Tapoa

1ère session du COPROSUR

Le fonctionnement du COPROSUR et des CODESUR sur la table des débats

 

Tapoa, (AIB) – La salle de conférence de l’Hôtel Ougapo a prêté son cadre à la première session de l’année du Comité Provincial de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (COPROSUR). Le fonctionnement des démembrements du CONASUR au niveau provincial et communal, le bilan de mise en œuvre du projet RESIANE, la validation des plans d’action communautaires et la cartographie des zones à risque d’inondation ont orienté les débats.

 

Accompagner le COPROSUR et les CODESUR dans l’opérationnalisation de leurs activités pour la prévention et la réponse face aux catastrophes ; c’est dans cette optique qu’il faut situer la session qui a réuni une soixantaine de participants issus d’horizons divers et membres du COPROSUR et CODESUR de la Province. Deux jours durant, les participants ont travaillé à s’approprier les contenus d’une série de communications suivie de questions-réponses et d’échanges. Ces communications ont porté entre autre sur le mécanisme de fonctionnement et de coordination du COPROSUR et l’expérience de la gestion des cas durant la période de mise en œuvre du projet.  Les échanges ont également porté sur les Forces et point d’amélioration des organes, ce qui a donné lieu à des propositions de solutions pour améliorer les mécanismes de prévention et de gestion des crises humanitaires. A l’issue de cette communication, le responsable adjoint RDM Serge Pascal Ouédraogo s’est entretenu avec les participants sur la présentation et validation des plans de gestion communautaires, la présentation et la validation de la cartographie des zones à risque d’inondation. Le bilan prévisionnel de la campagne2019-2020 présenté par le Directeur Provincial de l’Agriculture a mis fin aux travaux du premier jour.

 

La 2ème journée a débuté par une projection cinématographique suivie de la restitution d’un voyage d’étude sur l’intégration des systèmes d’alerte précoces au Niger. La présentation du projet RESIANE (bilan et perspectives) ; des discussions sur le processus d’utilisation du fonds de contingences ; un rappel sur le dispositif de communication dans le cadre de la prévention et gestion des risques et catastrophes ont mis fin aux travaux du jour 2.  Le projet RESIANE : « Renforcer Durablement et de Manière Intégrée la Résilience des Populations Vulnérables à l’Insécurité nutritionnelle dans la Région de l’Est » est financé par l’Union Européenne et mis en œuvre par le consortium d’ONG (Action Contre la Faim ACF, GRET, HELVETAS et TIN-TUA. Le projet couvre 04 Communes dont Matiacoali dans le Gourma ; Kantchari, Logobou et Botou dans la Tapoa. Il est prévu pour prendre fin en janvier 2020. La session a pris fin par des recommandations visant à améliorer le travail des CAP et des CODESUR. Ainsi que la création de lignes budgétaires pour pérenniser les activités de ces organes.

 

Boureima K. LIDO

AIB/Tapoa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here