Sortie de promotion à l’ENEF

 

 « Ténacité » livrent 670 « défenseurs » à l’environnement

 

Les élèves de la 59e promotion de l’Ecole nationale des eaux et forêts (ENEF) de Dinderesso ont effectué leur sortie, le lundi 14 octobre 2019, sur le site de l’école, situé à une quinzaine de km à l’Ouest de Bobo-Dioulasso. Ladite promotion a été baptisée « Ténacité ».

 

L’Ecole nationale des eaux et eaux et forêts (ENEF) a en effet livré sa 59e cuvée. La cérémonie officielle de sortie s’est déroulée, dans la matinée du lundi 14 octobre 2019, à sur le site de l’école à Dindéresso, situé à une quinzaine de kilomètres (km) de la ville de Bobo-Dioulasso. Elle a été présidée par le ministre en charge de l’environnement, Batio Bassière, et placée sous le co-parrainage  du ministre de l’Energie, Bachir Ismaël Ouédraogo,  et du chef de canton de Bobo-Dioulasso, Sidiki Sanou. 670 fraichement diplômés ont reçu leur parchemin à l’occasion. Il s’agit de 47 inspecteurs des eaux et forêts, 111 contrôleurs des eaux et forêts, 374 assistants des eaux et forêts, 16 inspecteurs de l’environnement, 70 techniciens supérieurs d’environnement et 53 agents techniques d’environnement (Ndlr : un stagiaire assistant des eaux et forêts est décédé au cours de la formation). 452 iront renforcer les rangs de l’administration publique, et 218 ont été formés pour le compte des collectivités territoriale, du secteur privé et des organisations non gouvernementales. Le thème choisi pour l’évènement est « Gouvernance environnementale et défis sécuritaires ». Selon le délégué de la promotion sortante dénommée « Ténacité », le désormais inspecteur des eaux et forêts, Pascal Tenkodogo, le choix de ce thème a été dicté par la situation sécuritaire actuelle. « Cette situation nous interpelle sur la nécessité de repenser la gouvernance environnementale dans un contexte d’insécurité », a lancé Pascal Tenkodogo. Quant au choix des parrains, a-t-il poursuivi, il se justifie par leur engagement indiviuel en faveur de l’environnement. Il a, par exemple cité l’engagement du ministre Bachir Ismaël Ouédraogo et de son département dans la promotion des énergies vertes.

Des bourses pour les stagiaires de l’ENEF

 

Les sortants par la voir de leur porte-parole, ont soumis quelques doléances à l’endroit de leur ministre et parrains.  Ce sont, entre autres, la réforme du cursus académique, à travers des spécialisations des agents dans les différents domaines que sont la foresterie, la pêche, la faune, la gestion des déchets. A cette doléance, il ajouté l’octroi de bourses aux plus méritants. Au ministre de l’Energie, ceux-ci ont aussi demandé des stages et des bourses au sein de son ministère, vu, ont-ils justifié, le lien « indissociable » entre environnement et énergie, et pour plus de synergie d’actions des deux domaines. Le Directeur général (DG) de l’ENEF, Pingaté Lamien, a, à son tour, déroulé les perspectives de l’école. Ce sont principalement, la mise en place d’un plan d’action triennal, de l’opérationnalisation du conseil scientifique, le projet de signature d’une convention de collaboration avec l’institut de développement rural (IDR), le projet de formation de 125 agents techniques communaux au profit de 125 communes, et une prospection de bourses de spécialisation. Le ministre Bassière Batio, tout en félicitant les impétrants, les a exhortés à être « des agents exemplaires, et dévoués au travail et à la bonne gouvernance des ressources naturelles ». Il s’est en outre félicité que l’ENEF ait intégré la dimension sécuritaire dans la formation des agents. A entendre le ministre Batio Bassière, cela est une nécessité, étant donné que le terrorisme tend à mettre en péril, les efforts de lutte contre la désertification et les effets néfastes des changements climatiques. Le ministre de l’énergie, a dit prêté bonne l’oreille à ses filleuls. Il a, séance tenante, promis des stages et des bourses pour les stagiaires de l’ENEF. Il a aussi fait la proposition d’introduire, avec l’accord de l’école, un module d’enseignement sur l’efficacité énergétique et d’énergie solaire dans les années à venir.

Alpha Sékou BARRY

alphasekoubarry@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here