Bazèga

Ressources transférées aux collectivités

La mairie de Kombissiri fait le point à ses citoyens

Kombissiri, (AIB) – Le groupe d’études et de recherche sur la démocratie et le développement économique et social au Burkina Faso (GERDDES-BURKINA) à travers le cadre unitaire d’action (CUA) de Kombissiri a organisé le lundi 10 juin 2019 à Kombissiri un cadre de dialogue sur les ressources transférées au niveau de la commune de Kombissiri.

C’est la salle des fêtes de la mairie de Kombissiri qui a servi de cadre à cette rencontre d’échange entre les responsables de la mairie et les OSC (organisations de la société civile) et autres associations de la commune sur les ressources transférées. En effet, le cadre de dialogue sur les ressources transférées est une initiative du groupe d’études et de recherche sur la démocratie et le développement économique et social au Burkina Faso (GERDDES-BURKINA) par l’intermédiaire du CUA (Cadre unitaire d’action) de Kombissiri.

La rencontre présidée par le Secrétaire général de la mairie de Kombissiri Edmond Nikièma a regroupé les responsables des OSC et associations, les leaders d’opinion, les responsables des COGES (comités de gestion), des APE (associations des parents d’élèves) et des personnes ressources venus des secteurs et villages de la commune. Le secrétaire général de la mairie appuyé par le responsable du service de l’éducation de la mairie au cours de ses communications, s’est appesanti sur les  sections fonctionnements et investissements au niveau de l’éducation, la santé, l’eau et l’assainissement en 2018 grâce aux ressources transférées.

Le montant total des investissements et fonctionnement dans le domaine de l’éducation, s’élève à 205.385.524 FCFA et ce, grâce aux  ressources  transférés qui ont permis l’achat des vivres pour la cantine scolaire, des fournitures scolaires et spécifiques, de mobiliers, la construction d’une école et d’un collège d’enseignement général et bien d’autres réalisations infrastructurelles faites grâce aux partenaires de la commune.

Au niveau de la santé, la commune a fait des investissements et  assuré le fonctionnement des 13 centres de santé et de promotion sociale (CSPS) dont elle a la charge, d’un montant total de 134.644.960 FCFA  grâce aux ressources transférées et bien d’autres réalisations grâce aux fonds propres. A ce niveau, l’infirmier chef de poste du CSPS urbain de Kombissiri, Achille Compaoré est également intervenu pour apporter plus d’informations sur le fonctionnement des CSPS et évoqué certaines difficultés que vivent ces centres de santé. Dans le domaine de de l’eau et de l’assainissement, la commune a reçu un transfert de 10.000.000 FCFA du ministère en charge de ce domaine pour la réhabilitation de 04 forages. Pour une meilleure gestion des forages, une organisation est mise en place pour mieux entretenir les forages existants. La commune dispose de 712 pompes à motricité humaine dont 396 sont fonctionnelles et 16 en panne.  Le communicateur dans son intervention a fait état de la réalisation très prochaine d’un château d’eau avec plus de capacité dans la ville de Kombissiri pour faire face aux coupures d’eau récurrentes. Le manque d’hygiène dans la ville  malgré les efforts consentis pour venir à bout de l’insalubrité a été  évoqué et des propositions sont faites pour juguler ce problème.

Les échanges ont essentiellement porté sur les vivres destinés aux écoles et la nécessité de la promotion de la cantine scolaire endogène, l’hygiène et les prestations au niveau des CSPS, le manque d’eau potable pour une bonne frange de la population de la commune et l’insalubrité dans la ville. A l’issue de la rencontre, les participants, en l’occurrence les femmes ont pris l’engagement de nettoyer les salles d’hospitalisation, de consultation et les maternités des CSPS. Comme recommandation, les participants ont suggéré aux responsables de la mairie d’installer tout autour du grand marché de Kombissiri, de grandes poubelles pour faciliter l’évacuation des déchets et autres ordures. Le président du CUA de Kombissiri, Boukari Zongo s’est dit satisfait de la rencontre qui a permis aux participants de s’enquérir de la situation des ressources transféféres.

  1. Pascal Tiendrebéogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here