Semaine du numérique

Un forum pour une saine utilisation de l’internet

L’Initiative pour la gouvernance de l’internet au Burkina Faso (IGF-Burkina-Faso) a organisé, le 21 novembre 2019 à Bobo-Dioulasso, un forum sur la gouvernance de l’internet au Burkina Faso. La rencontre tenue en marge de la 15e édition de la Semaine du numérique avait pour  thème « Internet et lutte contre le terrorisme : enjeux et perspectives ».

 

Le forum national sur la gouvernance de l’internet, tenu le 21 novembre 2019 à Bobo-Dioulasso, a regroupé les experts du domaine et les organisations de la société civile. Ils ont échangé sur le thème « Internet et lutte contre le terrorisme : enjeux et perspectives ». Les participants ont abordé pendant les échanges, les avantages, mais aussi des inconvénients de l’utilisation de l’internet surtout dans ce contexte marqué par l’insécurité. En effet, selon le président de l’Initiative pour la bonne gouvernance de l’internet au Burkina Faso (IGF-Burkina Faso) Hermann Ouédraogo, l’internet reste caractérisé par la propagande, la désinformation, la radicalisation ou le terrorisme. Face à ces dangers, la communauté internationale s’organise pour lutter contre l’extrémisme violent sur le net.

Au niveau national, plusieurs initiatives ont été prises parmi lesquelles, le forum national sur la gouvernance de l’internet, selon M. Ouédraogo. Ce forum, de son avis, doit aboutir à des résolutions pour lutter contre ces nouveaux fléaux. Le forum, 7e du genre, a été placé sous le parrainage du président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), Tontama Charles Millogo. Il a loué le choix du thème, car pour lui, chacun doit jouer sa partition dans la lutte contre ces nouveaux défis afin de parvenir à une saine utilisation de l’internet. Le parrain s’est engagé à soutenir toute action tentant à lutter contre la mauvaise utilisation de l’outil internet au Burkina Faso.

 

Des sensibilisations à une bonne utilisation de la toile

 

Le secrétaire général du ministère du Développement de l’économie numérique et des Postes, Kisito Traoré, représentant la ministre Hadja Ouattara/Sanon, a également loué cette initiative de l’association. Pour lui les enjeux de l’internet tendent à dépasser le simple outil de communication pour embrasser les questions politiques, économiques, de cybercriminalité ou de diversité culturelle. Le forum est donc une tribune pour discuter de ces questions au niveau national afin de dégager des solutions pour combattre ces phénomènes, a relevé M. Traoré. Des recommandations qui seront issues de la rencontre seront transmises au gouvernement, selon le secrétaire général.  Il a aussi loué le thème qui est selon lui d’actualité.

Le contexte est marqué par des attaques et l’internet  devient de plus en plus l’outil d’information et de communication. Il faut alors sensibiliser les usagers à une bonne utilisation de l’internet, a conseillé Kisito Traoré. C’est dans cette optique qu’une quarantaine de jeunes ont été formés à une saine utilisation de l’internet et des réseaux sociaux. Ils ont reçu pendant le forum des attestations. L’IGF-Burkina-Faso, organisatrice du forum est une organisation à but non lucratif réunissant l’Etat, le secteur privé et la société civile pour une bonne gouvernance de l’internet au Burkina Faso.

Adaman DRABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here