

 

Pendant ces cinq ans de gestions, le président Koussoubé s’est félicité des réalisations et des actions de développement que son institution a pu engranger pour le développement de la région des Hauts-Bassins et pour l’amélioration des conditions de vie des populations. Des réalisations qui ont été non sans difficultés. « Notre mandat a été exercé dans un contexte durement éprouvé par les conflits communautaires, la difficile situation sécuritaire marquée par la recrudescence du terrorisme, et la crise sanitaire avec la pandémie de la maladie à coronavirus », a regretté le président du conseil régional des Hauts-Bassins ajoutant que ces évènements difficiles et éprouvants ont failli inhiber tout effort du conseil régional dans le sens du développement et du bien-être des populations.

Cependant, Célestin Koussoubé a fait remarquer que le conseil régional a su surmonter ces aléas pour améliorer dans la mesure du possible la qualité de vie des populations des Haust-Bassins. Ainsi, selon M. Koussoubé, les acquis ont été renforcés dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la culture, de l’agriculture, de l’emploi et de la formation professionnelle des jeunes à travers la construction des infrastructures et l’élargissement des opportunités d’emploi. De nombreux défis, s’est convaincu Célestin Koussoubé, restent à relever. Des défis, que la prochaine équipe du conseil régional, a-t-il espéré, pourra relever pour le bonheur des populations et le développement de la région économique du Burkina Faso. A l’occasion de ces journées portes-ouvertes et de redevabilité, le conseil régional des Hauts-Bassins a reconnu le mérite de 15 acteurs pour leur dévouement au travail. Ces journées ont aussi été l’occasion pour le conseil régional d’inaugurer officiellement la salle de conférence de 500 places assises.

Kamélé FAYAMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here