Centre ouest

Sissili

Fonds d’Appui à la formation Professionnelle et à l’ Apprentissage

7444 jeunes outillés dans l’Agro-Sylvo-Pastoral du BTP et les énergies renouvelables

Léo, (AIB) – Le Ministre de la Jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des Jeunes Salifo Tiemtoré a procédé le mardi 14 janvier 2020 à Léo, à la clôture officielle des formations financées par le Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’entrepreneuriat. Cette cérémonie a également connu la présence du gouverneur de la région du Centre-Ouest Irène Coulibaly, du directeur de cabinet de Président du Faso Saïdou Bouda, de la secrétaire générale de la Présidence du Faso, Désirée Marie Chantal Boni/Nignan,de l’honorable député Soumbi Benao ainsi que d’imminentes personnalités de la région du centre-ouest.

Le Ministre de la Jeunesse Salifo Tiemtoré a indiqué que la formation professionnelle s’inscrit en droite ligne dans les actions prioritaires du programme national de développement économique et social. C’est à ce titre qu’une place de choix est accordée au développement du capital humain pour réussir la croissance économique basée sur l’équité  a-t-il expliqué. En effet, au titre des insuffisances majeures au développement économique et social, figure en bonne place le sous développement et l’inadéquation du capital humain avec les besoins de  l’économie a-t-il relevé. Pour lever ces insuffisances l’Etat a entrepris d’améliorer la productivité des travailleurs et l’employabilité des jeunes en mettant en place le fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’entrepreneuriat en 2003 pour servir d’instrument de mise en œuvre de la politique gouvernementale en matière de financement de la formation professionnelle.

C’est dans ce but que le FAFPA a entrepris d’apporter en 2019 son appui à la satisfaction des besoins de renforcement de capacité des acteurs à travers la subvention des projets de formations conçus et soumis par eux a-t il fait savoir. Au total ce sont 117 projets de formation qui ont bénéficié en 2019 de la subvention du FAFPA pour un coût total de 1 976 055 865f Ces formations qui ont permis de former 7 444 bénéficiaires dans les filières de l’agro-sylvo-pastoral, du BTP et des énergies renouvelables sur prévision annoncée en novembre au lancement officiel de 7 000.  La cérémonie officielle de clôture de ses formations a également consacré la clôture de la formation portée par le conseil national de la jeunesse, au profit des 50 jeunes et actifs de Léo qui s’est déroulé du 08 novembre au 17 décembre 2019 à la Maison des jeunes et de la culture de Léo, sur le thème « Maçonnerie et réfection de bâtiment ». Elle a été exécutée par le centre de formation professionnel des Eco Matériaux de construction (CFPEM) Zi-Matériaux, selon l’approche chantier école.

Tout comme le premier adjoint au Maire de Léo Akimou Napon, le président du conseil national de la jeunesse Moumouni Dialla s’est réjouit de l’appui du FAFPA qui a permis le renforcement de capacité de 50 jeunes de Léo, dans le secteur du BTP. Pour lui,cette formation a été un souhait du conseil National des Jeunes de rénover les centres d’écoute. Il a par ailleurs remercié tous les acteurs qui ont contribué à la réussite de ce projet. Assurance a été faite au Ministre de la Jeunesse de la disponibilité du conseil national de jeunes de faire un bon usage  de ce bâtiment qui servira à n’en pas douter d’apprentissage et de partage d’expérience : « car accompagner les jeunes c’est les formés et former c’est assurer leurs avenir » a-t il lancé. Il a enfin remercié le ministre Salifo Tiemtoré et son staff ministériel pour toutes les actions posées pour la réussite de la jeunesse burkinabé.

La remise des attestations aux 50 jeunes formés et du bâtiment de la maison des jeunes et de la culture de Léo rénovée et équipée en chaises, matériel de sonorisation plus une télévision écran plasma et vidéo projecteur ont également constitué les temps fort de cette cérémonie.  Mariette Kambou une des cinq filles ayant pris part à la formation a témoigné que grâce à cette formation, elle est devenue une maçon professionnelle et n’a pas peur de construire une maison. Elle a au nom de ses camarades traduit toute sa gratitude à tous ceux qui ont concouru à la réussite de cette formation particulièrement au Ministre Salifo Tiemtoré qui lutte au quotidien pour l’épanouissement de la jeunesse burkinabé. Les jeunes ont également demandé le soutien du Ministre pour la mise en place d’une coopérative. Le Ministre salifo tiemtoré a salué l’idée de faire de la réfection de la maison des jeunes et de la culture de Léo un tremplin de la formation initiale. Il a ensuite remercié tous ceux qui ont contribué à la mise en œuvre de ce projet ainsi que les partenaires pour leur accompagnement sans faille. Il a en outre souhaité que cette formation serve d’exemple pour les autres provinces avant de rassurer les jeunes formés de sa disponibilité de les accompagner dans la mise en place de leur coopérative.

Olivier Alexandre Nignan

                                                 AIB/Léo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here