Œuvres du Larlé Naaba Tigré

 

87 tonnes de vivre pour les nécessiteux de Bobo-Dioulasso

 

L’Union Burkina-Namangzanga des Hauts-Bassins (UBN-HB), sous l’égide du  Larlé Naaba Tigré, a fait un don de 87 tonnes de vivres aux nécessiteux de la commune de Bobo-Dioulasso. La cérémonie de remise a eu lieu, le dimanche 24 novembre 2019, dans l’enceinte de la Maison de la culture.

 

Le Larlé Naaba Tigré a encore fait parler son cœur. Il a, en collaboration avec l’Union Burkina-Namangzanga des Hauts-Bassins (UBN-HB), procédé à une remise de vivres à des nécessiteux de la commune de Bobo-Dioulasso. C’était dans la matinée, du dimanche 24 novembre 2019, à la Maison de la culture Anselme Titianma Sanon. La cérémonie a été patronnée par la ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara. 87 tonnes de vivres ont été remises à l’occasion. Ce don sera réparti entre les 36 villages rattachés à la commune, les 33 secteurs de la ville, un orphelinat et une association de veuves. Chaque entité bénéficiaire ayant droit à une tonne de vivres. Il a été annoncé en marge de la cérémonie de remise, un don de 10 millions de F CFA offerts par les parrains de la cérémonie du jour au profit des femmes de Bobo-Dioulasso. Les 7 millions devraient être utilisés pour développer des microfinances, et les trois millions pour former les femmes. Le Larlé Naaba a salué la mobilisation et l’adhésion des uns et des autres autour du projet. D’une promesse de 50 tonnes de vivre, l’année dernière lors de la précédente édition, il a confié que le don est passé à 87 tonnes. A l’en croire, si ces promesses ont été largement dépassées, c’est grâce aux bonnes volontés. Le Larlé Naaba a, entre autres cité comme contributeurs à ce geste, Al Hassane Siénou, les ministres Eric Bougouma et Hadja Fatimata Ouattara, Souleymane Guira, Djanguinaba Barro, Baba Dayo, et lui-même. Le ministre du Mogho Naaba a saisi l’opportunité pour appeler à l’union sacrée, pour faire face à l’insécurité sous toutes ses formes au Burkina Faso. « Le peuple burkinabè est un peuple résilient » a-t-il martelé.

Alpha Sékou BARRY

alphasekoubarry@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here