Plateau central

Ganzourgou

Santé

SOMISA finance une campagne de sensibilisation et la construction d’un CSPS

Zorgho, (AIB) – La  société minière SOMISA a lancé la construction d’un centre de santé à Pousghin (Boudry) et une campagne de sensibilisation sur le VIH-SIDA/IST, le paludisme, l’hépatite B et la planification familiale ; un projet qui va toucher 22 500 personnes dans 17 villages.

La mine aurifère de Sanbrado tenue par la Société des mines de Sanbrado (SOMISA) est en pleine construction. Bientôt elle va entrer dans sa phase de production et drainera du monde dans la commune de Boudry. Pour prévenir les problèmes de santé qui pourraient survenir, la SOMISA en partenariat avec l’association CEPROFET et le district sanitaire de Zorgho, a entrepris de sensibiliser les populations des villages périphériques sur les IST-VIH-SIDA, le paludisme, l’hépatite B et la planification familiale.La cérémonie marquant le lancement de cette campagne de sensibilisation a eu lieu le 9 janvier 2020, sous la présidence du Haut-commissaire du Ganzourgou Robert Zoungrana.

La campagne de sensibilisation qui sera menée par l’association CEPROFET, compte atteindre en 5 mois, plus de 22 500 personnes dans 17 villages et quartiers autour de la mine, foi de son président Romuald Sawadogo. Elle va s’effectuer à travers des théâtres-forum, des animations grand public et des émissions-radios. La campagne de sensibilisation aura aussi à appuyer la distribution à base communautaire des produits contraceptifs et la promotion des services de planification familiale. Romuald Sawadogo a témoigné sa reconnaissance à SOMISA pour la confiance placée en son association.

Le maire de Boudry Djibril Zoringré a particulièrement souhaité que CEPROFET mène sereinement la sensibilisation pour améliorer les conditions de vie, de santé et de bien-être des populations. Tout en remerciant SOMISA pour le financement du projet, le maire Zoringré a indiqué que les populations ont encore d’autres attentes, notamment le bitumage complet de la route menant à la mine.

Pour la directrice des relations communautaires de SOMISA, Isabelle Teboul, le choix porté sur le VIH-SIDA/IST, le paludisme, l’hépatite B et la planification familiale comme sujets de sensibilisation, s’explique par leur haut niveau de prévalence en Afrique et particulièrement au Burkina Faso. Outre la campagne de sensibilisation, SOMISA a lancé le même jour à Pousghin, la construction d’un centre de santé et de promotion sociale (CSPS) qui mobilisera plus de 65 millions de FCFA. Le CSPS sera composé d’un dispensaire, d’une maternité, d’un dépôt de médicaments essentiellement génériques, d’un logement et de latrines. Il sera exécuté par l’Agence pour la construction et la conception (ACCO), dans un délai de 4 mois.

Il faut noter  que 2 points de forage ont été détectés après un sondage de la zone prévue pour la construction du centre de santé. Selon le médecin chef du district sanitaire de Zorgho Dr Yérou Sawadogo, la réalisation de cette infrastructure dans ce village de plus de 3000 âmes et distant du CSPS le plus proche de plus de 10 kilomètres, était une préoccupation majeure pour le district. C’est pourquoi il a au nom de sa hiérarchie, remercié SOMISA et salué le lancement de la campagne de sensibilisation. Il a invité les populations à prêter une oreille attentive pour que le CSPS une fois ouvert, n’ait pas à gérer des cas graves.

D’après Isabelle Teboul, «la pause de la première pierre du CSPS marque un nouveau départ pour les communautés et la mine qui devront travailler main dans la main pour relever les défis présents et futurs». Le chef de village de Pousghin et le Haut-commissaire du Ganzourgou Robert Zoungrana ont également manifesté leur double joie. Robert Zoungrana, avant de procéder à la pose de la première du CSPS, a félicité les populations pour tout ce qu’elles vont bénéficier à travers ce projet. Tout en remerciant SOMISA, il lui a demandé de toujours prêter une oreille attentive aux doléances de la population.

Moïse SAMANDOULGOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here