Production des passeports

Un centre ouvert à Bobo-Dioulasso

 

L’Office national d’identification (ONI) a ouvert, le 22 novembre 2019 à Bobo-Dioulasso, un centre de production et de délivrance de passeports. L’unité de la cité de Sya comprend cinq stations fixes et a une capacité d’enrôlement de cent personnes par jour.

 

Les demandeurs de passeport n’ont plus besoin de se déplacer à Ouagadougou pour se faire délivrer ce document. Ils peuvent le faire établir désormais à Bobo-Dioulasso où un centre de production et de délivrance a été ouvert. L’unité de Bobo-Dioulasso comprend cinq stations fixes et a une capacité d’enrôlement de cent personnes par jour. Elle est dotée d’une ligne haute tension qui permet d’assurer l’alimentation en courant électrique.

Le centre de Bobo-Dioulasso répond aux spécifications techniques nouvelles en matière d’édition de passeports à puce électronique. Il couvre les régions des Hauts-Bassins, des Cascades et de la Boucle du Mouhoun. Ce sont quinze personnes relevant de la direction générale de la police nationale qui y travaillent avec pour commandant le lieutenant de police, Amado Jean Yaogo.

L’antenne de production de passeport de Bobo-Dioulasso a officiellement ouvert ses portes, le 22 novembre 2019. Bien avant cette ouverture, l’ONI avait mené une expérience qui a permis d’enrôler  près de 1 500 personnes lors du hadj 2019.C’est cette expérience concluante qui a motivé l’office à installer une agence dans la ville de Sya, selon son directeur général, Aristide Béré.

A l’occasion de son ouverture officielle au grand public, le directeur général a souligné que le centre de Bobo-Dioulasso a été créé pour mettre fin aux souffrances des populations qui étaient obligées de parcourir des kilomètres pour se procurer ce titre de voyage. « Conscientes des nombreux désagréments et décidé à mettre un terme aux nombreuses souffrances endurées pour l’obtention du passeport, les deux directions générales du ministère de la sécurité, à savoir la direction générale de la police nationale et la direction générale de l’office nationale d’identification ont mené la réflexion et sont parvenues à la nécessité de créer un centre secondaire de passeports au profit des populations de la région des hauts-bassins et par extension à celles des régions des cascades et de la boucle du Mouhoun », a-t-il signifié.

Un terrain pour le siège de l’ONI à Bobo-Dioulasso

 

Il a rassuré le personnel de la disponibilité de l’ONI à les accompagner à bien mener leur mission. Il a invité la quinzaine de travailleurs au don de soi, à l’abnégation et à un esprit de sacrifice. Le directeur général de l’ONI les a également appelés à développer des initiatives de vulgarisation auprès des agences de voyage, des couches socio professionnelles comme le milieu industriel et commerçant pour assurer une bonne production au centre de passeport de Bobo-Dioulasso. A en croire Aristide Béré, la commune leur a accordé un terrain de 8 000 m2 où l’ONI projette d’y construire son propre siège.

Le 1er adjoint au maire de la commune de Bobo, Martin Coulibaly et le secrétaire général de la région des Hauts-Bassins, Sayouba Sawadogo ont tous loué l’ouverture d’un centre de production de passeports à Bobo-Dioulasso et ont invité les populations des différentes régions couvertes à le fréquenter. Tout comme les autorités administratives, le secrétaire général de la coordination régionale des encadreurs des pèlerins, Issiaka Koné a aussi salué l’installation d’une unité de production de passeports à Bobo-Dioulasso, toute chose qui facilitera les démarches des pèlerins de la zone de l’Ouest dans l’obtention de leur document de voyage.

Adaman DRABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here