Commune de Bobo-Dioulasso

 

Les agents dénoncent  l’extension de l’IUTS sur leurs primes et indemnités

 

La section communale de Bobo-Dioulasso du Syndicat national des travailleurs des collectivités du Burkina (SYNATRA-CTB), a organisé le 30 juin 2020, une assemblée générale extraordinaire. Les militants de ce syndicat ont dénoncé l’application de l’IUTS sur les primes et indemnités et ont exigé des meilleures conditions de vie et de travail.

 

Le Syndicat national des travailleurs des collectivités territoriales (SYNATRA-CTB) section Bobo-Dioulasso a tenu une assemblée générale (AG) le mardi  30 juin 2020 dans la cité de Sya. Cette assemblée avec pour objectif selon les responsables du syndicat, d’échanger avec les militants sur les préoccupations du moment qui sont les leurs. A les entendre, l’une des préoccupations majeures inscrites à l’ordre du jour est l’annulation pure et simple de l’extension de l’impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS) sur les primes et indemnités des fonctionnaires des collectivités territoriales. « Nous avons eu en fin juin 2020, la malchance de goûter aux fruits amères de l’application de l’IUTS sur les primes et indemnités » a déploré le Secrétaire général du SYNATRA-CTB section Bobo-Dioulasso Lamine Passoulé. C’est pourquoi nous avons organisé cette AG pour échanger avec l’ensemble des camarades sur ce sujet ainsi que d’autres préoccupations, a-t-il ajouté. Pour Lamine Passolé, l’application de l’IUTS sur les primes et indemnités au niveau des fonctionnaires des collectivités territoriales n’a pas été une surprise en ce sens que leur central était déjà en négociations avec le gouvernement pour atténuer les effets. « Nous avons gardé une oreille attentive à ces négociations qui n’ont abouti à rien » a-t-il regretté. Et le SG Passoulé de renchérir que « C’est de bonne guère qu’on s’arme pour que cette lutte soit farouche contre l’IUTS et nous lançons un message au bureau national pour une organisation massive d’engagement ».

D’autres points étaient à l’ordre du jour de l’AG de la section Bobo-Dioulasso du SYNATRA-CTB. Parmi ces préoccupations,  figure l’organisation régulière des concours professionnels pour tous les emplois intermédiaires des fonctions des collectivités. Il y’avait également au cœur des attentes, la gestion des carrières et le positionnement des agents au sein de l’administration. Aussi, la prise en compte du volet social en faveur des agents retraités fait partie des points de revendication. Pour la satisfaction de ces préoccupations le SG a invité ses camarades à se mettre en ordre de bataille pour les jours à venir. « Et très incessamment, nous allons déposer une plateforme revendicative auprès de l’autorité communale, entamer des négociations et si nécessaire organiser, des mouvements de contestations pour leur aboutissement » s’est exprimé Lamine Passoulé. A cette occasion Lamine Passoulé et ses camarades ont reçu le soutien  des agents la police municipale de Bobo-Dioulasso. « Presque tous les points se rejoignent, seulement que nous nous sommes en mouvement actuellement » a laissé entendre le SG du Collectif des policiers municipaux de Bobo-Dioulasso François d’Assise Sanou.

Michel Kiérou KI

(Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here